Aller au contenu principal

Une sonde indienne en route vers la Lune

Par Khansaa Bahra, Publié le 22/07/2019 à 12:08, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Des milliers de personnes se sont rassemblées, ce lundi 22 juillet, pour assister au décollage de Chandrayaan-2 (« Charriot lunaire » en hindi) depuis le centre spatial Satish Dhawan à Sriharikota, au nord de Chennai.


 

Ceci illustre le regain d’intérêt international pour l’exploration et l’exploitation de la Lune.

 

La sonde devait initialement être lancée le 15 juillet, mais les responsables ont arrêté le compte à rebours 56 minutes et 24 secondes avant le décollage, à cause d’un « problème technique » que l’ISRO n’a pas officiellement détaillé.

 

Dans un discours prononcé après le lancement, Kailasavadivoo Sivan, président d’Isro, a déclaré que le personnel de l’agence avait travaillé sans relâche pour réparer le problème.

 

« C’est le début d’un voyage historique de l’Inde vers la Lune en vue d’explorer de nouveaux territoires », a déclaré Sivan.

 

Chandrayaan-2 a pour objectif de devenir la première mission à effectuer un atterrissage en surface dans la région lunaire du pôle sud, où il recueillera des informations cruciales sur la composition de la lune. Il s’agirait du premier atterrissage en surface de l’Inde sur la Lune.

 

Si la mission est un succès, l’Inde deviendrait la quatrième nation à réussir à poser un appareil sur le sol sélénite, après l’Union soviétique, les États-Unis et la Chine.

 

La mission, qui a couté près 141 millions de dollars, est une « démonstration de la sophistication croissante de la puissance spatiale indienne », a déclaré le Dr Rajeswari Pillai Rajagopalan, responsable de l’initiative sur la politique nucléaire et spatiale du groupe de réflexion Observer Research Foundation à Delhi.

Covid-19 : le Maroc désormais sur la liste américaine des pays à risque élevé

Suite à l’inquiétante résurgence des infections à la Covid-19 au Maroc, les États-Unis ont ajouté le Royaume à leur liste de pays de catégorie 3 à "risque élevé". Le département des Centres pour le co...

Covid-19, Ibrahim Raisi et Sofiane El Bakkali... les infos du jour

Medi1 TV dresse dans ce podcast une analyse de la situation sanitaire actuelle et les mesures décidées par le gouvernement pour faire face à la Covid-19. Par ailleurs, le podcast s’intéresse également...

Soulaïman Raissouni demande à être hospitalisé

Ce mardi 3 août, Miloud Kandil, l’avocat du journaliste marocain Soulaïman Raissouni, récemment condamné à cinq ans de prison pour agression sexuelle, a annoncé que son client demande à être hospitali...

Sinopharm : le Maroc reçoit un million de doses

Ce mardi 3 août, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit d’un million de doses du vaccin de Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le Royaume a récep...

Tayeb Hamdi : «une troisième dose est souhaitable pour les personnes qui souffrent de maladies chroniques»

La Covid-19 se propage de plus en plus vite au Maroc. Le taux d’occupation des lits de réanimation ...

L'Intérieur dément la migration clandestine de 4 agents des forces auxiliaires vers Sebta

Le ministère de l’Intérieur a démenti les informations selon lesquelles quatre membres des forces auxiliaires marocaines auraient tenté de rejoindre clandestinement le préside occupé de Sebta. Ces der...