Aller au contenu principal

La capitaine Carola Rakete de Sea-Watch 3, héroïne ou criminelle ?

Par Nora Jaafar, Publié le 01/07/2019 à 16:35, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La capitaine allemande du navire de sauvetage Sea-Watch 3, qui a défié l’interdiction du gouvernement italien et s’est amarré à Lampedusa, a déclaré qu’elle regrettait toute alarme provoquée lorsque le navire a coincé un bateau de police contre le quai.

 

Carola Rakete a été arrêtée samedi alors qu’elle accostait après avoir passé deux semaines dans les eaux internationales avec à bord de son bateau des dizaines de migrants africains qui ont été secourus.

 

Le navire a été saisi et encourt une amende pouvant aller jusqu’à 50 000 euros.

 

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a qualifié l’incident d’« acte criminel, un acte de guerre ».

 

Rebelle sans choix ?

 

« Carola n’a pas eu le choix. Elle a été abandonnée par l’autorité des nombreux pays qu’elle a contactés », a déclaré Giorgina Linardi, porte-parole de Sea-Watch.

 

« Pendant 17 jours, elle n’a reçu aucun soutien d’aucune autorité, et la seule consigne qu’elle a reçue a été de débarquer les gens en Libye, un pays en guerre et dont les gens que nous avons sauvés se sont échappés. Carole ne s’attendait pas non plus à ce niveau de résistance de la part des autorités », a ajouté Linardi.

 

« Il est absolument vrai que Carola n’a pas respecté l’ordre de s’arrêter quand elle est entrée dans le port. Mais était-il vraiment nécessaire de s’opposer de cette façon à la manœuvre ? Était-ce vraiment une telle menace d’avoir un navire de sauvetage avec 40 rescapés à son bord depuis 17 jours, amarrée simplement dans le port le plus proche ? Chaque jour, nous avons ce que nous appelons des débarquements fantômes et des navires fantômes, pleins de gens désespérés et de migrants qui arrivent sur nos côtes », a dit M. Lindardi.

 

Quarante-deux migrants ont débarqué tôt le samedi matin et sont actuellement en cours de régularisation.

Sommet US-UE : la Covid-19, le climat et le commerce à l’ordre du jour

Les États-Unis et l’Union européenne ont convenu d’une trêve de cinq ans dans leur différend de longue date sur les subventions accordées aux constructeurs aéronautiques. Cette annonce a été faite ce ...

L’Otan réaffirme sa force et interpelle la Russie et la Chine

Les 30 États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) ont clôturé leur somme...

Covid-19 : 2.000 euros pour discréditer le vaccin de Pfizer

Alors que la pénurie de vaccins contre la Covid-10 handicape les campagnes de vaccination de plusieurs pays, certains influenceurs ont été sollicités pour discréditer le vaccin de Pfizer. Dans ce podc...

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...