Aller au contenu principal

1 500 médecins menacent de démissionner, indique le SIMPS

Par Nora Jaafar, Publié le 16/08/2019 à 10:20, mis à jour le 06/01/2021 à 10:54          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) a lancé un appel à la grève, prolongeant ainsi la crise du secteur médical au Maroc.

 

Les grèves ont commencé hier, 15 août, et prendront fin aujourd’hui, le 16 août. Trois autres grèves sont également prévues pour le 19 août, le 22 août et le 23 août, selon le SPGII.

 

Le syndicat a ajouté que les services d’urgence et de réanimation ne seront pas touchés par les grèves. Cependant, elle affectera les centres de santé, les cliniques et toutes les structures de santé publique au Maroc, à l’exception des centres hospitaliers universitaires.

 

Il s’agit de la deuxième grève des médecins du secteur public cet été, après une grève de cinq jours en juillet.

 

Selon le SIMPS, 1 500 médecins démissionneront en même temps que la grève.

 

Le syndicat exige de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail pour les médecins du secteur public. Le SIMSP souhaite que des mesures soient prises dès maintenant pour améliorer les conditions de travail et la prise en charge des patients « afin de préserver la dignité humaine et le droit constitutionnel à la santé ».

 

Sur une liste énumérant plusieurs autres revendications, le SIMSP réclame une augmentation des salaires, des avantages sociaux supplémentaires et « la sécurité dans les établissements de santé publique en réponse aux attaques verbales et physiques croissantes contre le personnel ».

 

Les manifestations et les grèves ont commencé en 2017 et se sont intensifiées cette année. Le 29 avril dernier, des centaines de médecins ont manifesté devant le Parlement à Rabat.

 

En avril, près de 300 médecins ont démissionné dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima citant « la détérioration du système de santé dans la région et l’absence de conditions de travail convenables dans les hôpitaux publics ».

Le sexisme dans les jeux vidéos

Le sexisme dans les jeux vidéos est omniprésent. Ce phénomène est constaté tant dans les jeux eux-mêmes que dans les interactions entre joueurs. Insulte, drague, voire menaces de viol, polluent le quo...

Laâyoune, nouveau hub sanitaire au Maroc

La ville de Laâyoune se dotera dès septembre prochain d’une faculté de médecine et de pharmacie, qu...

Quelles sont les conditions pour se rendre aux Pays-Bas depuis le Maroc ?

Il est actuellement déconseillé de se rendre aux Pays-Bas pour y passer les vacances, et pour certains pays, il est même interdit de s’y rendre. En effet, en raison de la pandémie, une interdiction d’...

ONCF : un dispositif spécial pour accueillir les MRE

Afin de faciliter le retour chez eux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’Office national des chemins de fer (ONCF) a lancé à partir de ce mardi 15 juin un plan spécial "MRE", et ce, conformém...

Qu’est-ce que l’auto-sabotage et comment l’éviter ?

Si vous vous posez fréquemment la question “mais qu’est-ce qui m’a pris de faire ça ?”, c’est que vous avez tendance à vous auto-sabotez dans tous vos projets. Dans cet épisode du podcast Change ma Vi...

Des averses orageuses localement fortes attendues mercredi et jeudi au Maroc

Ces mercredi et jeudi, des averses orageuses localement fortes sont attendues dans plusieurs provinces du Royaume. Dans un bulletin publié ce mercredi 16 juin, la Direction générale de la météorologie...