Aller au contenu principal

Sebta : suspension de l’expulsion de mineurs non accompagnés vers le Maroc

Par Nora Jaafar, Publié le 17/08/2021 à 16:59, mis à jour le 17/08/2021 à 17:05
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Sebta : suspension de l’expulsion de mineurs non accompagnés vers le Maroc

Un tribunal espagnol a temporairement suspendu l’expulsion des mineurs non accompagnés (MNA) de Sebta vers le Nord du Maroc. Le gouvernement ibérique a commencé à renvoyer les MNA par groupes de 15 le vendredi 13 août. Après le tollé qu’a provoqué cette opération chez les ONG internationales et les politiques du pays, les autorités du préside ont arrêté les déportations des mineurs. 

Plusieurs militants et organismes de défense des droits de l’Homme ont effectivement contesté les expulsions des MNA, le porte-parole d’Amnesty International, Angel Gonzalo, soulignant qu’elles «violent le droit international».

Finalement, le tribunal de Sebta a tranché en faveur des ONG, estimant que la suspension de cette opération est «la seule solution possible», en attendant la fin d’une étude plus approfondie des dossiers des mineurs concernés, rapporte El Faro.

De son côté, le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a défendu cette opération de rapatriement, assurant qu’elle est constitutionnelle et qu’une «discussion technico-juridique» est en cours, conformément à un accord signé par Rabat et Madrid en 2007. «Tous sont des rapatriements assistés conformément à l’accord signé en 2007 entre le Maroc et l’Espagne, toujours au bénéfice du mineur, qui tente de rétablir sa vie familiale, sociale et culturelle», a souligné Marlaska, dans une déclaration à la Radio Nacional de Espana.

Pour rappel, en juillet, près de 820 des 1.200 mineurs non accompagnés se trouvaient encore à Sebta, selon les autorités locales. Ces MNA font partie des quelque 10.000 migrants clandestins qui ont réussi à atteindre le préside occupé entre le 17 et le 18 mai dernier.

AG de l’ONU : le Maroc déterminé à résoudre la question du Sahara

Dans un discours prononcé lors du "Débat de haut niveau" de la 76e Assemblée générale (AG) des Nations Unies (ONU), le ministre sortant des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a déclaré que lors des ...

Expulsions : la France agite le chantage aux visas

Paris hausse le ton vis-à-vis des pays du Maghreb, y compris le Maroc, concernant le rapatriement d...

Affaire Brahim Ghali : l’ex-cheffe de la diplomatie espagnole sera auditionnée le 4 octobre

L’ex-ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, sera auditionnée le 4 octobre prochain à 13h par le juge d’instruction du tribunal de Saragosse. Cette audience s’inscrit dans l...

Les frontières du Maroc avec Sebta et Melilia resteront fermées jusqu’au 31 octobre

L’Espagne a décidé de prolonger d’un mois la fermeture des frontières de Sebta et Melilia avec le Maroc. Cette décision a été signée par Fernando Grande-Marlaska, ministre de tutelle, qui a prolongé l...

Nouveau gouvernement : quelle est la prochaine étape ?

L’identité des profils éligibles aux postes ministériels dans le prochain gouvernement sera bientôt...

Coalition RNI-PAM-PI : quelles sont les chances de briller ?

Dans ce podcast, TelQuel s’intéresse à la coalition gouvernementale 2021-2026 et ses perspectives de réussite. Le journal reçoit Nabil Abdel, enseignant chercheur, membre du mouvement Maan, et Mehdi L...