Aller au contenu principal

Maroc/Royaume-Uni : le plus long câble électrique sous-marin du monde reliera bientôt les deux pays

Par Nora Jaafar, Publié le 27/09/2021 à 11:46, mis à jour le 27/09/2021 à 17:18
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Maroc/Royaume-Uni : le plus long câble électrique sous-marin du monde reliera bientôt les deux pays

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les solutions d’énergie renouvelable, a révélé qu’elle prévoit de construire entre le Maroc et le Royaume-Uni le plus long câble électrique sous-marin du monde. Ce projet de taille couvrira une distance de 3.800km, mobilisera une enveloppe globale de près de 197 milliards de DH (22 milliards de dollars) et générera 3,6GW d’énergie dans la région de Guelmim-Oued Noun.

Outre les installations solaires et éoliennes, une batterie d’une capacité de 20GWh/5GW sera installée pour permettre à l’installation de continuer à exporter de l’électricité en tant que source d’énergie «quasi constante». Le Royaume-Uni envisage de tripler sa capacité d’interconnexion d’ici 2030, ce qui est considéré comme essentiel pour assurer son accès à l’électricité produite au Maroc à travers diverses ressources.

En plus de reconnaître la nécessité de développer davantage de capacités renouvelables pour remplacer le gaz, Xlinks a également souligné que les prix actuels du gaz sont sensibles aux fluctuations du marché international, et la récente crise du carburant a illustré la nécessité de fournir des énergies alternatives. «Nous abordons cela comme une production à distance, donc c’est uniquement pour le marché de l’énergie britannique», a expliqué le fondateur et président-directeur général (PDG) de Xlinks, Simon Morrish. «Cela vient d’une zone qui a des modèles météorologiques complètement différents, et qui n’est pas corrélée, donc cela fournit d’énormes quantités de résilience au système énergétique britannique», ajoute-t-il.

Selon Morrish, «ce projet exploitera l’énergie solaire et éolienne extrêmement fiable du Maroc pour fournir une puissance de base vitale d’équilibrage et favoriser nos propres ambitions éoliennes offshore tout en renforçant l’industrie des énergies renouvelables du Maroc». Et de préciser : «en travaillant en tandem avec les énergies renouvelables nationales, cela rend la mise en place d’un système électrique fiable et net zéro d’ici 2035 beaucoup plus réalistes en Grande-Bretagne». Ainsi, in fine le câble électrique Maroc–Royaume-Uni pourrait fournir de l’électricité à sept millions de foyers britanniques. David Lewis, l'ancien PDG de Tesco, et Paddy Padmanathan, le PDG d'ACWA Power, sont tous deux membres de l'équipe de direction de ce grand projet.

2021 : la croissance au beau fixe

Le Maroc devra enregistrer l’un des taux de croissance les plus robustes de la région cette année, ...

Des entreprises marocaines victimes des tensions entre Alger et Rabat

Encore une fois, les relations entre Alger et Rabat passent par la case rouge des tensions et des querelles diplomatiques. Dernier épisode en date de cette série noire, une affaire de résiliation des ...

Un record de transferts des MRE prévu à fin 2021

À la suite des travaux de la troisième réunion trimestrielle du Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) au titre de 2021, tenue ce mercredi 13 octobre, la banque centrale a souligné dans un communiqué que le...

IRES : le monde post-Covid-19

Dans son rapport stratégique 2021, intitulé “vers un nouveau monde post-Covid-19 ?”, l’Institut royal des Études stratégiques (IRES) s’est penché sur l’après-crise sanitaire. Soulignant une "quasi-imp...

FMI : malgré la baisse des perspectives de croissance mondiale, le Maroc affiche des prévisions à la hausse

Les perturbations persistantes de la chaîne d’approvisionnement et les pressions inflationnistes entravent la reprise de l’économie mondiale au sortir de la pandémie de la Covid-19, a déclaré ce mardi...

Ce qu'il faut retenir du conseil de BAM

Ce mercredi 13 octobre, le conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a tenu sa troisième session de l’année 2021. Lors de cette réunion, il a été décidé de maintenir le taux directeur à 1,5%. «Le Conseil a est...