Aller au contenu principal

Un record de transferts des MRE prévu à fin 2021

Par Khansaa Bahra, Publié le 14/10/2021 à 16:08, mis à jour le 14/10/2021 à 16:37
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Un record de transferts des MRE prévu à fin 2021

À la suite des travaux de la troisième réunion trimestrielle du Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) au titre de 2021, tenue ce mercredi 13 octobre, la banque centrale a souligné dans un communiqué que les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient atteindre 87 milliards de DH (MMDH) au titre de cette année. Selon BAM, ces transferts réaliseraient ainsi une croissance de 27,7%, un record. «Après un accroissement de 4,9% en 2020, les transferts des MRE afficheraient une progression importante de 27,7% en 2021 pour atteindre un record de 87 MMDH, avant de baisser de 5% à 82,7 MMDH en 2022», précise BAM dans un communiqué.

Par ailleurs, les échanges extérieurs à fin août font état d’une accélération généralisée de la reprise du commerce de biens, ajoute BAM. La banque centrale estime que cette dynamique se poursuivrait avec une hausse des exportations de 22,6% en 2021 puis de 5,9% en 2022. Ces augmentations seraient tirées principalement par les ventes du phosphate et dérivés et de la construction automobile. En parallèle, les importations augmentaient de 19,6% en 2021, avant d’accuser une décélération de leur rythme à 4% en 2022. Cette hausse est due essentiellement aux augmentations prévues des achats de biens d’équipement et de consommation, ainsi que l’alourdissement de la facture énergétique.

En ce qui concerne les recettes voyages, BAM prévoit une nouvelle baisse de 8,6% à 33,3 MMDH en 2021, après celle de 53,7% en 2020. Sous l’hypothèse d’un allègement significatif de ces mesures, ces recettes devraient connaître un rebond à 60,7 MMDH en 2022. Un niveau qui reste toutefois bien en deçà de celui de 78,7 MMDH enregistrés en 2019. Dans ces conditions, le déficit du compte courant se creuserait de 1,5% du PIB en 2020 à 2,5% en 2021, avant de s’alléger à 1,4% en 2022.

Perspectives économiques : l’inflation, le grain de sable dans la reprise

Le FMI a abaissé de 0,1 point sa prévision de croissance mondiale à 5,9%. La révision est certes mo...

2021 : la croissance au beau fixe

Le Maroc devra enregistrer l’un des taux de croissance les plus robustes de la région cette année, ...

Des entreprises marocaines victimes des tensions entre Alger et Rabat

Encore une fois, les relations entre Alger et Rabat passent par la case rouge des tensions et des querelles diplomatiques. Dernier épisode en date de cette série noire, une affaire de résiliation des ...

IRES : le monde post-Covid-19

Dans son rapport stratégique 2021, intitulé “vers un nouveau monde post-Covid-19 ?”, l’Institut royal des Études stratégiques (IRES) s’est penché sur l’après-crise sanitaire. Soulignant une "quasi-imp...

FMI : malgré la baisse des perspectives de croissance mondiale, le Maroc affiche des prévisions à la hausse

Les perturbations persistantes de la chaîne d’approvisionnement et les pressions inflationnistes entravent la reprise de l’économie mondiale au sortir de la pandémie de la Covid-19, a déclaré ce mardi...

Ce qu'il faut retenir du conseil de BAM

Ce mercredi 13 octobre, le conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a tenu sa troisième session de l’année 2021. Lors de cette réunion, il a été décidé de maintenir le taux directeur à 1,5%. «Le Conseil a est...