Aller au contenu principal

Des marocaines demandent l'asile « sexuel » à l’Espagne

Dans son édition du 19 septembre 2019, le quotidien Al-Sabah aborde le sujet très controversé des demandes d’asile « sexuel » de certaines femmes marocaines. La peine au Maroc pour les relations intimes avec une personne du même sexe peut aller jusqu’à trois ans de prison et pousse ainsi beaucoup de personne à fuir à l’étranger.

Par Nora Jaafar, Publié le 19/09/2019 à 10:06, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Les villes occupées Sebta et Melilia sont devenues depuis quelques années le refuge d’une centaine de lesbiennes marocaines. Ces dernières, indique le quotidien arabophone, sont victimes de persécutions, de violences et d’une pression sociétale continue. En 2019, 300 femmes ont demandé l’asile au pays ibérique pour leur orientation sexuelle.

 

« L’homosexualité au Maroc est taboue. Il y a beaucoup d’homophobie », affirme au quotidien hispanophone El País, la militante Betty Lachgar, cofondatrice du Mouvement alternatif pour la liberté des personnes (MALI) et activiste marocaine de renommée internationale. « L’homosexualité a besoin d’une double approche : lutter contre la loi d’une part et contre l’opinion publique d’autre part ».

 

En effet, l’article 489 du Code pénal marocain punit les relations sexuelles entre personnes du même sexe. Les peines vont de six mois à trois ans d’emprisonnement et doivent verser une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 dirhams. Le juge peut décider de la sévérité de la peine, en tenant compte de la gravité de l’acte commis et de la situation personnelle de l’accusé. Mais il n’y a pas de circonstances atténuantes établies. Les accusés sont à la merci du juge. Le journal espagnol a également indiqué que 197 personnes ont été arrêtées pour homosexualité au Maroc en 2017. Lorsque le rapport a été publié en juin dernier (2019), 137 dossiers étaient encore ouverts.

 

Par ailleurs, les autorités espagnoles suivent de près les dossiers des lesbiennes, notamment leurs antécédents judiciaires et les enquêtes sur leurs environnements sociaux, et mobilisent des assistantes sociales pour les accompagner avant leur obtention de l’asile « sexuel ». Dans leur requête, ces Marocaines présentent les dangers et risques qui les menacent à cause de l’homophonie marocaine, indique Al-Sabah. Ces dernières sont également soutenues par des associations de la société civile et leurs cas sont abordés lors des rencontres avec des membres du parti socialiste espagnol. Ce dernier, ajoute le quotidien, a appelé les autorités ibériques à assurer la protection de ces femmes dont la majorité est âgée entre quinze et vingt ans.

 

Enfin, les lesbiennes marocaines ne sont pas les seules à vouloir quitter le Maroc. D’autres membres de la communauté LGBT du royaume tentent de regagner l’Europe. Depuis 2009, année où les personnes victimes de persécutions homophobes ont eu le droit de demander l’asile à l’Espagne, le nombre de demandes a augmenté de manière significative. La majorité des demandeurs sont prêts à poursuivre leur périple vers une vie meilleure à l’étranger, à n’importe quel prix.

Le sexisme dans les jeux vidéos

Le sexisme dans les jeux vidéos est omniprésent. Ce phénomène est constaté tant dans les jeux eux-mêmes que dans les interactions entre joueurs. Insulte, drague, voire menaces de viol, polluent le quo...

Laâyoune, nouveau hub sanitaire au Maroc

La ville de Laâyoune se dotera dès septembre prochain d’une faculté de médecine et de pharmacie, qu...

Quelles sont les conditions pour se rendre aux Pays-Bas depuis le Maroc ?

Il est actuellement déconseillé de se rendre aux Pays-Bas pour y passer les vacances, et pour certains pays, il est même interdit de s’y rendre. En effet, en raison de la pandémie, une interdiction d’...

ONCF : un dispositif spécial pour accueillir les MRE

Afin de faciliter le retour chez eux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé à partir de ce mardi 15 juin un plan spécial "MRE", et ce, conformém...

Qu’est-ce que l’auto-sabotage et comment l’éviter ?

Si vous vous posez fréquemment la question “mais qu’est-ce qui m’a pris de faire ça ?”, c’est que vous avez tendance à vous auto-sabotez dans tous vos projets. Dans cet épisode du podcast Change ma Vi...

Des averses orageuses localement fortes attendues mercredi et jeudi au Maroc

Ces mercredi et jeudi, des averses orageuses localement fortes sont attendues dans plusieurs provinces du Royaume. Dans un bulletin publié ce mercredi 16 juin, la Direction générale de la météorologie...