Aller au contenu principal

Suspension du gazoduc Maghreb-Europe : la réaction des députés européens

Par Khansaa Bahra, Publié le 03/11/2021 à 12:05, mis à jour le 03/11/2021 à 17:21
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
L’Espagne interdite de revendre le gaz naturel algérien au Maroc

Plusieurs députés européens ont réagi à la suspension de l’approvisionnement du Maroc en gaz via le gazoduc Maghreb-Europe (GME). Ces parlementaires ont fustigé cette décision, considérée comme un chantage d’Alger envers le Maroc, mais également l’Europe, puisque l'approvisionnement en gaz vers le marché européen connaîtra des perturbations. 

Lire aussi : L’Algérie sur le point de cesser d'approvisionner le Maroc en gaz naturel

Pour l’euro-député hongrois Attila Ara-Kovacs, la perturbation par l’Algérie du fonctionnement du gazoduc Maghreb-Europe est «une source d’inquiétude dans un contexte de forte hausse des prix de l’énergie». «L’approvisionnement en gaz de l’UE doit rester sûr et régulier, surtout à l’approche de l’hiver», a-t-il affirmé dans un tweet.

Pour sa part, Ilhan Kyuchyuk, eurodéputé bulgare et vice-président du Parti de l’Alliance des libéraux et des démocrates pour l’Europe a souligné que cette perturbation de l’approvisionnement de l’Europe via le GME «à des fins politiques est une décision irresponsable qu’il ne faut pas accepter».

Le député européen Andrey Kovatchev estime quant à lui : «très inquiétant que l’Algérie ait décidé de couper l’approvisionnement en gaz du gazoduc Maghreb-Europe à la veille de l’hiver». Il a souligné dans une déclaration similaire que «les livraisons d’énergie ne doivent pas être manipulées à des fins politiques».

De son côté, le député Paolo Lattanzio a fait part, également dans un tweet, de son inquiétude face à la fermeture du gazoduc GME. Quant au député Marco di Maio, il a indiqué que cette décision est «très grave surtout qu’elle a été prise dans un contexte marqué par de fortes pressions sur les prix de l’énergie», souhaitant que «l’UE ne cède pas aux menaces algériennes».

Pour rappel, l’Algérie a annoncé ce dimanche sa décision de ne pas reconduire l’accord sur le GME. Alger a promis toutefois d'honorer ses engagements envers Madrid, relatifs à l’approvisionnement en gaz naturel. Ces livraisons se feront désormais via le gazoduc sous-marin Medgaz, sans passer par le Maroc.

Lire aussi : L’Algérie livrera son gaz à l’Espagne sans passer par le Maroc

Sahara : Guterres appelle toutes les parties à reprendre le processus politique

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé toutes les parties au conflit autour du Sahara à reprendre le processus politique en vue de parvenir à une solution à ce différend régional. ...

Sahara : De Mistura a rencontré vendredi le ministre espagnol des Affaires étrangères

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a rencontré, vendredi 21 janvier, l'envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Staffan de Mistura. Ce d...

Gouvernement Akhannouch : 103 jours au pouvoir

Samedi 22 janvier 2022. Cela fait 103 jours que Aziz Akhannouch s’est installé à la Chefferie du go...

Pourquoi le sommet arabe ne se tiendra pas en mars ?

Le sommet arabe, qui devait se dérouler au mois de mars prochain, a été une nouvelle fois reporté. ...

Maroc-Mali : entretien de Nasser Bourita avec le chef de la diplomatie malienne

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a échangé, jeudi par téléphone, avec le ministre des Affaires étrangères et de la ...

Awrach : attention à l'effet cocotte-minute !

Lancement officiel ce vendredi du programme gouvernemental Awrach pour la création de 250.000 emplo...