Aller au contenu principal

Iran-USA : Pas de négociations sans levée des sanctions

Par Nora Jaafar, Publié le 07/08/2019 à 11:00, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le président iranien Hassan Rouhani a réitéré sa position selon laquelle si le président américain Donald Trump veut entamer des négociations avec Téhéran, il doit lever toutes les sanctions contre son pays « avant toute chose ».

 

Rouhani a fait cette déclaration mardi soir lors d’une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, dans laquelle il a réitéré que les sanctions américaines contre son pays sont un acte de « terrorisme économique ».

 

Au cours de la réunion, Rouhani a également affirmé que l’administration Trump se trompe en pensant que sa campagne de « pression maximale » pourrait entraîner un changement de régime dans le pays.

 

Les tensions se sont exacerbées depuis que Trump a retiré les États-Unis, l’année dernière, de l’accord nucléaire de 2015 entre l’Iran et les puissances mondiales et imposé de nouvelles sanctions plus sévères sur les secteurs pétroliers et bancaires de Téhéran.

 

La semaine dernière, l’administration américaine a également annoncé des sanctions financières à l’encontre de Zarif, après que Trump eut imposé le mois dernier des mesures similaires au dirigeant suprême de l’Iran, l’ayatollah Khamenei. Les sanctions sont considérées comme faisant partie d’une campagne de pression américaine contre l’Iran.

 

Le magazine New Yorker a rapporté qu’avant d’imposer des sanctions contre Zarif, Trump avait proposé de tenir une réunion avec lui à la Maison-Blanche — une proposition que Téhéran a écartée comme une simple séance de photos sans substance.

 

L’ambassadeur de l’Iran à l’ONU, Majid Takht Ravanchi, a envoyé mardi une lettre au Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, pour protester contre les sanctions « illégales » contre Zarif.

 

Ravanchi a déclaré qu’ils s’inscrivaient dans le cadre de la politique américaine consistant à « faire du terrorisme économique contre le peuple iranien et à exercer des pressions sur ses représentants ».

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...