Aller au contenu principal

3e dose : les rappels de Moderna ou Pfizer sont plus efficaces pour les personnes ayant reçu le vaccin de J&J

Par Nora Jaafar, Publié le 14/10/2021 à 16:54, mis à jour le 14/10/2021 à 16:58
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
3e dose : les rappels de Moderna ou Pfizer sont plus efficaces pour les personnes ayant reçu le vaccin de J&J

Les résultats d’une étude, financée par la National Institutes of Health (NIH), ont été très attendus ce mercredi aux États-Unis, car ils livrent des conclusions intéressantes sur la possibilité de «mélanger» les vaccins. C’est-à-dire utiliser un vaccin différent pour la dose de rappel, qui n’est pas encore autorisée dans le pays. L’étude en question a été menée auprès de 458 adultes qui avaient été vaccinés avec l’un des trois vaccins autorisés par Washington, à savoir Pfizer, Moderna ou Johnson & Johnson (J& J), pendant au moins 12 semaines. Divisés en neuf groupes, trois d’environ 50 personnes pour chaque vaccin, les participants ont été suivis par des chercheurs qui ont analysé les taux de leurs anticorps 15 jours après l’injection de la 3e dose.

Pour les personnes initialement inoculées avec J&J, les niveaux d’anticorps étaient quatre fois plus élevés après un rappel J&J, 35 fois plus élevés après un rappel Pfizer et 76 fois plus élevés après un rappel Moderna. De plus, les niveaux d’anticorps des personnes qui avaient initialement reçu des injections de Moderna étaient plus élevés, «quel que soit le vaccin de rappel administré», par rapport à ceux des personnes qui avaient reçu des injections de Pfizer ou de J&J, souligne l’étude. Et d’ajouter qu’«aucun problème de sécurité n’a été identifié» après l’administration des doses de rappel.

Cependant, l’étude, qui n’a pas encore été examinée par des pairs, présente plusieurs limites. Le nombre de participants était faible, et la réponse immunitaire pourrait évoluer avec le temps, au-delà des 15 jours observés pendant l’étude. «Il est important de ne pas trop se laisser emporter par ces résultats», a tweeté Peter Hotez, professeur au Baylor College of Medicine. Selon lui, même les résultats des essais de la deuxième injection de rappel de J&J menés par l’entreprise elle-même étaient «impressionnants».

Le rapport de la NIH fera désormais l’objet de discussions d’un comité d’experts de la Food and Drug Administration (FDA) américaine, qui doit examiner les demandes de doses de rappel de Moderna et de J&J ces jeudi et vendredi. Une 3e dose Pfizer a déjà été approuvée aux États-Unis pour certaines populations, telles que les personnes âgées de 65 ans et plus, les adultes présentant des conditions médicales à haut risque et les personnes souvent exposées au risque de contamination.

Le gaz renouvelable expliqué

Le biogaz est une source d’énergie verte obtenue par la fermentation de la matière organique dans un environnement anoxique. Pour fabriquer le gaz renouvelable qui remplacera le gaz d'origine fossile ...

France : les écoles ont rendu hommage à Samuel Paty, un an après sa mort

Les élèves des écoles françaises ont rendu hommage ce vendredi à Samuel Paty, un an après que l’enseignant a été décapité par un extrémiste pour avoir montré à sa classe les caricatures de Charlie Heb...

Liban : vers une nouvelle guerre confessionnelle ?

Une nouvelle guérilla urbaine au Liban a fait six morts et une trentaine de blessés. Des échanges de tirs ont éclaté en marge d’une manifestation des mouvements chiites Amal et Hezbollah, venus protes...

Liban : une escalade meurtrière entre chiites et chrétiens

Six personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées ce jeudi 14 octobre à Beyrouth, lorsque des violences ont éclaté après un rassemblement de manifestants chiites exigeant le retrait du jug...

Qui sont ces hackeurs qui nous attaquent ?

Qui se cache derrière les attaques informatiques ? Outre l’assouvissement de la curiosité, la réponse à cette question est très utile, car elle permet de comprendre les méthodes, procédures et intenti...

OMS : un nouveau groupe a été chargé d’enquêter sur l’origine de la Covid-19

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a formé ce jeudi un nouveau groupe consultatif scientifique chargé de déterminer les origines du virus SRAS-CoV-2. Ce dernier comprendra des experts des États...