Aller au contenu principal

Le régime alimentaire malsain d'un adolescent conduit à sa cécité

Une nouvelle étude de cas met en évidence un effet secondaire grave de la mauvaise alimentation : la cécité. Dans The Annals of Internal Medicine, un groupe de chercheurs de l’Université de Bristol au Royaume-Uni rapporte le cas inhabituel d’un adolescent dont le régime alimentaire malsain a entraîné de graves lésions du nerf optique et une perte de vision.

Par Khansaa Bahra, Publié le 04/09/2019 à 10:59, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

À l’âge de 14 ans, le garçon a signalé sa fatigue à son médecin qui lui a assuré qu’il n’avait qu’une carence en vitamine B12, également appelée cobalamine, une vitamine hydrosoluble essentielle au fonctionnement normal du cerveau, du système nerveux et de la régénération du sang. Il n’a donc reçu que des injections de cette vitamine ainsi que des conseils nutritionnels.

 

L’année suivante, il a commencé à avoir des problèmes d’audition et de vision, mais les médecins ont été incapables d’identifier la cause.

 

Après deux ans de détérioration de la vue, le garçon a été référé à un neuro-ophtalmologiste. Les médecins ont trouvé des signes de carence persistante en vitamine B12, ainsi que d’autres carences nutritionnelles, et, après avoir interrogé le garçon sur son régime alimentaire, ils ont découvert que « depuis l’école primaire, il ne mangeait pas certains aliments élémentaires ».

 

Selon le rapport, il se nourrissait principalement de frites, de Pringles, de pain blanc, de jambon et de saucisses.

 

Les auteurs ont émis l’hypothèse que le régime alimentaire extrêmement limité du garçon a provoqué des carences en vitamines B et en cuivre, devenues suffisamment graves pour conduire à des lésions nerveuses et à une perte de vision.

 

Les cas de perte de vision purement liés au régime alimentaire sont rares, en particulier chez un patient aussi jeune, en bonne santé et vivant dans un pays riche.

 

Toutefois, la perte de vision liée au régime alimentaire est assez fréquente chez les populations où la pauvreté et l’insécurité alimentaire sont largement répandues.

 

Lorsque cela se produit chez les habitants des pays développés, il est généralement lié à une incapacité à absorber certains nutriments, ou associé à la consommation d’alcool ou de tabac.

Fête du trône : grâce royale et discours ce samedi

À l’occasion de la célébration du 22e anniversaire de l’accession au trône, le roi Mohammed VI adressera un discours à son peuple ce samedi 31 juillet 2021. Le discours sera retransmis sur les ondes d...

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire ?

Le professeur Azeddine Ibrahimi, directeur du centre de recherche Bio-Inova, a souligné la hausse du taux de vaccination contre la Covid-19 au Maroc, déclarant que les autorités sanitaires ont réussi ...

Une femme à la tête du parquet d’un tribunal de première instance, une première au Maroc

Vendredi dernier, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire a annoncé que le roi Mohammed VI, président de cette instance, a approuvé la nomination de nouveaux responsables judiciaires, au sein de di...

Burn-out, et après ?

De plus en plus de personnes dans le monde professionnel souffrent d’épuisement. Le burn-out, en lien avec un stress chronique et parfois aigu, se traduit par une grande fatigue émotionnelle, un cynis...

Covid-19 : hausse constante du nombre de contaminations

Le Maroc a enregistré 9.428 cas de contamination à la Covid-19 ce mercredi 28 juillet. Une nette au...

Orangina lance sa nouvelle campagne, "Malin Sayf"

Alors que le monde fait face à la crise sanitaire, le besoin impérieux d’aller voir ailleurs après une année compliquée s’accentue. Dans ce sens, Orangina a lancé une nouvelle campagne. À l’heure où i...

lebief.ma - banniere-covid