Aller au contenu principal

Des marocains se cachent dans des grottes pour immigrer vers l’Espagne

Par Nora Jaafar, Publié le 16/09/2019 à 15:18, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Une vidéo de plusieurs adolescents marocains essayant d’atteindre l’Espagne sur des bateaux pneumatiques est devenue virale.

 

El Faro de Ceuta a publié la vidéo des jeunes qui prennent un grand risque pour atteindre l’Europe, à la recherche de meilleures opportunités.

 

« Au Maroc, il n’y a pas d’avenir pour les jeunes, c’est pourquoi ils s’échappent et c’est pourquoi ils risquent tout ce qu’ils ont pour regagner l’Espagne, » a écrit le journal télévisé.

 

Dans la vidéo, l’un des jeunes hommes a indiqué : « Nous partons pour l’Espagne. Tout le monde veut aller en Espagne ».

 

Caché dans une grotte rocheuse en pleine mer, le marocain a raconté que lui et ses collègues allaient rester dans la grotte jusqu’à la nuit pour prendre la route vers l’Espagne.

 

 

L’Espagne et le Maroc sont tous deux confrontés à des problèmes de migration clandestine.

 

En août, Malaga Hoy a déclaré que 13 326 migrants irréguliers sont arrivés en Espagne, « près de 9 000 de moins qu’au cours de la période précédente ».

 

L’Agence européenne des gardes-frontières et des gardes-côtes Frontex a déclaré que « le nombre de signalements de passages illégaux de frontières sur les principales routes migratoires européennes a augmenté de 4 % par rapport au mois précédent, pour atteindre environ 10 500 tentatives ».

 

Frontex a déclaré que la Méditerranée orientale restait la route la plus fréquentée d’Europe avec près de 5 800 tentatives de migration clandestine détectées en juillet dernier.

 

Le 23 août, le gouvernement espagnol par intérim a approuvé 32 millions d’euros pour soutenir les efforts du Maroc visant à freiner la migration irrégulière. Ces 32 millions d’euros s’ajoutent aux 148 millions d’euros octroyés par l’UE.

 

Le Maroc appelle depuis longtemps à un partage des responsabilités pour contrôler les flux migratoires irréguliers des deux côtés.

 

Dans un entretien accordé à El Diario, le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré en août que « la sécurité des frontières est la responsabilité de tous les pays, tous les pays doivent contribuer à faire de la lutte contre la criminalité transfrontalière une bataille effective ».

 

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha El Khalfi, a déclaré en août que les services de sécurité avaient avorté 57 000 tentatives de migration clandestine en 2019.

Fête du trône : grâce royale et discours ce samedi

À l’occasion de la célébration du 22e anniversaire de l’accession au trône, le roi Mohammed VI adressera un discours à son peuple ce samedi 31 juillet 2021. Le discours sera retransmis sur les ondes d...

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire ?

Le professeur Azeddine Ibrahimi, directeur du centre de recherche Bio-Inova, a souligné la hausse du taux de vaccination contre la Covid-19 au Maroc, déclarant que les autorités sanitaires ont réussi ...

Une femme à la tête du parquet d’un tribunal de première instance, une première au Maroc

Vendredi dernier, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire a annoncé que le roi Mohammed VI, président de cette instance, a approuvé la nomination de nouveaux responsables judiciaires, au sein de di...

Burn-out, et après ?

De plus en plus de personnes dans le monde professionnel souffrent d’épuisement. Le burn-out, en lien avec un stress chronique et parfois aigu, se traduit par une grande fatigue émotionnelle, un cynis...

Covid-19 : hausse constante du nombre de contaminations

Le Maroc a enregistré 9.428 cas de contamination à la Covid-19 ce mercredi 28 juillet. Une nette au...

Orangina lance sa nouvelle campagne, "Malin Sayf"

Alors que le monde fait face à la crise sanitaire, le besoin impérieux d’aller voir ailleurs après une année compliquée s’accentue. Dans ce sens, Orangina a lancé une nouvelle campagne. À l’heure où i...