Aller au contenu principal

Sri Lanka: fin de l’état d’urgence 4 mois après les attaques de Pâques

Par H.L.B, Publié le 23/08/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le Sri Lanka a mis fin à un état d’urgence de quatre mois instauré après les attentats-suicides perpétrés à Pâques par des extrémistes islamistes qui ont tué 258 personnes.


 

Le Président Maithripala Sirisena a prolongé l’urgence le 22 de chaque mois depuis les attaques du 21 avril contre trois hôtels et trois églises.

 

Toutefois, son bureau a confirmé que Sirisena n’avait pas prolongé cette fois l’état d’urgence et a donc permis que l’urgence prenne fin le jeudi.

 

L’imprimeur officiel du gouvernement a également confirmé qu’il n’y avait pas eu de notification de rétablissement de l’état d’urgence, qui donne des pouvoirs étendus aux forces de police et de sécurité pour arrêter et détenir les suspects pendant de longues périodes.

 

Le gouvernement a profité de la situation pour renforcer la sécurité dans tout le pays et pour chasser les membres d’un groupe djihadiste local qui a été tenu responsable des attentats et qui a revendiqué son allégeance à l’État islamique.

 

La police a déclaré que toutes les personnes directement responsables des attaques suicides ont été tuées ou arrêtées.

 

Cette semaine, le ministre du Tourisme John Amaratunga a déclaré qu’il avait demandé au président d’assouplir la loi draconienne pour informer les touristes étrangers que la situation dans le pays était revenue à la normale.

 

Le Parlement sri-lankais enquête actuellement sur les failles de sécurité qui ont conduit aux attentats de Pâques malgré les avertissements des services de renseignement.

 

Sirisena lui-même a été accusé par les autorités indiennes de ne pas avoir tenu compte des renseignements précis selon lesquels les jihadistes risquaient de s’en prendre aux églises chrétiennes et autres cibles au Sri Lanka.

 

Une enquête parlementaire a révélé que Sirisena, qui est également ministre de la Défense et de l’Ordre public, n’avait pas respecté les protocoles de sécurité nationale.

 

Cette nation essentiellement bouddhiste de 21 millions d’habitants était sur le point de marquer une décennie depuis la fin d’une guerre séparatiste tamoule qui a duré 37 ans, lorsque les extrémistes islamistes ont frappé.


  • Partagez

Le sommet G20 aboutit à plusieurs consensus généraux

Dimanche 22 novembre, les dirigeants des nations les plus puissantes du monde ont conclu le sommet du G20, un sommet virtuel de deux jours, pandémie oblige, organisé par l’Arabie saoudite. À...

Ouverture du procès de Nicolas Sarkozy pour corruption

Faux départ ce lundi 23 novembre au procès inédit de Nicolas Sarkozy pour corruption dans l'affaire dite des "écoutes". Le tribunal a suspendu l'audience jusqu'à jeudi, le temps de réaliser une e...

Présidentielle américaine : la Géorgie confirme la victoire de Joe Biden

Ce jeudi 19 novembre, la Géorgie a confirmé que la victoire du démocrate Joe Biden dans cet État à l’élection présidentielle américaine du 3 novembre. En effet, les autorités locales de cet État ont i...

Visite controversée de Mike Pompeo au Golan, territoire syrien occupé par Israël

Ce jeudi 19 novembre, Mike Pompeo, le secrétaire d’État américain, s’est rendu dans une colonie israélienne et sur le plateau du Golan, territoire syrien occupé par Israël. Une première pour un secrét...

France : Macron appelle à la création d’un conseil des imams

Ce mercredi 18 novembre, le président français Emmanuel Macron s’est entretenu avec les dirigeants du Conseil français du culte musulman (CFCM). À la demande du président, les dirigeants de ce Conseil...

Vaccin contre la Covid-19 : Pfizer annonce une efficacité de 95%

Ce mercredi 18 novembre, Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont publié un communiqué annonçant que le vaccin qu'ils développent est efficace à 95% pour prévenir la Covid-19. Et ce, selon ...