Aller au contenu principal

La nouvelle Charte de l'investissement promulguée «très prochainement»

Par Nora Jaafar, Publié le 09/11/2021 à 12:39, mis à jour le 09/11/2021 à 15:17
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Investissement : rencontre de Mohcine Jazouli avec la CGEM

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a reçu lundi 8 novembre, Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des politiques publiques. Cette séance de travail, qui a été consacrée au thème "Les freins à l’investissement", était l’occasion pour le responsable de souligner que le Royaume a enregistré durant la dernière décennie l’un des taux d’investissement les plus élevés au monde, se situant à environ 30% du Produit intérieur brut (PIB), soit une augmentation moyenne de 3% par an. Cependant, il a précisé que «l’économie marocaine enregistre une croissance moyenne de 4% par an quand l’économie de certains pays concurrents croît à plus de 6% par an».

Selon Jazouli, ce manque d’efficience s’explique par le fait que l’investissement au Maroc est majoritairement porté par l’État et que celui du privé n’est pas suffisamment orienté vers les secteurs créateurs d’emploi et de valeur ajoutée. Il a assuré que le gouvernement est déterminé à faire face à cette problématique d’efficience, notant que les 245 milliards de DH prévus par le projet de Budget 2022 pour l’investissement public serviront à relancer l’économie et le secteur privé national.

Lire aussi : Aziz Akhannouch se penche sur la dynamisation de l’investissement

De plus, le ministre a souligné que l’exécutif vise à moderniser son cadre juridique et réglementaire afin d’améliorer l’environnement des affaires. Une amélioration qui sera traduite par la promulgation «très prochaine» de la nouvelle Charte de l’investissement, qui offrira un cadre plus «incitatif» aux opérateurs privés. Jazouli explique : «je peux également vous assurer que le gouvernement est parfaitement conscient des principales problématiques que rencontrent les investisseurs, que ce soit en termes d’accès au foncier, de coût de l’énergie ou encore de procédures administratives. Nous sommes tous décidés au sein de l’équipe gouvernementale à travailler pour lever ces entraves».

Par ailleurs, le ministre a avancé qu’il a préféré recueillir, lors de cette première rencontre de travail avec les membres du patronat, toutes les observations, recommandations et attentes des opérateurs économiques. Ces derniers ont évoqué un certain nombre de contraintes à l’investissement. Il s’agit entre autres, de la difficulté d’accès au financement, de la fiscalité et du coût des facteurs de production, de la nécessité de désenclaver certaines régions et du développement de l’infrastructure industrielle.

Lire aussi : Investissement public : la pandémie va-t-elle recadrer les priorités ?

Enfin, Chakib Alj, président de la CGEM, a pour sa part insisté sur l’ampleur du travail et des efforts menés par le patronat à travers le Livre Blanc. «Dans le cadre de sa contribution à l’opérationnalisation du volet économique du nouveau modèle de développement, la CGEM a mobilisé l’ensemble de ses composantes pour la mise en place du Livre blanc, présenté il y a trois semaines. Les travaux menés, dans le cadre de cet ouvrage, ont ressorti un certain nombre de mesures concrètes pour instaurer un environnement des affaires plus compétitif, qui favorise l'entrepreneuriat», a déclaré Chakib Alj. Rappelons que l'ouvrage a été dédié à trois thématiques principales, à savoir l’accès au financement, le coût des facteurs de production et la simplification des procédures en faveur d’une amélioration du climat des affaires et de la restauration de la confiance Entreprise-Administration.

Augmentation de capital : l'AMMC donne son feu vert à Mutandis

L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a visé, vendredi, le prospectus relatif à l’augmentation de capital de Mutandis SCA, par émission d’actions nouvelles avec suppression du droit préfé...

Affaire "réseau Bitcoin" : saisie de plus de 2 milliards de centimes à Safi et Marrakech

L’enquête judiciaire concernant l’affaire du "réseau Bitcoin" a conduit à la saisie de plus de deux milliards de centimes dans deux villes du Royaume. En effet, les agents du Bureau national de lut...

Gouvernement Akhannouch : 100 jours décevants pour les TPME

C'est un constat sans appel fait par la Confédération marocaine de TPE-PME sur l’accompagnement et le soutien des TPE PME ainsi qu’aux nouveaux programmes du nouveau gouvernement après 100 jours de so...

Lydec : dépôt imminent d’un projet d’offre publique d’achat

Le dépôt d’un projet d’Offre publique d’achat (OPA) sur Lydec est prévu dans les jours qui viennent, a annoncé mercredi 19 janvier l’entreprise dans un communiqué. «Conformément aux termes de l’art...

HCP : Hausse de 1,4% de l’IPC annuel moyen en 2021

Au terme de l’année 2021, l’indice des prix à la consommation (IPC) du mois de décembre a connu une hausse de 0,1% par rapport au mois précédent. L’IPC annuel moyen aura progressé de 1,4% et l’indicat...

Monétique : hausse de 17,9% du nombre des opérations en 2021

Durant l’année 2021, l’activité monétique a connu une bonne reprise. Son volume global est en progression significative par rapport à l’année écoulée, avec une progression de 17,9% du nombre d’opérati...