Aller au contenu principal

Sri Lanka: fin de l’état d’urgence 4 mois après les attaques de Pâques

Par H.L.B, Publié le 23/08/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le Sri Lanka a mis fin à un état d’urgence de quatre mois instauré après les attentats-suicides perpétrés à Pâques par des extrémistes islamistes qui ont tué 258 personnes.

 

Le Président Maithripala Sirisena a prolongé l’urgence le 22 de chaque mois depuis les attaques du 21 avril contre trois hôtels et trois églises.

 

Toutefois, son bureau a confirmé que Sirisena n’avait pas prolongé cette fois l’état d’urgence et a donc permis que l’urgence prenne fin le jeudi.

 

L’imprimeur officiel du gouvernement a également confirmé qu’il n’y avait pas eu de notification de rétablissement de l’état d’urgence, qui donne des pouvoirs étendus aux forces de police et de sécurité pour arrêter et détenir les suspects pendant de longues périodes.

 

Le gouvernement a profité de la situation pour renforcer la sécurité dans tout le pays et pour chasser les membres d’un groupe djihadiste local qui a été tenu responsable des attentats et qui a revendiqué son allégeance à l’État islamique.

 

La police a déclaré que toutes les personnes directement responsables des attaques suicides ont été tuées ou arrêtées.

 

Cette semaine, le ministre du Tourisme John Amaratunga a déclaré qu’il avait demandé au président d’assouplir la loi draconienne pour informer les touristes étrangers que la situation dans le pays était revenue à la normale.

 

Le Parlement sri-lankais enquête actuellement sur les failles de sécurité qui ont conduit aux attentats de Pâques malgré les avertissements des services de renseignement.

 

Sirisena lui-même a été accusé par les autorités indiennes de ne pas avoir tenu compte des renseignements précis selon lesquels les jihadistes risquaient de s’en prendre aux églises chrétiennes et autres cibles au Sri Lanka.

 

Une enquête parlementaire a révélé que Sirisena, qui est également ministre de la Défense et de l’Ordre public, n’avait pas respecté les protocoles de sécurité nationale.

 

Cette nation essentiellement bouddhiste de 21 millions d’habitants était sur le point de marquer une décennie depuis la fin d’une guerre séparatiste tamoule qui a duré 37 ans, lorsque les extrémistes islamistes ont frappé.


  • Partagez

Jugés trompeurs, des tweets de Trump signalés par Twitter

Ce mardi 26 mai, Twitter a signalé pour la première fois des tweets du président américain, Donald Trump. En référence au vote par correspondance en Californie en marge des futures élections président...

Le fort engagement du Maroc en faveur d’une Afrique nouvelle

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’Afrique, le continent, confrontée à une...

L’OMS suspend les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine

Ce lundi 25 mai, l’Organisation mondiale de la santé a annoncé avoir suspendu «temporairement» les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine, par mesure de précaution. Cette annonce intervient quelqu...

Le Maroc remporte 3 médailles d’or au salon Euroinvent

Le Maroc a décroché trois médailles d’or lors du Salon européen de l’innovation Euroinvent, qui s’est tenu à distance dans la ville d’Iasi en Roumanie, du 21 au 23 mai. L’École marocaine des sciences ...

Réouverture des frontières espagnoles aux touristes étrangers

Samedi 23 mai, Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, a déclaré que son pays rouvrira ses frontières aux touristes étrangers à partir du 1er juillet. «Je vous annonce qu’à partir du mois de juillet...

Les États-Unis se retirent du traité de sécurité Ciel ouvert

Ce jeudi 21 mai, le président américain Donald Trump a annoncé le retrait des États-Unis du traité "Ciel ouvert" (Open Skies), accusant la Russie de l’avoir violé. Ce traité, signé par 34 pays et entr...