Aller au contenu principal

Covid-19 : le gouvernement joue la carte de l'omniprésence

Afin d’inciter le maximum de personnes à se faire vacciner contre la Covid-19, le ministère de la Santé a décidé d’annuler les affectations de centre de vaccination liées au domicile. Les citoyens peuvent désormais se diriger vers le centre de leur choix, que ce soit pour la première ou la deuxième dose, afin de recevoir leurs injections. Cette nouvelle démarche montre que le gouvernement est dans une course contre la montre afin d’endiguer cette pandémie.

Par Mohamed Laabi, Publié le 27/07/2021 à 11:45, mis à jour le 27/07/2021 à 16:43
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé  © DR

Le Maroc passe à la vitesse supérieure. Après avoir étendu ce week-end le temps de travail des centres de vaccinations jusqu’à 20h, le nombre de vaccinations a automatiquement augmenté. Ce mardi, 459.035 personnes ont reçu la première dose du vaccin contre la Covid-19 et 59.300 personnes ont reçu la deuxième.

Le ministère de la Santé ne s’arrête pas là dans sa démarche incitative. Les conditions liées au lieu de résidence sont annulées. On peut désormais se diriger vers le centre de vaccination de son choix, que ce soit pour la première ou la deuxième dose, sans prendre en compte le fait qu’il soit proche ou pas de son lieu de résidence. Ce point est notamment très pratique pour les personnes qui prévoient de voyager cet été et qui ne sont désormais plus contraintes d’organiser leur date de départ en fonction de leur date et lieu de vaccination.

Lire aussi : Covid-19 : accélérer la vaccination pour limiter les dégâts

Aussi, afin de se rapprocher des citoyens et de les inciter à se faire vacciner durant cette période estivale, des vaccinodromes ont été mis en place à proximité des plages de Aïn Diab et Aïn Sebaa à Casablanca. Reste à savoir si l’impact de ces mesures sur le terrain sera positif.

 

Le Pass vaccinal permet de voyager, mais pas de circuler durant le couvre-feu

Alors que certaines personnes vaccinées ont rapporté avoir reçu une contravention pour s’être déplacées entre différentes villes, le communiqué gouvernemental publié le 19 juillet dernier est clair à ce sujet : “les déplacements entre les préfectures et provinces sont conditionnés à la présentation du passeport vaccinal ou d’une autorisation administrative de déplacement délivrée par les autorités territoriales compétentes”. Cela stipule que les personnes vaccinées n’ont pas besoin d’autorisation spéciale pour se déplacer entre les provinces, le pass vaccinal faisant foi de l’autorisation de déplacement.

Cependant, le couvre-feu qui court actuellement de 23h à 4h30 s’applique de la même manière aux vaccinés comme aux non-vaccinés. Les seules personnes autorisées à circuler librement durant cette tranche horaire sont celles qui exercent dans les secteurs vitaux tels que les médecins, les gendarmes, les urgentistes, etc.

 

Les femmes enceintes autorisées à se faire vacciner

C’est une des conclusions de la réunion qu’a tenu ce lundi le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, avec le Comité scientifique et technique chargé de la vaccination anti-Covid-19. Le ministère va intégrer les femmes enceintes dans la liste des personnes éligibles à la vaccination contre la Covid-19 après avoir constaté une hausse notable des contaminations parmi ces dernières, dont plusieurs cas graves. Ainsi, les femmes enceintes seront autorisées à se faire vacciner contre la Covid-19 dès qu’elles auront bouclé leur troisième mois de grossesse et selon les règles scientifiques en vigueur.

 

Étude sur les personnes vaccinées ayant été testées positives à la Covid-19

L’épidémiologiste Jaâfar Heikel a effectué une étude sur l’infection à la Covid-19 après la vaccination. Ce dernier précise que tous les vaccins se valent même s'ils n’assurent pas une protection à 100% contre le virus. Sur l'échantillon de patients étudié, 12 à 15% d’entre eux ont tout de même été testés positifs à la Covid-19 alors qu’ils étaient déjà vaccinés.

Les personnes infectées s’accordent presque toutes à dire (95% des cas) qu’ils ont pris part à un rassemblement durant la semaine précédant la positivité. Cela remet la question sur l’importance du respect des mesures barrières et de distanciation. Autre résultat de l’étude, les femmes sont plus touchées que les hommes (54% des testés positifs sont des femmes contre 46% des hommes). 51% ont un antécédent de maladie chronique, dont 42% souffrent de diabète ou de l’hyper tension artérielle.

Écouter aussi : Covid-19 : ce qu’il faut savoir sur le variant Delta

Le dernier constat présenté par le professeur Heikel est l’absence totale de létalité pour les personnes vaccinées. Ainsi, 95% des patients vaccinés ayant contracté le virus ont eu des signes mineurs et sans complications, 5% ont dû être hospitalisés et aucune personne n’a été ventilée ou intubée. D’où l’intérêt de la vaccination et la persistance des appels du gouvernement à la vaccination.

Rappelons que le Royaume a reçu ce mardi matin à 9h un nouveau lot de doses du vaccin anti-Covid-19, portant ainsi le nombre total de doses de vaccins Sinopharm reçues par le pays à 19,5 millions.

Covid-19 : où et comment peuvent voyager les Marocains ?

Avec l’amélioration de la situation épidémiologique liée à la pandémie de la Covid-19, plusieurs pa...

Affaires Raissouni et Radi : le gouvernement marocain saisi par des responsables onusiens

Avant de soumettre leur rapport final au sujet des affaires des journalistes Soulaïman Raissouni et Omar Radi, quatre rapporteuses spéciales des Nations Unies (ONU) ont saisi ce dimanche le gouverneme...

Le Canada prolonge la suspension des vols en provenance du Maroc

Très mauvaise nouvelle pour les Marocains résidant au Canada. La suspension des vols directs commerciaux et privés de passagers en provenance du Maroc, en vigueur depuis le 29 août dernier, a été prol...

Enseignement supérieur : une énième réforme

Alors que la réforme de l’enseignement supérieur prévoyait l’application du nouveau système Bachelo...

Traitements anti-cancer : des manifestations contre la pénurie

Ce vendredi 24 septembre, des dizaines de personnes ont organisé une manifestation à Casablanca pour exiger un accès rapide aux médicaments contre le cancer. Des patients et leurs familles ont scandé ...

Développement énergétique durable : l’ONEE, le GSEP et l’UM6P s’associent pour la promotion de l’excellence académique

Dans un communiqué publié ce jeudi 23 septembre, l’Office national de l’Électricité et de l’Eau potable (ONEE) a annoncé avoir conclu un partenariat avec le Partenariat mondial pour l’électricité dura...