Aller au contenu principal

Moscou dément son implication dans le crash du MH17

Par H.L.B, Publié le 20/06/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Moscou a rejeté les allégations de l'Équipe commune d'enquête (ECE) selon lesquelles des militaires russes seraient impliqués dans le vol MH17 de Malaysian Airlines qui a été abattu au-dessus de l'Ukraine le 17 juillet 2014.

 

Dans un communiqué de presse publié aujourd'hui, l'ambassade de Russie à Kuala Lumpur a déclaré que la Fédération russe est la cible d'"accusations sans aucun fondement" dont l'objectif est de discréditer la nation aux yeux de la communauté internationale.

 

"Comme ce fut le cas lors de ses précédentes conférences de presse, l'Équipe commune d'enquête n'a produit aucune preuve concrète corroborant ses déclarations infondées. L'ECE continue de présenter des arguments qui ne sont pas tout à fait plausibles, dont certains sont fondés sur des sources d'information douteuses.

 

"Alors que les renseignements soumis aux enquêteurs par la Russie continuent d'être délibérément ignorés. En outre, les représentants de l'ECE accusent la Russie de ne pas coopérer pleinement. Nous contestons catégoriquement de telles accusations.

 

"Dès le premier jour de la tragédie, la Russie s'est montrée extrêmement soucieuse de trouver la vérité et disposée à contribuer à l'enquête sous tous ses aspects. La Russie a activement coopéré avec les Pays-Bas et a présenté toutes les informations dont elle disposait sur l'accident du MH17", a souligné le communiqué.

 

Il a également rappelé que les autorités russes avaient pris la décision sans précédent de déclassifier les équipements militaires russes et de mener une opération minutieuse en collaboration avec Almaz-Antei, afin de fournir des données et documents radar primaires montrant que le missile qui s'était écrasé sur le Boeing de la Malaisie était celui de l'Ukraine ainsi que les résultats d'expertises précises qui ont permis d'établir avec certitude le montage vidéo des séquences qui ont justifié les conclusions des JIT.

 

Auparavant, le Premier ministre Tun Tun Dr Mahathir Mohamad avait affirmé que les récentes conclusions concernant le coupable de la chute du vol MH17 de Malaysia Airlines étaient une condamnation " politiquement motivée " qui ne pouvait être attribuée qu'à la Russie.

 

Lors d'une conférence de presse, Dr Mahathir a également exigé des éléments prouvant que c'était bien la Russie qui était derrière la fusillade, ajoutant que l'incident était depuis le début une question politique.

 

"Nous sommes très mécontents parce que depuis le tout début, accuser la Russie de ces actes répréhensibles est devenue une question politique. Avant même d'examiner les preuves, ils ont déjà pointé du doigt la Russie.

 

"Maintenant, ils prétendent détenir des preuves. Il nous est donc très difficile de l'accepter", a-t-il déclaré aux journalistes.

L’armée américaine mène un raid meurtrier en Syrie

Ce jeudi 25 février, le président américain Joe Biden a autorisé une frappe en Syrie contre des infrastructures utilisées par ce que le Pentagone a présenté comme des milices soutenues par l’Iran. Sui...

Covid-19 : l’UE aborde la pénurie des vaccins et les certificats de voyage

Les dirigeants européens se réunissent ce jeudi pour accélérer le déploiement du vaccin contre la Covid-19 en Europe. Ils ne sont pas tous sur la même longueur d’onde au sujet de la fermetur...

Gérard Depardieu accusé de viol et d’agression sexuelle

L’acteur français Gérard Depardieu a été accusé de viol et d’agression sexuelle, commis en 2018 sur une actrice âgée de 20 ans. L’enquête initiale sur ces accusations a été abandonnée en 2019 par manq...

Assassinat de Luca Attanasio, l'ambassadeur d'Italie en République démocratique du Congo

Ce lundi 22 février, Luca Attanasio, ambassadeur d’Italie en République démocratique du Congo (RDC), a été tué lors d’une attaque dans la province orientale du Nord-Kivu. En effet, le diplomate, qui v...

Paradis fiscaux : le Maroc quitte la liste grise de l’UE

Ce lundi 22 février, la liste grise de l’Union européenne (UE) des paradis fiscaux a été actualisée. Suite à cette actualisation, cette liste comprend neuf pays, à savoir : l’Australie, la Barbad...

Climat : un sommet de l’ONU sur l’impact du changement climatique sur la paix dans le monde

Le Conseil de sécurité des Nations unies tiendra ce mardi 23 février un sommet avec ses dirigeants pour débattre des effets du changement climatique sur la paix mondiale. Une question sur laquell...