Aller au contenu principal

« L’extrémisme et la corruption alimentent l’instabilité en Éthiopie »

Par Nora Jaafar, Publié le 01/07/2019 à 13:22, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le Premier ministre éthiopien a déclaré ce lundi que son pays continue à faire face à des défis qui revêtent de nombreuses formes, notamment le terrorisme, l’extrémisme, le sabotage économique, la traite des personnes, le crime organisé et la corruption.

 

« Ces dangers alimentent l’instabilité de l’Éthiopie », a déclaré lundi Abiy Ahmed dans un communiqué sur la performance de son gouvernement durant l’exercice 2018/2019 qui se terminera le 7 juillet.

 

Il a indiqué que 48 personnes soupçonnées de terrorisme, 799 fonctionnaires corrompus, 34 saboteurs économiques et 51 trafiquants d’êtres humains avaient été appréhendés au cours de son exercice, dans le cadre des efforts déployés pour assurer la suprématie de la loi.

 

Le Premier ministre a imputé la responsabilité des déplacements internes de millions de personnes dans le pays aux idées extrémistes, aux inondations, aux sécheresses et aux changements climatiques.

 

Avant la réforme qu’il a lancée en avril de l’année dernière, ajoute Abiy, 1,2 million de personnes ont été déplacées de chez elles pendant trois années consécutives au cours desquelles le pays a été secoué par d’incessantes manifestations antigouvernementales qui ont défié les lois d’urgence.

 

« Il y a eu au total 2,3 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays, car la période qui a suivi la réforme a vu le départ de 1,1 million de personnes », a-t-il indiqué, ajoutant que 400 000 de ces personnes avaient été évacuées sous le joug du changement climatique, des inondations et de la sécheresse.

 

Selon lui, 2,1 millions de réfugiés sont rentrés chez eux alors que des efforts sont en cours pour rapatrier et réhabiliter les autres.

 

Tentative de coup d’État régional

 

« Nous n’avions jamais pensé faire face à de tels dangers de la part de ceux qui ont bénéficié de l’amnistie offerte par le gouvernement dans sa tentative de réconciliation nationale, de rétablissement et d’expansion politique », a déclaré Abiy au sujet de la tentative récente de renverser le gouvernement de l’État régional d’Amhara.

 

Samedi dernier, la tentative présumée de coup d’État avait été perpétrée par le général de brigade Asaminew Tsige, chef du bureau régional de la sécurité, qui avait tué le président du gouvernement Ambachew Mekonnen, son assistant Ezez Wase et blessé le procureur général de la région Migbaru Kebede, qui a fini par succomber à ses blessures.

 

Plus tard le même jour, dans la capitale Addis-Abeba, le chef d’état-major des forces de défense éthiopiennes, Sea're Mekonnen, et son confident, le général de division Geza'e Aberra, ont été tués par leurs gardes.

 

Asaminew a été tué mardi dernier lors d’une fusillade avec des soldats du gouvernement alors qu’il tentait d’échapper de Bahir Dar, capitale de la région d’Amhara.

 

Ces deux événements ont provoqué des ondes de choc dans tout le pays — un pays perturbé ces dernières années par la montée du nationalisme ethnique.

 

En évoquant l’économie du pays, le Premier ministre a déclaré que l’économie connaîtra une croissance de plus de 9 %.

 

Il a déclaré que son gouvernement privatisait les monopoles d’État des télécommunications, de l’industrie sucrière et des compagnies aériennes éthiopiennes, qui étaient jusqu’à présent contrôlés par l’État.

Sommet US-UE : la Covid-19, le climat et le commerce à l’ordre du jour

Les États-Unis et l’Union européenne ont convenu d’une trêve de cinq ans dans leur différend de longue date sur les subventions accordées aux constructeurs aéronautiques. Cette annonce a été faite ce ...

L’Otan réaffirme sa force et interpelle la Russie et la Chine

Les 30 États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) ont clôturé leur somme...

Covid-19 : 2.000 euros pour discréditer le vaccin de Pfizer

Alors que la pénurie de vaccins contre la Covid-10 handicape les campagnes de vaccination de plusieurs pays, certains influenceurs ont été sollicités pour discréditer le vaccin de Pfizer. Dans ce podc...

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...