Aller au contenu principal

Covid-19 : et si le salut venait d'une pilule «magique» ?

Par Nora Jaafar, Publié le 08/11/2021 à 10:17, mis à jour le 08/11/2021 à 13:43
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Pilule anti-Covid, le remède miracle

Les géants pharmaceutiques américains Merck et Pfizer ont annoncé que les pilules qu’ils ont développées pour traiter la Covid-19 ont donné des résultats très encourageants. Il s’agit de comprimés pris par voie orale dès l’apparition des premiers symptômes de la contamination, visant à traiter les formes graves de la maladie, et donc l’hospitalisation et les décès.

Depuis le début de la pandémie, tous les laboratoires ont lancé des recherches pour développer cette forme de traitement. Début octobre dernier, Merck a été la première société pharmaceutique à déclarer avoir demandé une autorisation aux États-Unis pour la distribution de sa pilule anti-Covid-19, le Molnupiravir. De son côté, Pfizer a fait de même vendredi dernier avec le Paxlovid. Il s’agit de deux antiviraux qui réduisent la capacité du virus à se répliquer, ralentissant ainsi sa propagation.

Les deux sociétés affirment que leurs essais cliniques ont montré une forte réduction du risque d’hospitalisation. Et de préciser que les personnes qui ont pris du Molnupiravir ont vu ce risque diminuer de 50%, tandis que celles qui ont pris du Paxlovid ont enregistré un recul près de 90%.

Par ailleurs, un antidépresseur déjà disponible pour le public, la Fluvoxamine, a également montré des résultats encourageants quant à la prévention des formes graves de la Covid-19, selon une étude publiée en octobre dernier par des chercheurs brésiliens dans la revue Lancet Global Health.

Si l’efficacité de ces médicaments est confirmée, ce sera un grand pas en avant dans la lutte contre la Covid-19. Ils viendraient s’ajouter aux vaccins actuellement utilisés pour renforcer l’arsenal thérapeutique mondial contre le virus. Des traitements existent déjà pour traiter cette maladie, principalement sous forme d’anticorps synthétiques. Cependant, ces derniers, qui sont généralement utilisés pour les personnes atteintes de formes graves de la Covid-19, sont injectables et donc plus difficiles à administrer.

Enfin, Merck et Pfizer ont souligné que pour le moment leurs traitements, qui impliquent la prise d’une dizaine de doses sur cinq jours, n’ont pas montré beaucoup d’effets secondaires.

Stratégie "Zéro Covid" : le vaccin chinois à ARN messager, seule solution viable ?

Dans sa revue de presse internationale, le journaliste Adrien Toffolet, souligne que les opérations de testing et de confinement extrêmes commencent à montrer leurs limites en Chine face au variant Om...

Pourquoi l'immigration a fortement augmenté en France en 2021 ?

Dans Europe midi, Patrick Stéfanini, conseiller d’État honoraire, ancien secrétaire général du ministère de l’Immigration, directeur de campagne de Valérie Pécresse, est l’invité de Romain Desarbres p...

Covid-19 : ces pays qui ont décidé d'assouplir les restrictions sanitaires

Fin des restrictions anti-Covid en Angleterre, début de l’allègement en France, et l’Espagne qui ne veut plus considérer le coronavirus comme une pandémie, mais comme une maladie endémique. Est-ce le ...

Plusieurs missions spatiales incontournables en 2022

L'année 2022 promet d'être spectaculaire pour ceux qui s'intéresse à l'actualité de la conquête spatiale. En effet, plusieurs fusées doivent effectuer leur vol inaugural. Il s'agit, entre autres, d'Ar...

USA : itinéraire de la mouvance conspirationniste QAnon

L’une des thèses de la mouvance conspirationniste QAnon est que Donald Trump serait chargé de sauver les États-Unis d’un réseau pédophile et sataniste qui serait organisé par les démocrates. Que devie...

Oxfam International : la fortune des 10 hommes les plus riches du monde a doublé pendant la pandémie

Depuis le début de la pandémie, le monde compte un nouveau milliardaire toutes les 26 heures, alors que les inégalités contribuent à la mort d’une personne toutes les quatre secondes. C’est le constat...