Aller au contenu principal

La justice espagnole classe la plainte pour génocide visant Brahim Ghali

Par Khansaa Bahra, Publié le 02/08/2021 à 13:04, mis à jour le 02/08/2021 à 15:47
         Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Brahim Ghali, chef du Front Polisario © DR

Dans un communiqué publié jeudi 29 juillet, le haut tribunal de l’Audience nationale en Espagne a annoncé que la plainte pour "génocide" visant Brahim Ghali, chef du Polisario, dans le pays ibérique, a été classée. Selon la même source, le juge en charge du dossier «a décidé de classer la plainte déposée par l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’Homme (ASADEDH) contre le leader du Front Polisario Brahim Ghali pour des délits de génocide en relation avec des faits présumés commis contre des citoyens marocains entre 1975 et 1990». Pour le magistrat, «les faits sont prescrits, la commission du délit de génocide n’est pas établie et les témoignages des témoins contredisent les affirmations contenues dans la plainte» qui avait été déposée en 2008.

Convoqué par un juge début juin alors qu’il avait rejoint l’Espagne sous une fausse identité, Ghali fait l’objet de deux plaintes en Espagne. Il s’agit de celle déposée par l’Association Sahraouie pour la Défense des Droits de l’Homme (ASADEDH) et une autre déposée par Fadel Breika, un dissident du Front Polisario naturalisé espagnol. Dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 juin, le Front Polisario a affirmé que son leader Brahim Ghali a quitté l’Espagne depuis l’aéroport de Pampelune quelques heures seulement après avoir témoigné devant l’Audience nationale espagnole. Ainsi, malgré la crise diplomatique qu’a provoquée l’Espagne avec le Maroc en hébergeant le leader séparatiste, le juge Santiago Pedraz n’a pas adopté de mesures conservatoires à l’encontre de Ghali. Ce dernier est accusé de "torture", de "génocide", d’"enlèvement" et de "viol".

Formation du gouvernement : L'Istiqlal accepte de rejoindre la majorité

Après le PAM vendredi, l'Istiqlal a accepté aujourd'hui de faire partie de la majorité gouvernementale. Le PI, troisième force populaire du royaume a confirmé sa décision ce samedi lors du Conseil nat...

Vie politique : «tu seras élu, mon fils !»

Si le phénomène des «fils de» est répandu dans toutes les strates de la société marocaine, dans la ...

Décès de l'ex président algérien Abdelaziz Bouteflika

L’ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika est décédé ce vendredi soir des suites d'une longue maladie à l’âge de 84 ans, a indiqué la télévision algérienne. Abdelaziz Bouteflika est né le 2 mars 19...

Le PAM accepte de se joindre à la majorité

Le PAM a annoncé ce vendredi après consultation et validation de la majorité des membres du conseil national du parti d’intégrer la majorité gouvernementale. Le parti indique, dans un communiqué publi...

Bourita participe à la célébration du 1er anniversaire des Accords d’Abraham

Ce vendredi 17 septembre, Antony Blinken, le secrétaire d'État américain, a salué «l’approfondissement des relations diplomatiques» entre le Maroc, le Bahreïn, les Émirats Arabes Unis et Israël un an ...

Élections : les premiers résultats des bureaux des communes et régions

Le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti authenticité et modernité (PAM) et le Pa...