Aller au contenu principal

Prix Hassan II pour l’Environnement : six prix remis

Par Khansaa Bahra, Publié le 05/07/2021 à 18:25, mis à jour le 05/07/2021 à 18:56
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Photo d'illustration © DR

Ce lundi 5 juillet à la bibliothèque nationale à Rabat, le ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement – Département de l’Environnement, a organisé la cérémonie de remise du Prix Hassan II pour l’Environnement. Cette cérémonie, qui a connu la présence de Aziz Rabbah, ministre de tutelle, a été présidée par Saad Dine El Otmani, Chef du gouvernement.

Au titre de cette 13e édition, six prix ont été remis :

Prix de la recherche scientifique et technique, réparti à parts égales entre Rachida Mrabet, pour ses travaux sur le traitement des eaux usées en milieu hospitalier : "Traitement des eaux usées hospitalières", et Mohamed Arhal, pour son invention liée au four solaire : "Four solaire écologique innovant". Un certificat d’appréciation a été décerné à Abdelrazak Elalamy pour ses travaux liés aux mammifères sauvages dans le Moyen Haut Atlas du Maroc ;

Prix média, réparti à parts égales entre Hoda Amsahel, pour le magazine hebdomadaire de sensibilisation à l’environnement "Eye on the Environment" sur Channel One de la National Radio and Television Company, Fatima Yassin pouf un groupe de reportages dans le journal "Le Sahara marocain", dirigé par un reportage intitulé "Les changements climatiques accélèrent la migration des agriculteurs de Zagora vers les villes" et Abdel Majid Bushnafa, pour le site Presse Environnement, contenant un ensemble d’articles, d’analyses et de correspondances liés à l’environnement, au développement durable, à la pandémie du Coronavirus, et un reportage photo sur les ressources en eau plus des interventions particulières de sa part dans le domaine de l’environnement. Un certificat d’appréciation a été décerné à Yassin Al-Awni au nom du Groupe Medi1 TV, Mohamed Amiry pour l’émission Environmental Phenomena sur Channel 8 Tamazight et Mohamed Al-Raji sur le site Hespress, pour l’enquête menée sur les déchets électroniques ;

Prix du travail associatif, réparti à parts égales entre l’association Bahri, pour le résultat de ses activités dans le domaine de la sensibilisation, ses initiatives pour nettoyer les plages et valoriser le travail des éboueurs, l’Association PAYSAGES sur le bilan de ses travaux sur la période 2017-2020 et quelques-unes de ses initiatives : "Mains vertes", "Je pense globalement et prends des initiatives localement". Un certificat d’appréciation a été décerné au Club marocain pour l’Environnement et le Développement, branche Ahfir, pour ses programmes de plantation de zones dénudées et inexploitées en montagne dans la caroube ;

Prix des initiatives d’entreprise, remis à la Fondation Al-Omran, pour son travail global dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Un certificat d’appréciation a été décerné à la Société de Crédit Agricole pour le développement durable, pour l’ensemble de ses initiatives en faveur de l’environnement et du développement durable et BONTAZ, pour ses travaux liés à l’intégration des normes environnementales dans l’entreprise ;

Prix des Initiatives des Collectivités territoriales, remis au Conseil Régional de Zagora, sur le projet de la ceinture verte de la ville de Zagora, un partenariat pour le développement et l’environnement. Un certificat d’appréciation a été décerné au Conseil régional de Rabat-Salé-Kénitra et au Conseil régional de Beni Mellal-Khenifra pour les mesures prises pour la gestion durable des ressources au sein de leur siège administratif ;

Prix de gestion idéal, réparti à parts égales entre le secteur de l’Économie et des Finances au ministère de l’Économie pour toutes ses activités afin d’activer un plan de travail de gestion idéal ainsi que le secteur de la Réforme administrative au ministère de l’Économie et des Finances dans son ensemble pour activer un plan de travail de gestion idéal. Un certificat d’appréciation a été décerné au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger, pour la totalité de son travail, que ce soit au siège central ou dans les représentations diplomatiques, pour avoir activé un plan d’action de gestion idéal.

Ecoles fermées à cause de la Covid : vers un retour progressif aux cours en présentiel

Fermé depuis près de deux semaines, l’établissement Al-Jabr Bouskoura secondaire a rouvert ses portes aux élèves ce jeudi 20 janvier. Dans un courriel adressé aux parents et tuteurs des apprenants, la...

Médecins du secteur privé : 80% ont répondu à l’appel de grève (Collège syndical national)

Suite à un appel lancé par le Collège syndical national des médecins spécialistes privés, le Syndicat national de médecine générale du privé, le Syndicat national des médecins du secteur libéral, l’As...

Maroc-France : légère baisse de délivrance des visas en 2021

Le ministère français de l’Intérieur a dévoilé le 20 janvier les premières statistiques sur l’immig...

Jumeaux-jumelles, pourquoi l'idée du double fascine

Les jumeaux sont souvent la cible de fantasmes, de clichés et d'idées préconçues. C'est une relation qui inspire la fascination, le fantasme parfois, l'étonnement toujours. Les jumeaux fascinent, depu...

Service militaire : le formulaire de recensement doit être rempli au plus tard le 10 février

Le ministre de l’Intérieur rappelle les jeunes marocains, invités à remplir le formulaire du recensement relatif au service militaire au titre de l’année en cours et qui ne l’ont pas encore effectué, ...

Qu’est-ce que "l’éco-anxiété" ?

En raison du dérèglement climatique et des prévisions inquiétantes des experts du climat, un nouveau trouble anxieux s’est emparé d’une partie de la population : l’éco-anxiété. Aujourd’hui, un jeune s...