Aller au contenu principal

2021 : la croissance au beau fixe

Le Maroc devra enregistrer l’un des taux de croissance les plus robustes de la région cette année, selon les institutions financières nationales et internationales. Une performance qui sera réalisée grâce à une campagne agricole remarquable, des élections réussies et une campagne nationale de vaccination qui se déroule dans de très bonnes conditions.

Par Mohamed Amine Hafidi, Publié le 15/10/2021 à 18:39, mis à jour le 15/10/2021 à 18:48
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Le niveau de la dette publique du Maroc restera viable, selon la BAD

L’année 2021 devra clôturer sur une bonne note en termes de croissance économique. Les dernières prévisions d’institutions nationales et internationales tablent sur une reprise forte, même si les taux avancés sont à prendre avec des pincettes au vu de la base comparable, 2020 ayant été une année à oublier pour le Maroc à cause de la crise économique induite par celle sanitaire. En tout cas, la relance économique se confirme et tous les ingrédients sont présents pour réussir cette relance. Trois principaux facteurs justifient cet optimisme : une campagne agricole 2020-2021 ayant enregistré des performances remarquables, des élections réussies et un nouveau gouvernement investi dans les temps en plus d’une campagne nationale de vaccination qui se déroule dans de très bonnes conditions. 

 

Le FMI revoit à la hausse ses prévisions 

Résultat : le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la hausse les prévisions de croissance du Maroc pour l’année 2021. L’institution de Bretton Woods prévoit ainsi une croissance de 5,7% au lieu de 4,5% auparavant, soit l’un des taux les plus élevés de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). En revanche, l’institution financière a revu à la baisse ses prévisions pour l’année prochaine (3,1% contre 3,9% prévu initialement). Le taux de chômage devrait rester en hausse à 12% et l’indice des prix à la consommation se situera à 1,4% en 2021, selon les estimations du FMI.

Lire aussi : FMI : malgré la baisse des perspectives de croissance mondiale, le Maroc affiche des prévisions à la hausse

 

BAM table sur une croissance de 6,2% 

De son côté, Bank Al-Maghrib (BAM) table sur une croissance de 6,2% en 2021, grâce principalement à la campagne de vaccination et la bonne campagne agricole. Rappelons que le Maroc a dépassé le taux de 70% de vaccination de sa population cible, ce qui augure d’une atteinte de l’immunité collective dans quelques semaines, au plus tard fin novembre 2021. «La reprise devrait se poursuivre, soutenue par les progrès notables de la campagne de vaccination. Le rebond économique sera également réalisé grâce à la très bonne campagne agricole, le stimulus budgétaire ainsi que l’orientation accommodante de la politique monétaire», précise la Banque centrale. 

Lire aussi : Ce qu'il faut retenir du conseil de BAM

 

Le CMC place la barre très haut

Pour sa part, le Centre marocain de conjoncture (CMC) semble beaucoup plus optimiste que BAM et le FMI. Dans son bulletin annuel intitulé "2022 : Relance en perspective", publié le 12 octobre 2021, le CMC prévoit une croissance soutenue de 7,1% en 2021. «L’amélioration des conditions sanitaires constatée au milieu du premier semestre après le soubresaut pandémique enregistré en début d’année, la cadence soutenue du déroulement de la campagne de vaccination, l’acheminement vers une immunité collective, l’engouement des opérateurs pour la reprise de l’activité, l’excellente campagne agricole et la forte croissance qui se profile pour l’économie mondiale, ce sont là les déterminants favorables et les principaux facteurs propices qui présagent d’un relèvement appréciable de l’économie nationale en 2021», précise le CMC.

 

Virgin Megastore mise 8,6 millions de DH à Tanger

Tanger se dote d’un magasin Virgin Megastore, le 10e de l’enseigne internationale au Royaume. D’une superficie de 774 m2, le nouveau magasin est situé au centre commercial Socco Alto et a nécessité un...

Hausse de 0,2% de l'indice des prix à la production en octobre

L'indice des prix à la production du secteur des industries manufacturières hors raffinage de pétrole a enregistré une hausse de 0,2% en octobre 2021 par rapport au mois précédent, selon le Haut-Commi...

Crédits de TVA : la CGEM se félicite de l’annonce d’Akhannouch

Le remboursement des arriérés des crédits de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), annoncé par le Chef du gouvernement, ce lundi à la Chambre des représentants, constitue «un signal très positif aux op...

Crédits de TVA : Aziz Akhannouch promet de rembourser 13 MMDH d'arriérés

Pour son premier grand oral lors de la séance plénière consacrée aux questions orales à la Chambre des représentants, Aziz Akhannouch, chef de gouvernement, a assuré ce lundi 29 novembre qu’il veut me...

Le variant Omicron, nouveau coup de massue pour le tourisme

Lourdement impacté par les répercussions de la pandémie de la Covid-19, le tourisme vient de subir ...

Crédit TVA : la CGEM appelle à l’accélération du remboursement

L'accélération des remboursements des crédits de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour les entreprises éligibles, notamment en cette période où la trésorerie des opérateurs économiques est sous ten...