Aller au contenu principal

Le fils de Morsi remercie la Turquie et le Qatar pour leur soutien

Par H.L.B, Publié le 24/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le fils de l’ancien président égyptien Mohamed Morsi a exprimé sa gratitude à plusieurs dirigeants du monde musulman, dont la Turquie et le Qatar, pour leur soutien lors du décès de son père.

 

« Nous tenons à remercier tout le monde, en particulier M. Erdogan, l’émir qatari Tamim bin Hamad al-Thani et son père [Cheikh Khalifa bin Hamad Al Thani], le gouvernement malaisien et l’ancien président tunisien Moncef Marzouki », a déclaré Abdullah Morsi dimanche à Al Jazeera.

 

Morsi, le premier président égyptien démocratiquement élu, est décédé lundi dernier après s’être effondré dans une salle d’audience au Caire. L’ancien dirigeant avait été enfermé depuis 2013 après sa destitution par son ministre de la Défense de l’époque et actuel président Fattah al-Sisi.

 

L’Émir du Qatar et le Président de la Turquie ont été parmi les dirigeants du monde à partager ouvertement la douleur de la famille Morsi. Des prières funéraires in absentia pour Morsi ont eu lieu dans plusieurs parties du monde, notamment au Qatar et en Turquie.

 

« Aucun événement de ce genre n’a jamais été observé dans l’histoire. Jamais des millions de personnes n’ont fait de prières funèbres par contumace pour qui que ce soit », a déclaré Abdullah Morsi.

 

Les autorités égyptiennes ont refusé d’organiser des funérailles officielles d’État pour cet homme de 67 ans. Ils ont enterré l’ancien dirigeant au Caire à huis clos, sous la haute protection de la sécurité.

L’Arabie Saoudite assortit l'accomplissement du Hajj à la vaccination contre le coronavirus

Ce lundi 1er mars, Taoufik Rabiâa, le ministre saoudien de la Santé, a annoncé que l’accomplissement du pèlerinage sera désormais lié à la vaccination contre la Covid-19. Il a ajouté avoir ordonné la ...

France-Algérie : Emmanuel Macron reconnait que la mort de Boumendjel n’était pas un suicide

Ce mardi 2 mars, le président français Emmanuel Macron a reconnu que les autorités françaises ont «torturé et assassiné» le militant algérien Ali Boumendjel pendant la guerre d’indépendance de son pay...

États-Unis : vaccins pour tous en mai

Ce mardi 2 mars, le président américain Joe Biden a annoncé que son pays disposerait de suffisamment de vaccins anti-Covid-19 pour tous ses adultes d’ici la fin du mois de mai. Il a toutefois sou...

Accord UE-Maroc : la Cour européenne examine le recours du Polisario

Ce mardi 2 mars, journée d’ouverture d’une audience devant la 9e chambre du tribunal de l’Union européenne au Luxembourg, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) examine le dossier du Sahara. ...

Pour l’ONU, la baisse des dons est une peine de mort contre le Yémen

Ce lundi 1er mars, Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations Unies (ONU), a qualifié la baisse des promesses de dons pour assurer une aide au Yémen de «peine de mort». Guterres a dévoilé qu’...

Birmanie : la répression meurtrière des manifestants se poursuit

Ce lundi 1er mars, de nouveaux rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes en Birmanie. Ces manifestations pro-démocratiques, survenues près d’un mois après le coup d’État en Birmanie, ont été ré...