Aller au contenu principal

L’« Afrophobie » est responsable des violences en Afrique du Sud

Par Nora Jaafar, Publié le 05/09/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le ministre sud-africain des Affaires étrangères a reconnu jeudi que les préjugés nourris contre les populations d’autres pays africains étaient l’une des causes des attaques meurtrières qui ont ciblé les entreprises étrangères, un jour après que Pretoria a été contrainte de fermer son ambassade au Nigeria pour des actes de violence en guise de représailles.

 

Au moins cinq Africains ont été tués dans des attaques contre des étrangers en Afrique du Sud cette semaine. Mercredi, les sociétés sud-africaines MTN et Shoprite ont fermé des magasins au Nigeria après les ripostes.

 

Le ministre sud-africain des Affaires étrangères Naledi Pandor a déclaré que le gouvernement avait décidé de fermer temporairement l’ambassade du Nigeria pour des raisons de sécurité après qu’elle a reçu des menaces.

 

Dans une interview accordée en marge d’une conférence économique continentale au Cap, Pandor a déclaré que l’Afrique du Sud était en contact permanent avec les autorités nigérianes et s’efforçait également de rétablir le calme dans les zones touchées par la violence.

 

« Il y a une forte Afrophobie et une grande rancœur qui existe dans notre pays et nous devons impérativement y remédier », a déclaré Pandor.

 

« Il y a un ciblage des Africains venant d’autres pays du continent, nous ne pouvons pas le nier. Mais il y a aussi la criminalité... parce qu’une grande partie de celle-ci s’accompagne de vols », a-t-il ajouté, décrivant les attentats comme un phénomène complexe dont les causes profondes n’étaient pas faciles à déterminer.

 

La violence en Afrique du Sud a éclipsé la conférence du Forum économique mondial au Cap. Le Nigeria a annoncé mercredi qu’il boycotterait la réunion.

 

Le retrait du sommet du vice-président nigérian Yemi Osinbajo, qui devait prendre la parole devant un panel sur l’accès universel à l’énergie jeudi, a jeté une ombre sur les initiatives visant à stimuler le commerce intra-africain.

Inde : le bilan des décès dus à la Covid-19 serait en réalité plus élevé

En Inde, la récente vague dévastatrice de la Covid-19 a inondé les hôpitaux de patients et les crématoriums de cadavres. Selon certains experts indiens, de nombreux décès liés à cette pandémie ne sont...

Le prix des véhicules électriques devrait considérablement baisser

Selon une étude réalisée par Bloomberg New Energy Finance (BNEF) et commandée par l’ONG Transport et Environnement (T&E), les voitures et utilitaires électriques coûteront moins cher à construire ...

Le variant indien détecté dans 44 pays, dont le Maroc

Ce mercredi 12 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a dévoilé que le variant indien a été détecté dans 44 pays, dont le Maroc. L’organisation a ajouté qu’elle a reçu «des notifications de dé...

OMS : la pandémie aurait pu être évitée, selon des experts indépendants

Ce mercredi 12 mai, un groupe indépendant mis en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié son rapport final au sujet de la pandémie de la Covid-19. Ce document a été publié après h...

Covid-19 : l'OMS classe le variant indien comme préoccupant

Estimé «plus contagieux», le variant indien a été classé, ce lundi 10 mai, comme «préoccupant au niveau mondial» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Portant le nom scientifique B.1.617, cet...

Covid-19 : après n'avoir recensé quasiment aucun décès, le Royaume-Uni abaisse son niveau d’alerte

Une première depuis le 30 juillet 2020 ! Ce lundi 10 mai, le Royaume-Uni n’a recensé presqu'aucun décès lié au coronavirus sur son sol au cours des dernières 24 heures. En effet, trois des quatre régi...