Aller au contenu principal

La Corée du Nord exige des garanties avant les pourparlers nucléaires

Par Nora Jaafar, Publié le 16/09/2019 à 12:19, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La Corée du Nord a exigé lundi que les États-Unis lui fournissent des garanties de sécurité avant de reprendre les pourparlers nucléaires, compromettant ainsi les chances du dialogue opérationnel dont la reprise est prévue au cours des prochaines semaines.

 

Les négociations entre Pyongyang et Washington sont au point mort depuis le deuxième sommet entre le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong Un et le président américain Donald Trump qui a eu lieu en février et qui n’a pas abouti à un accord.

 

Les deux dirigeants ont convenu en juin de reprendre le dialogue au niveau opérationnel lors d’une réunion improvisée dans la zone démilitarisée divisant les deux Corée, et Pyongyang a proposé la semaine dernière de tenir ces pourparlers avant la fin de septembre, une décision que les États-Unis ont qualifiée « d’encourageante ».

 

Mais quelques heures plus tard, Pyongyang a effectué le dernier d’une série d’essais d’armes.

 

Un haut responsable du ministère des Affaires étrangères nord-coréen a déclaré ce lundi que « la discussion sur la dénucléarisation peut être envisageable une fois que les menaces et les obstacles qui menacent notre sécurité et font obstruction à notre développement seront éliminés ».

 

La Corée du Nord a toujours souligné que les garanties de sécurité sont nécessaires pour conclure un accord, mais elle ne les a généralement pas exigées en tant que préalables aux négociations.


Pyongyang a également menacé de se retirer des pourparlers avec Washington et a attaqué de hauts responsables américains au cours de ces derniers mois.

 

Malgré l’escalade des tensions, Trump a soutenu que sa relation avec Kim demeure intacte, et que les deux hommes avaient échangé des lettres personnelles.

 

Le dirigeant nord-coréen a demandé à Trump, par le biais d’une lettre envoyée le mois dernier, de se rendre à Pyongyang, rapporte ce lundi le journal sud-coréen JoongAng Ilbo.

 

Lors de leur premier sommet à Singapour l’année dernière, Kim et Trump ont publié un communiqué commun sur la « dénucléarisation complète de la péninsule coréenne », mais peu de progrès ont été réalisés depuis sur le démantèlement du programme nucléaire de la Corée du Nord.

Discours royal : le roi Mohammed VI tend la main à l'Algérie

Le Roi Mohammed VI a adressé, ce samedi, un discours à la Nation à l'occasion du 22e anniversaire de son accession au Trône de Ses glorieux ancêtres. Le Souverain a mis l'accent sur trois principaux s...

Fête du Trône : histoire d'une célébration

La pandémie de Covid-19 vient chambouler pour la 2e année consécutive les festivités de la fête du ...

Le Maroc moderne du roi Mohammed VI

Grâce à la vision éclairée du roi Mohammed VI, à ses instructions et ses orientations, le Maroc a p...

Le chef de la diplomatie israélienne bientôt au Maroc

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, se rendra au Maroc dans le cadre d’une visite officielle les 11 et 12 août. Selon Times of Israel, ce déplacement marquera l’inauguration off...

Affaire Pegasus : le Maroc poursuit ses contestations judiciaires

Après avoir porté plainte contre le Consortium Forbidden Stories et Amnesty International dans le c...

USA-Maroc : le partenariat des deux pays de plus en plus fort

Joey Hood, secrétaire américain d’État adjoint par intérim aux affaires du Proche-Orient, a loué le partenariat entre le Maroc et les États-Unis lors de sa visite à Rabat. Ce mercredi 28 juillet, Hood...