Aller au contenu principal

Comment Johnson s’en est-il tiré dans ses premiers LF ?

Par Nora Jaafar, Publié le 04/09/2019 à 17:14, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Boris Johnson a pris la parole à la Chambre des communes ce mercredi pour répondre à ses premières questions (LF) de Premier ministre en plein chaos sur le Brexit.

 

Il a réitéré que son gouvernement retirerait le Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) le 31 octobre, ajoutant que « nous nous préparons à un Brexit sans accord préventif si nous devons absolument le faire ».

 

Le chef de l’opposition, Jeremy Corbyn, a accusé Johnson de « courir à toute allure » à l’approche la date butoir.

 

Mais le nouveau Premier ministre ne s’est pas retenu, qualifiant le chef du Parti travailliste de « poulet chloré » et ajoutant « toi, super chemisier de grande fille, éloigne-toi du pupitre ».

 

Dans une autre attaque contre le Parti travailliste, le Premier ministre a rappelé que la secrétaire d’État de l’éducation, Angela Rayner, a appelé la stratégie économique « à haut risque » du parti une « grande merde ».

 

Il a mis au défi le chef de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn de laisser le public se prononcer sur le projet de loi visant à mettre fin au Brexit (ce qu’il a appelé le « projet de loi de reddition ») en acceptant la tenue d’élections générales.

 

Johnson n’a pas réussi à passer au travers de ses premières questions parlementaires (LF) sans que le Président John Bercow le réprimande pour avoir mentionné Jeremy Corbyn en utilisant son nom, rompant avec « la procédure très ancienne que tout le monde, même le Premier ministre, doit respecter ».

 

Mercredi, les députés conservateurs rebelles et le reste de la population ont poursuivi leurs efforts pour bloquer le Brexit par un débat sur un nouveau projet de loi.

 

La députée travailliste Hilary Benn, soutenue par les députés d’autres partis, a présenté un projet de loi, obligeant le Premier ministre à retarder le Brexit de trois mois supplémentaires s’il ne réussit pas à un nouvel accord avec l’UE.

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...

Maroc-Espagne : entre préoccupations et fake news

La responsable de la diplomatie espagnole a récemment exprimé son intention de rester discrète au s...

Sahara : le plan d’autonomie est la seule et unique solution, selon Omar Hilale

Dans un discours prononcé lundi devant le Comité des 24 de l’Organisation des Nations unies (ONU), le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, a réaffirmé que le plan d’autonomie ...

Le roi Mohammed VI félicite le nouveau Premier ministre israélien Naftali Bennett

Ce mardi 15 juin, le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à Naftali Bennett. Ceci intervient à l’occasion de son élection au poste de Premier ministre de l’État d’Israël. Dans sa corr...

L'Armée de terre américaine célèbre son anniversaire au Maroc

Ce lundi 14 juin à Agadir, l’Armée de terre américaine a célébré l’anniversaire de sa création, qui coïncide cette année avec l’exercice combiné maroco-américain African Lion 2021. Ainsi, une cérémoni...

Chambre des représentants : approbation en commission du projet de loi relatif à l’usage licite du cannabis

Ce lundi 14 juin, la Commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants a adopté le projet de loi N° 13.21 relatif à...