Aller au contenu principal

Covid-19 : la vaccination contre la saturation imminente des hôpitaux

Le taux d’occupation des lits de réanimation consacrés aux patients souffrant de la Covid-19 est passé à 31,2%, alors qu’il était en dessous des 10% il y a encore quelques semaines. Afin de pallier cette hausse, le ministère de la Santé tente d’accélérer la campagne nationale de vaccination. Un million de doses supplémentaires du vaccin chinois de Sinopharm a été reçue ce dimanche, par le Maroc, qui devrait également recevoir, au cours du mois d’août, 1,8 million de doses du vaccin américain Pfizer-BioNTech. La première livraison du genre pour le Royaume.

Par Mohamed Laabi, Publié le 02/08/2021 à 17:31, mis à jour le 03/08/2021 à 16:45
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Plus de 30% des lits de réanimation sont occupés © DR

La situation épidémiologique est de plus en plus alarmante. Lundi 2 août 2021, près du tiers des lits de réanimation sont occupés (31,2%). Le nombre de morts est tout aussi inquiétant, 52 décès ont été recensés le même jour. La Covid-19 a fait jusqu'à présent 9.885 morts, avec un taux de létalité de 1,6%. Pour ce qui est des régions les plus touchées, Casablanca-Settat arrive sans surprise en tête, suivie de Marrakech-Safi et de Rabat-Salé-Kénitra. Les experts affirment que le Maroc n’a pas encore atteint le pic de contaminations et que le nombre de nouveaux cas continuera à grimper dans les jours à venir.

 

La vaccination pour contrer le virus

Les livraisons de doses de vaccins continuent d’affluer sur l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Le Royaume a reçu, ce dimanche 1er août, une cargaison d’un million de doses du vaccin chinois Sinopharm. Cette cargaison porte à 20,5 millions le nombre total de doses de ce vaccin reçues à ce jour par le Royaume. Par ailleurs, dans le cadre d’une coopération élargie, le Maroc devrait recevoir, au cours du mois d’août, 1,8 million de doses du vaccin Pfizer-BioNTech. Cette livraison, serait la première du genre à arriver sur le territoire marocain.

Rappelons qu'il était recommandé de conserver au départ le vaccin Pfizer-BioNtech à une température comprise entre -60 et -90 degrés celcius avant que le fabricant américain ne revoie les températures à la baisse (entre -15°C et -25°C), soit la température des congélateurs pharmaceutiques standard. 

Lire aussi : Covid-19 : le gouvernement joue la carte de l'omniprésence

Interrogé sur la capacité du Maroc à utiliser le vaccin américain, Tayeb Hamdi, Médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé nous déclare que ce vaccin peut être gardé durant 1 mois à une température entre 2 et 8°. “L’idéal serait de consommer les premières doses dans les vaccinodromes à forte affluence et garder les secondes doses pour une autre utilisation trois semaines plus tard”, souligne Hamdi.

Rappelons que l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin Pfizer-BioNtech n’a pas encore été officiellement annoncée par le ministère de la Santé, mais cela ne saurait tarder. Les dernières études sur le vaccin Pfizer BioNTech ont montré une efficacité de plus de 90 % contre les formes graves de la Covid-19 alors que l'impact sur une protection contre contamination et la contagiosité est soumise à débat. Il s'agit tout de même d'un des taux de performance les plus hauts enregistrés avec une bonne persistance des anticorps dans le temps.

 

Faut-il vacciner les adolescents de moins de 18 ans ?

Cette livraison viendra renforcer le stock national de vaccins, alors que la campagne nationale de vaccination bat actuellement son plein (plus de 455.000 doses administrées ce lundi). Cela devrait permettre un élargissement de la vaccination à la catégorie des 18-24 ans. 

À la question de savoir s’il faut aller au-delà de la population cible et administrer des vaccins aux adolescents de 12 à 18 ans ? Tayeb Hamdi dit oui. «On ne pourra pas avoir d’immunité collective sans les moins de 18 ans. Le Maroc compte une population de 36 millions. Pour avoir une immunité collective, il faut vacciner entre 80 et 85% de la population. Donc, même si on vaccine la totalité des + de 18 ans, on n’aura pas encore atteint l’immunité collective», souligne Tayeb Hamdi. 

Lire aussi : Covid-19 : vers une vaccination obligatoire ?

Ce dernier ajoute que les adolescents sont des propagateurs importants de virus, notamment les plus de 14 ans : «Le variant Delta a un taux de propagation très rapide contrairement au virus normal. Le taux de reproduction du variant Delta est estimé à 8 contre 3 pour le coronavirus. C’est pour ça que j’estime qu’il faut vacciner les plus jeunes», note le professeur Hamdi. 

Le dernier bilan de vaccination communiqué ce lundi 2 août fait état de 13.973.650 personnes ayant reçu au moins une dose et 10.283.660 personnes totalement vaccinées (deux doses). 

Covid-19 : où et comment peuvent voyager les Marocains ?

Avec l’amélioration de la situation épidémiologique liée à la pandémie de la Covid-19, plusieurs pa...

Affaires Raissouni et Radi : le gouvernement marocain saisi par des responsables onusiens

Avant de soumettre leur rapport final au sujet des affaires des journalistes Soulaïman Raissouni et Omar Radi, quatre rapporteuses spéciales des Nations Unies (ONU) ont saisi ce dimanche le gouverneme...

Le Canada prolonge la suspension des vols en provenance du Maroc

Très mauvaise nouvelle pour les Marocains résidant au Canada. La suspension des vols directs commerciaux et privés de passagers en provenance du Maroc, en vigueur depuis le 29 août dernier, a été prol...

Enseignement supérieur : une énième réforme

Alors que la réforme de l’enseignement supérieur prévoyait l’application du nouveau système Bachelo...

Traitements anti-cancer : des manifestations contre la pénurie

Ce vendredi 24 septembre, des dizaines de personnes ont organisé une manifestation à Casablanca pour exiger un accès rapide aux médicaments contre le cancer. Des patients et leurs familles ont scandé ...

Développement énergétique durable : l’ONEE, le GSEP et l’UM6P s’associent pour la promotion de l’excellence académique

Dans un communiqué publié ce jeudi 23 septembre, l’Office national de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE) a annoncé avoir conclu un partenariat avec le Partenariat mondial pour l’électricité dura...