Aller au contenu principal

Afghanistan : les talibans gagnent du terrain alors que les troupes américaines rentrent aux USA

Par Nora Jaafar, Publié le 09/07/2021 à 11:50, mis à jour le 09/07/2021 à 17:12
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
Afghanistan : les talibans continuent de gagner du terrain

Les talibans ont déclaré ce vendredi avoir pris le contrôle d’un important poste frontalier près de l’Iran. Le groupe rebelle a conquis plus d’un tiers des 400 circonscriptions du pays depuis que les États-Unis ont accéléré le retrait définitif de leurs forces au début du mois de mai (déjà accomplie à 90%), les insurgés détenant désormais un arc de territoire allant de la frontière iranienne à la frontière chinoise. Tareq Arian, porte-parole du ministère de l’Intérieur, a déclaré à l’AFP que des efforts sont en cours pour reprendre Islam Qala, la principale voie d’échange entre l’Afghanistan et l’Iran, alors que les talibans continuent de gagner du terrain dans le pays. Il a affirmé que «toutes les forces de sécurité afghanes, y compris les unités frontalières, sont présentes dans cette zone, et des efforts sont en cours pour reprendre le site».

Après que les talibans ont mis en déroute une grande partie du nord de l’Afghanistan ces dernières semaines, le gouvernement ne contrôle pratiquement plus qu’une myriade de régions provinciales qui doivent être largement renforcées et réapprovisionnées par voie aérienne. L’armée de l’air afghane a déjà été mise à rude épreuve avant que l’offensive fulgurante des talibans ne submerge les positions du gouvernement dans le Nord et l’Ouest du pays, ce qui risque d’accentuer la pression sur ses avions et ses pilotes limités.

De son côté, Joe Biden, président des États-Unis, a déclaré ce jeudi 8 juillet que la mission militaire américaine prendra fin le 31 août après avoir «atteint» ses objectifs, et ce, près de 20 ans après son instauration. Cependant, il a admis qu’il était «hautement improbable» que Kaboul soit en mesure de contrôler l’ensemble du pays. Par ailleurs, il a souligné à propos de la poursuite de la mission dans le pays que «le statu quo n’est pas une option». «Je n’enverrai pas une autre génération d’Américains faire la guerre en Afghanistan», a-t-il assuré. Biden a expliqué que les États-Unis «ne sont pas allés en Afghanistan pour construire une nation» et que seul le peuple afghan devrait déterminer son avenir. Et d’ajouter que «la probabilité qu’il y ait un gouvernement unifié en Afghanistan contrôlant l’ensemble du pays est hautement improbable». Le président a toutefois assuré que les autorités afghanes avaient «la capacité» d’assurer la continuité du gouvernement. De plus, il a promis que le soutien de son pays au peuple afghan allait «perdurer», Washington ayant prévu de maintenir sur place quelque 650 soldats de la force de protection de l’ambassade américaine située à Kaboul.

Les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni scellent un pacte historique

Une nouvelle alliance voit le jour. Ce mercredi 15 septembre, les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni ont lancé un partenariat historique de sécurité et de défense dans la zone indo-pacifique. B...

5G et Edge Computing : quels effets sur les systèmes de transport intelligents

La 5G et l'Edge Computing ont vocation à améliorer de manière significative les performances des applications et des objets connectés en facilitant la gestion croissante des données en temps réel. Dan...

Peut-on se remettre d'un attentat ?

Cela n'aura échappé à personne : dans le mot terrorisme, il y a terreur. Derrière chaque attentat se cache l'un des objectifs d'une poignée de tueurs : terroriser une population et mener contre elle u...

À la recherche de solutions au conflit israélo-palestinien

Un premier ministre israélien reçu en Égypte, une première depuis plus de dix ans. L'objectif de ce...

Manque-t-on vraiment de recul vis-à-vis des vaccins contre la Covid-19 ?

Les vaccins anti-covid ont un point commun : ils ont été développés en un temps record. Après moins d’un an d'essais cliniques, ces sérums ont commencé à être injectés. Du jamais-vu dans l’histoire de...

Israël propose un plan de développement pour la bande de Gaza

Ce dimanche 12 septembre, Yaïr Lapid, le ministre israélien des Affaires étrangères, a dévoilé un plan visant à améliorer les conditions de vie des Palestiniens dans la bande de Gaza. En échange, l'ét...