Aller au contenu principal

Visas : l'Arabie Saoudite va s'ouvrir aux touristes étrangers

Dans un cadre de réduction de sa dépendance au pétrole, le pays du Golfe cherche à stimuler les investissements étrangers par le biais du secteur touristique, dans ce que le ministre Ahmed Al-Khateeb a décrit comme un « moment historique » pour le pays.

Par Khansaa Bahra, Publié le 27/09/2019 à 10:09, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’Arabie saoudite envisage d’ouvrir ses portes aux touristes étrangers en lançant un nouveau programme de visas pour 49 pays, dans le but d’inciter les entreprises étrangères à investir dans le secteur du tourisme saoudien, destiné à représenter 10 % du produit intérieur brut (PIB) d’ici 2030.

 

La Chine, le Japon, l’Europe et les États-Unis figurent parmi les principales cibles. Les visas seront disponibles en ligne pour environ 80 dollars. Le royaume musulman conservateur assouplira également ses codes vestimentaires stricts pour touristes femmes, qui étaient obligées de porter des abayas auparavant.

 

Toutefois, elles seront appelées à porter des vêtements « modestes », notamment sur les plages publiques, a déclaré Ahmed Al-Khateeb, président de la Commission saoudienne du tourisme et du patrimoine national et conseiller du prince héritier Mohammed Ben Salman. Aucune restriction ne sera imposée aux femmes non accompagnées comme par le passé.

 

Les non-musulmans ne seront toujours pas autorisés à visiter les villes saintes de La Mecque et de Médine et l’interdiction de l’alcool sera maintenue. « Nous avons une culture. Nous pensons que nos amis et nos clients la respecteront », a indiqué Al-Khateeb.

 

Jusqu’à présent, les voyages en Arabie Saoudite ont été en grande partie réservés aux travailleurs résidents et aux personnes à leur charge, aux hommes d’affaires et aux pèlerins musulmans à qui un visa spécial a été accordé pour se rendre à La Mecque et à Médine.

 

Ces dernières années, le pays a assoupli ses codes sociaux stricts, tels que la séparation des hommes et des femmes dans les lieux publics et la tenue vestimentaire des femmes.

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...