Aller au contenu principal

La Corée du Nord propose de nouveaux pourparlers avec les USA

Par Nora Jaafar, Publié le 10/09/2019 à 17:23, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La Corée du Nord a lancé au moins deux projectiles non identifiés vers la mer ce mardi, ont déclaré les militaires sud-coréens, quelques heures après que le Nord eut proposé de reprendre la négociation nucléaire avec les États-Unis.

 

Les tirs de projectiles de Pyongyang et la demande de nouvelles propositions visaient apparemment à faire pression sur les États-Unis pour qu’ils fassent des concessions lorsque les négociations avec la Corée du Nord reprendront. La Corée du Nord souhaite que les États-Unis lui fournissent des garanties de sécurité et un allègement important des sanctions en échange de mesures limitées de dénucléarisation.

 

Les projectiles nord-coréens ont été tirés depuis la province de Pyongan, dans la province de Pyongyang, la capitale, en direction des eaux de la côte est du pays, rapporte le ministère des chefs d’état-major et de la défense de la Corée du Sud.

 

Les militaires ont déclaré que la Corée du Sud surveillerait d’éventuels tirs supplémentaires de la Corée du Nord, mais ils n’ont donné aucun autre détail sur les projectiles tirés.

 

Les autorités n’avaient pas encore confirmé la nature des missiles, qui ont volé pendant environ 330 kilomètres avant de tomber dans la mer.

 

Les lancements de mardi étaient les huitièmes depuis la fin du mois de juillet et les premiers depuis le 24 août. Les sept tirs précédents ont révélé l’existence de systèmes d’artillerie de missiles et de roquettes à courte portée qui, selon les experts, pourraient accroître la capacité du pays à attaquer des cibles partout en Corée du Sud, dont des bases militaires américaines proches des frontières du pays.

 

Lundi soir, le premier vice-ministre des Affaires étrangères du Nord, Choe Son Hui, a déclaré que son pays était prêt à reprendre la diplomatie nucléaire avec les États-Unis à la fin du mois de septembre, mais que Washington devait se présenter à la table des négociations avec de nouvelles propositions acceptables. Si les réformes proposées ne donnent pas satisfaction à la Corée du Nord, les relations entre les deux pays pourraient bien se terminer.

USA-Maroc : le partenariat des deux pays de plus en plus fort

Joey Hood, secrétaire américain d’État adjoint par intérim aux affaires du Proche-Orient, a loué le partenariat entre le Maroc et les États-Unis lors de sa visite à Rabat. Ce mercredi 28 juillet, Hood...

Le Malawi prévoit d’ouvrir un consulat à Laâyoune

Ce mardi 27 juillet, Eisenhower Nduwa Saxon Mkaka, ministre Malawi des Affaires étrangères, a annoncé, lors d’un point de presse avec son homologue marocain Nasser Bourita, la décision de son pays d’o...

L’UE cherche à maintenir de bonnes relations avec le Maroc

L’Union européenne (UE) considère le Maroc comme un partenaire régional essentiel, notamment au niv...

L’assistant d’Anthony Blinken attendu au Maroc

Joey Hood, secrétaire d’État adjoint américain par intérim aux Affaires du Proche-Orient, devrait arriver au Maroc dans les prochains jours. Selon un communiqué publié sur le site du Pentagone, l’assi...

Heurts en Tunisie et confinement en Algérie

Dans ce podcast, Medi1 fait un tour d’horizon sur l’actualité de ce début de semaine, notamment en Tunisie et en Algérie. La décision du Président Kais Said de renvoyer son Premier ministre et geler l...

L’affaire Pegasus vise à déstabiliser le Maroc, selon Chakib Benmoussa

L’affaire Pegasus continue de faire couler beaucoup d’encre au Maroc comme à l’étranger. Chakib Ben...