Aller au contenu principal

Une mystérieuse explosion de missile en Russie soulève des questions

Par Nora Jaafar, Publié le 15/08/2019 à 09:59, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le mystérieux accident survenu la semaine dernière en mer Blanche, ainsi que les informations contradictoires ou incompatibles des autorités russes, ont donné lieu à des spéculations sur l’incident et le type d’armes impliquées, et ont même poussé les médias à le comparer avec la catastrophe nucléaire qui avait frappé la centrale de Tchernobyl en 1986.

 

Le premier rapport de l’explosion a été émis par le ministère russe de la Défense, qui avait initialement déclaré que l’explosion du 8 août d’un moteur-fusée à propergol liquide avait tué deux personnes et blessé six autres. Il a déclaré dans un communiqué qu’aucune émission radioactive n’avait été provoquée, bien que l’administration municipale de Severodvinsk ait signalé une brève augmentation des niveaux de radiations — une contradiction qui rappelle les couvertures de catastrophes comme Tchernobyl sous le régime soviétique.

 

Deux jours plus tard, l’agence nucléaire russe Rosatom, contrôlée par l’État, a reconnu que l’explosion s’était produite sur une plate-forme offshore lors des essais d’une « source d’énergie nucléaire isotopique », qu’elle avait tué cinq ingénieurs nucléaires et blessé trois autres. Il n’est pas encore clair si ces victimes s’ajoutent à des morts et des blessés antérieurs.

 

Les autorités russes ont alors fermé une partie de la baie de Dvina à la navigation pour un mois, une tentative apparente d’empêcher les étrangers de voir une opération visant à récupérer les débris de missiles.

 

Lundi, les cinq ingénieurs ont été enterrés à Sarov, une ville qui abrite le principal centre de recherche sur les armes nucléaires de la Russie.

Allemagne : les sociaux-démocrates en quête d’alliés pour remplacer la coalition de Merkel

Les sociaux-démocrates allemands entament ce lundi le processus de formation d’un exécutif après avoir remporté de justesse leurs premières élections nationales depuis 2005. Leur victoire met ainsi fi...

USA : "America is back" remplace "America first"

Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, il y a huit mois, Joe Biden a tenté de "détrumpiser" les États-Unis. Il a ainsi changé le slogan de son prédécesseur "America first" (l’Amérique en premier) par...

AG de l’ONU : la Chine, ennemie ou partenaire ?

Lors de l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le président chinois Xi Jinping est intervenu par visioconférence après son homologue américain, Joe Biden. Il a lancé que «la Chine n’a jamais en...

Le tourisme spatial, bonne ou mauvaise idée ?

Le tourisme spatial est une activité qui consiste à envoyer des civils dans l'espace. En février, la société Virgin Galactic, spécialisée dans les vols spatiaux commerciaux, a envoyé trois personnes d...

Sinopharm désormais reconnu en France, mais sous conditions

Dans un Décret publié aujourd’hui, la France a modifié les conditions d’acceptation sur son territoire des personnes vaccinées. Selon ce texte, les personnes immunisées par Sinopharm pourront désormai...

Élections en Allemagne : l’ère Merkel touche à sa fin

Les Allemands se préparent à dire au revoir à Angela Merkel, dont les 16 années en tant que chancelière prendront fin après les élections législatives de ce dimanche 26 septembre. Le 22 novembre 2005,...