Aller au contenu principal

1 500 médecins menacent de démissionner, indique le SIMPS

Par Nora Jaafar, Publié le 16/08/2019 à 10:20, mis à jour le 06/01/2021 à 10:54          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) a lancé un appel à la grève, prolongeant ainsi la crise du secteur médical au Maroc.

 

Les grèves ont commencé hier, 15 août, et prendront fin aujourd’hui, le 16 août. Trois autres grèves sont également prévues pour le 19 août, le 22 août et le 23 août, selon le SPGII.

 

Le syndicat a ajouté que les services d’urgence et de réanimation ne seront pas touchés par les grèves. Cependant, elle affectera les centres de santé, les cliniques et toutes les structures de santé publique au Maroc, à l’exception des centres hospitaliers universitaires.

 

Il s’agit de la deuxième grève des médecins du secteur public cet été, après une grève de cinq jours en juillet.

 

Selon le SIMPS, 1 500 médecins démissionneront en même temps que la grève.

 

Le syndicat exige de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail pour les médecins du secteur public. Le SIMSP souhaite que des mesures soient prises dès maintenant pour améliorer les conditions de travail et la prise en charge des patients « afin de préserver la dignité humaine et le droit constitutionnel à la santé ».

 

Sur une liste énumérant plusieurs autres revendications, le SIMSP réclame une augmentation des salaires, des avantages sociaux supplémentaires et « la sécurité dans les établissements de santé publique en réponse aux attaques verbales et physiques croissantes contre le personnel ».

 

Les manifestations et les grèves ont commencé en 2017 et se sont intensifiées cette année. Le 29 avril dernier, des centaines de médecins ont manifesté devant le Parlement à Rabat.

 

En avril, près de 300 médecins ont démissionné dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima citant « la détérioration du système de santé dans la région et l’absence de conditions de travail convenables dans les hôpitaux publics ».

22e anniversaire de la mort de feu le roi Hassan II

Ce vendredi 23 juillet marque le 22e anniversaire de la mort de feu roi Hassan II. Bien que ce jour soit commémoré avec une grande tristesse, il a aussi été porteur d’espoir pour un nouveau départ ave...

Pegasus : les dessous d’une affaire de grande envergure

Conçu en 2013 et vendu officiellement à des organisations étatiques pour la surveillance des person...

Covid-19 : un nouveau rappel à l'ordre du ministère de la Santé

La progression vertigineuse de la Covid-19 au Maroc a poussé le ministère de la Santé à hausser le ...

Vaccin de Sinopharm : le Maroc réceptionne deux millions de doses

Ce vendredi 23 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit de deux millions de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le...

Comment s'organise l'Aïd Al-Adha au Maroc ?

La célébration de l’Aïd Al-Adha, Aïd El-Kébir, qui est la plus grande fête de l’année pour les musu...

Covid-19 : grave détérioration des indicateurs de la pandémie

Le bilan épidémiologique bimensuel du ministre de la Santé souligne que le nombre d’infections à la Covid-19 a connu une importante hausse durant les deux dernières semaines. Selon Abdelkrim Meziane B...