Aller au contenu principal

Attentats en Libye: les USA bloquent la condamnation de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l’ONU, divisé, n’a pas condamné mercredi l’attentat mortel perpétré contre un centre de détention pour migrants en Libye parce que les États-Unis n’ont pas approuvé la déclaration proposée par les Nations Unies.

Par Nora Jaafar, Publié le 04/07/2019 à 15:57, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Au cours d’une réunion à huis clos qui a duré deux heures, la Grande-Bretagne a fait circuler une déclaration qui aurait condamné l’attaque aérienne meurtrière imputée aux forces du commandant Khalifa Haftar, appelé à un cessez-le-feu et à un retour aux négociations politiques.

 

Mais les diplomates américains ont déclaré qu’ils avaient besoin du feu vert de Washington pour approuver le texte. Les pourparlers ont ainsi pris fin sans l’approbation des États-Unis, ont déclaré des sources à l’AFP.

 

Au moins 53 personnes ont été tuées lorsque l’attaque aérienne a frappé le centre de détention de Tajoura mardi soir et plus de 130 ont été grièvement blessées, indique l’ONU.

 

Les Nations unies ont déclaré jeudi qu’elles avaient reçu des informations selon lesquelles des gardes libyens auraient tiré sur des réfugiés et des migrants qui tentaient de fuir les frappes aériennes, ajoutant qu’au moins six des victimes étaient des enfants.

 

Haftar, qui domine l’est de la Libye, a lancé une offensive en avril dernier pour s’emparer de Tripoli, siège d’un gouvernement reconnu par l’ONU et soutenu par divers pays.

 

Les puissances mondiales sont divisées sur la manière de répondre à la campagne militaire de Haftar, les États-Unis et la Russie refusant de soutenir les appels de l’ONU à un cessez-le-feu.

 

La déclaration proposée aurait exhorté les parties en conflit à « désamorcer immédiatement la situation et à respecter un cessez-le-feu ».

 

Par ailleurs, le consulat marocain affirme suivre de près la situation en Libye. Dans un communiqué, il précise avoir entrepris des contacts avec les autorités libyennes qui sont actuellement en train d’établir l’identité des 44 morts et des 130 blessés victimes des attentats. 

 

Le consulat a également indiqué avoir prévu des mesures, en coordination avec les instances marocaines concernées, pour faciliter l’évacuation d’éventuels blessés et/ou morts. De nombreux Marocains qui ont tenté de rejoindre l’Europe clandestinement depuis la Libye se sont retrouvés coincés à Tripoli dans des centres de migrants, en attendant un rapatriement vers le royaume.

Cinq ans de plus pour Antonio Guterres à la tête de l’ONU

Ce vendredi 18 juin, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU) depuis le 1ᵉʳ janvier 2017 a été nommé pour un second mandat à la tête de l’institution. Cette nomination a été confir...

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...

Vaccins : un député franco-marocain interpelle l’exécutif français

En France, seuls les personnes ayant reçu les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johson&Johson) ont le droit d’accéder au pays. Cependant, plusieurs re...

Nouvelles frappes aériennes israéliennes à Gaza

Ce jeudi soir, peu avant minuit, l’armée de défense d’Israël (Tsahal) a mené des frappes aériennes contre des positions du Hamas à Gaza, en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers l’État ...

Le calvaire des Algériens bloqués en France

Bien qu’Air Algérie ait annoncé fin mai 2021 la reprise des vols et les conditions pour rentrer dans le pays nord-africain, les deux agences de la compagnie en France gardent encore leurs portes close...

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal aprè...