Aller au contenu principal

Mauritius Leaks : perte de revenu africain à cause des paradis fiscaux

Par Nora Jaafar, Publié le 24/07/2019 à 10:51, mis à jour le 06/01/2021 à 10:59          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Une nouvelle enquête sur le rôle de l’île Maurice dans l’évasion fiscale offshore — une enquête renforcée par une fuite de plus de 200 000 documents provenant d’un cabinet d’avocats — suggère que la perte de revenus nuit à de nombreux pays africains pauvres.

 

C’est ce qu’affirme l’International Consortium of Investigative Journalists, qui a poursuivi son projet « Mauritius Leaks » grâce à la collaboration de 54 journalistes travaillant dans 18 pays.

 

Les courriels, contrats, business plans et autres documents proviennent d’un prestigieux cabinet d’avocats offshore, Conyers Dill & Pearman, et offrent « une fenêtre rare sur l’évasion fiscale des entreprises dans les pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie », selon l’ICIJ.

 

Ces documents et autres documents publics révèlent des tentatives de sociétés et de particuliers d’exploiter les lois fiscales de l’île pour éviter les impôts en Égypte ou au Mozambique. Les noms de sociétés mondiales comme Walmart et Whirlpool, qui font des affaires en Afrique, figurent dans les dossiers.

 

Il en va de même pour une compagnie aérienne qui a travaillé avec les Nations Unies pour fournir de l’aide humanitaire dans les zones de conflit, a déclaré l’ICIJ, tout comme le nom de Bob Geldof, le musicien anti-pauvreté célèbre pour ses concerts « Live Aid » et son intérêt pour les africains.

 

« Maurice est un peu comme le Luxembourg de l’Afrique », a déclaré Tove Ryding, responsable des politiques et du militantisme pour la justice fiscale de l’European Network on Debt and Development. L’île Maurice s’est « transformée en portail vers l’Afrique, nous voyons donc beaucoup d’entreprises qui viennent s’y installer parce que cela leur permet de transférer de l’argent en Afrique et à l’étranger sans avoir à payer d’impôts ».

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...