Aller au contenu principal

Ebola a fait plus de 2 000 victimes en R.D Congo

Par Nora Jaafar, Publié le 30/08/2019 à 11:46, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le nombre de victimes de l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, qui sévit depuis un an, a franchi la barre des 2 000 victimes, ont révélé ce vendredi les autorités, alors que tous les intervenants s’efforcent de surmonter la défiance communautaire et les graves problèmes sécuritaires.

 

L’équipe gouvernementale chargée de superviser le dispositif de sécurité a déclaré que le nombre de cas confirmés a dépassé le seuil de 3 000 dans ce qui est devenu la deuxième pire épidémie du virus jamais enregistrée.

 

Malgré la mise au point d’un vaccin et de traitements efficaces, les agents de santé ont lutté pour contrôler la propagation de la maladie dans les zones reculées et touchées par le conflit dans l’est du Congo, où de nombreux habitants se méfient des interventions médicales.

 

Il s’agit de la 10e épidémie d’Ebola au Congo, mais c’est la première dans les provinces montagneuses densément boisées du Nord-Kivu et de l’Ituri, où la violence des milices et les tueries ethniques ont compromis la sécurité dans certaines régions pendant des décennies.

 

Les données du gouvernement ont montré que le nombre de décès par Ebola a atteint 2 006 et le nombre de cas enregistré 3 004.

 

Au début du mois d’août, les autorités se sont heurtées à de nouveaux fronts dans leur lutte pour endiguer l’épidémie, attisant la crainte que la propagation de la maladie s’accélère.

 

Les agents de santé ont confirmé les premiers cas dans la province du Sud-Kivu le 16 août. Peu après, une femme a contracté le virus dans un territoire éloigné, contrôlé par la milice, au Nord-Kivu, à des centaines de kilomètres d’autres cas recensés.

 

La semaine dernière, l’OMS s’est déclarée préoccupée par l’extension géographique de la maladie, mais a confirmé que le virus n’avait pas pris pied dans la grande ville de Goma, même après que quatre cas y aient été enregistrés en juillet et début août.

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...