Aller au contenu principal

Trump impute les fusillades de masse aux malades mentaux

Par Nora Jaafar, Publié le 16/08/2019 à 13:58, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le président Donald Trump a déclaré jeudi qu’il était en faveur d’une vérification approfondie des antécédents des acheteurs d’armes à feu, mais que les responsables des récentes fusillades de masse étaient des malades mentaux et que les États-Unis devraient construire davantage d’établissements psychiatriques.


Trump subit des pressions pour mettre fin à la violence armée à la suite de deux fusillades massives qui ont tué des dizaines de personnes ce mois-ci au Texas et en Ohio.

 

Jeudi, lors d’un rassemblement à Manchester, New Hampshire, Trump a déclaré qu’il était nécessaire d’envisager la construction de nouvelles institutions pour les malades mentaux.

 

« Nous devons le faire. En parallèle, nous retirerons les personnes mentalement dérangées et dangereuses des rues pour que nous n’ayons plus à nous inquiéter de notre sécurité. C’est un gros problème », affirme-t-il.

 

Dans son discours au New Jersey, Trump a déclaré que de nombreux établissements psychiatriques américains avaient été fermés dans les années 1960 et 1970 et que leurs patients avaient été relâchés dans la rue.

 

Le mouvement de désinstitutionnalisation des malades mentaux a commencé dans les années 1960. Elle a pris de l’ampleur grâce aux décisions des tribunaux dans les années 1970. Dans une affaire historique en 1975, la Cour suprême des États-Unis a statué qu’une personne devait être un danger pour elle-même ou pour autrui pour être confinée.

Sahara : l'Espagne appelle à parvenir à une solution «mutuellement acceptable»

Lors d'un discours prononcé ce mercredi 22 septembre devant l'Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez, a défendu la nécessité de parvenir à une solut...

Crise des sous-marins : tout ce qu’il faut savoir

Dans ce podcast, Elise Vincent, journaliste chargée de la défense au Monde, revient sur les détails de l’affaire actuelle des sous-marins. Elle explique ainsi pourquoi la rupture du contrat entre la F...

Qui sont les grands perdants de la crise des sous-marins ?

Voilà une semaine que la crise des sous-marins a explosé entre la France, l'Australie et les États-Unis. Depuis, l'hexagone a rappelé ses ambassadeurs des deux pays et le président américain Joe Biden...

Quelle Allemagne après Merkel ?

Après 16 ans de pouvoir, la chancelière allemande Angela Merkel quitte sa fonction. L’Allemagne va voter ce 26 septembre pour renouveler ses députés et désigner qui succèdera à la chancelière inoxydab...

Le Maroc candidat pour la présidence de la 6e Assemblée de l'ONU pour l’Environnement

Le 16 septembre dernier, Aziz Rabbah, ministre sortant de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, a pris part à la 18e Conférence ministérielle africaine sur l’Environnement. Tenue virtuellement s...

AG de l’ONU : la nouvelle doctrine de politique étrangère de Joe Biden

Le président américain Joe Biden a prononcé ce mardi son premier discours devant l’Assemblée générale des Nations unies. Cette allocution intervient alors que les États-Unis connaissent une escalade d...