Aller au contenu principal

« la guerre avec l’Iran est la mère de toutes les guerres », Rouhani

Par Nora Jaafar, Publié le 06/08/2019 à 11:31, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La guerre avec l’Iran est la mère de toutes les guerres, a déclaré mardi le président iranien Hassan Rouhani dans un discours diffusé en direct à la télévision d’État, avertissant une fois de plus que le transport maritime pourrait ne pas être sûr dans le détroit d’Hormuz.

 

Les tensions entre l’Iran et l’Occident ont augmenté depuis l’année dernière, lorsque les États-Unis se sont retirés d’un accord international qui freinait le programme nucléaire de la République islamique en échange d’un assouplissement des sanctions économiques contre l’Iran.

 

« La paix avec l’Iran est la mère de toute paix, la guerre avec l’Iran est la mère de toutes les guerres », a déclaré Rouhani au ministère des Affaires étrangères lors d’un discours dans lequel il a également loué le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif après que les États-Unis l’ont sanctionné le 31 juillet.

 

Si les États-Unis veulent négocier avec l’Iran, ils doivent lever toutes les sanctions, a indiqué Rouhani, soulignant que son pays doit être autorisé à exporter du pétrole.

 

Alimentant les craintes d’une guerre au Moyen-Orient dont les répercussions seraient mondiales, les Gardes ont saisi le pétrolier britannique Stena Impero près du détroit d’Ormuz en juillet pour de prétendues violations maritimes, deux semaines après que les forces britanniques eurent capturé un pétrolier iranien près de Gibraltar accusé de violer les sanctions contre la Syrie.

 

« Un détroit pour un détroit. Il n’est pas possible que le détroit d’Ormuz soit libre pour vous et le détroit de Gibraltar ne l’est pas pour nous », a insisté Rouhani.

 

Environ un cinquième du trafic pétrolier mondial passe par le détroit stratégique d’Ormuz.

 

Dimanche, les Gardes ont saisi un pétrolier irakien dans le Golfe qui, selon eux, faisait passer du carburant en contrebande et ont arrêté sept membres d’équipage, ont rapporté les médias iraniens.

Sahara : l'Espagne appelle à parvenir à une solution «mutuellement acceptable»

Lors d'un discours prononcé ce mercredi 22 septembre devant l'Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez, a défendu la nécessité de parvenir à une solut...

Crise des sous-marins : tout ce qu’il faut savoir

Dans ce podcast, Elise Vincent, journaliste chargée de la défense au Monde, revient sur les détails de l’affaire actuelle des sous-marins. Elle explique ainsi pourquoi la rupture du contrat entre la F...

Qui sont les grands perdants de la crise des sous-marins ?

Voilà une semaine que la crise des sous-marins a explosé entre la France, l'Australie et les États-Unis. Depuis, l'hexagone a rappelé ses ambassadeurs des deux pays et le président américain Joe Biden...

Quelle Allemagne après Merkel ?

Après 16 ans de pouvoir, la chancelière allemande Angela Merkel quitte sa fonction. L’Allemagne va voter ce 26 septembre pour renouveler ses députés et désigner qui succèdera à la chancelière inoxydab...

Le Maroc candidat pour la présidence de la 6e Assemblée de l'ONU pour l’Environnement

Le 16 septembre dernier, Aziz Rabbah, ministre sortant de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, a pris part à la 18e Conférence ministérielle africaine sur l’Environnement. Tenue virtuellement s...

AG de l’ONU : la nouvelle doctrine de politique étrangère de Joe Biden

Le président américain Joe Biden a prononcé ce mardi son premier discours devant l’Assemblée générale des Nations unies. Cette allocution intervient alors que les États-Unis connaissent une escalade d...