Aller au contenu principal

Hiroshima marque le 74e anniversaire du bombardement atomique

Par Nora Jaafar, Publié le 06/08/2019 à 16:31, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Hiroshima a marqué le 74e anniversaire du bombardement atomique de la ville en renouvelant les appels lancés par son maire en faveur de l’élimination de ces armes et en demandant au gouvernement japonais de multiplier ces efforts dans ce sens.

 

Le maire Kazumi Matsui a exprimé ses préoccupations dans son discours de paix ce mardi concernant la progression de la politique égoïste sur la scène internationale et a exhorté les dirigeants à travailler sans relâche pour bâtir à un monde sans armes nucléaires.

 

« Partout dans le monde aujourd’hui, nous assistons à une montée du nationalisme égoïste, à des tensions exacerbées par l’exclusivité et la rivalité internationale, avec un désarmement nucléaire au point mort », a déploré Matsui.

 

Il a appelé les jeunes générations à ne jamais réduire les bombardements atomiques et la guerre à de simples événements passés, mais à les considérer comme leur propre histoire, tout en appelant les dirigeants mondiaux à venir visiter les villes dévastées pour comprendre l’ampleur du danger nucléaire.

 

Matsui a également exigé que le gouvernement japonais représente les volontés des survivants des bombardements atomiques et signe le traité des Nations unies sur l’interdiction des armes nucléaires.

 

Le Japon, qui accueille 50 000 soldats américains et est protégé par le parapluie nucléaire américain, n’a pas signé le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, une inaction atomique qui enrage les survivants et les groupes pacifistes.

 

Le Premier ministre Shinzo Abe a reconnu que les différences entre les États nucléaires et non nucléaires se creusent de plus en plus.

 

« Le Japon s’est engagé à servir de pont entre les États nucléaires et non nucléaires et à orienter l’effort international, tout en essayant patiemment de les convaincre de coopérer et d’établir un dialogue », a déclaré Abe dans son discours lors de la cérémonie. Il s’est engagé à maintenir les principes pacifistes et sans nucléaires du Japon, mais il n’a pas promis de signer le traité.

 

Les survivants, leurs proches et les autres participants ont commémoré l’explosion à 8 h 15 par une minute de silence.

 

La cérémonie d’anniversaire d’Hiroshima a eu lieu quelques heures après que la Corée du Nord eut lancé des missiles balistiques, sa quatrième démonstration d’armes en moins d’un mois. Cette opération intervient à la suite d’une impasse dans les négociations avec les États-Unis au sujet de ses armes nucléaires.

 

L’attaque américaine contre Hiroshima, le 6 août 1945, a tué 140 000 personnes. La bombe tomba trois jours plus tard sur Nagasaki, tuant 70 000 autres personnes avant que la capitulation du Japon ne mette fin à la Seconde Guerre mondiale.

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...