Aller au contenu principal

Iran: Les sanctions affectent la vente du pétrole, pas son exportation

Par Nora Jaafar, Publié le 02/09/2019 à 12:22, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Alors que les sanctions américaines imposées sur l’industrie pétrolière iranienne ont réduit les exportations de pétrole brut du membre de l’OPEP de plus de 80 %, les ventes de produits pétroliers de la République islamique restent fortes à près de 500 millions de dollars par mois, selon les données d’expédition et les calculs de Reuters.

 

Les sanctions n’ont guère affecté les exportations iraniennes de produits pétroliers, principalement de mazout utilisé pour la production d’électricité et le transport maritime, ainsi que de gaz de pétrole liquéfié (GPL) utilisé comme gaz de cuisine et comme aliment pétrochimique.

 

Les exportations de produits iraniens ont atteint leur plus haut niveau en août, a déclaré le ministre du pétrole Bijan Zanganeh, après la réunion parlementaire du 27 août dernier. « Pour les exportations de produits, nous n’avons pas de problème », a déclaré Zanganeh.

 

Consultancy FGE estime les exportations de produits de l’Iran de 400 000 à 500 000 barils par jour, ce qui dépasse les estimations des autres analystes concernant les exportations de pétrole brut de quelque 400 000 b/j en juillet.

 

Les données de Refinitiv Eikon montrent que l’Iran a exporté plus de 230 000 b/j de mazout en août, tous vers les Émirats arabes unis, soit un peu plus que les 220 000 b/j enregistrés en juillet. Aux prix actuels, et en supposant que l’Iran ne vend pas à escompte, ces ventes génèrent plus de 300 millions de dollars par mois.

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...

Campagne céréalière 2020-2021 : une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

La campagne agricole 2020-2021 s’est distinguée par une bonne répartition temporelle de pluviométrie et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplis...

Tourisme : quelles perspectives pour le deuxième semestre 2021 ?

L’Office national des aéroports (ONDA) a souligné dans un communiqué que le nombre de passagers enr...

En 2020, les investissements directs marocains à l’étranger ont enregistré un repli de 29,3%

L’Office des changes vient de publier son rapport sur la balance des paiements et position extérieure globale du Maroc en 2020. Réalisé sur la base des données 2020 provisoires de la balance des paiem...

DEPF : l’activité économique en rétablissement

Les perspectives d’un rebond de l’activité économique mondiale et du commerce international se conf...