Aller au contenu principal

Les étudiants en médecine réclament des négociations constructives

Par Nora Jaafar, Publié le 19/06/2019 à 12:48, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Les étudiants en médecine continuent de boycotter les examens finaux, malgré les menaces du gouvernement.

 

Dans un communiqué publié le samedi 15 juin, la coordination nationale des étudiants en médecine a exhorté le gouvernement, au lieu de mener une politique de menaces et d'oppression, à "respecter les traités nationaux et internationaux sur le droit à l'expression et à la protestation".

 

Les étudiants en médecine insistent sur "l'autonomie" de leur mouvement et invitent le gouvernement à participer à une discussion "constructive".

 

"La coordination nationale est une institution autonome dont les décisions sont prises dans le cadre d'un débat démocratique lors de l'assemblée générale des étudiants", a souligné le communiqué en réponse aux accusations formulées par le gouvernement.

 

On compte 18 000 étudiants, de la 1re à la 7e année d'études, engagés dans le mouvement de grève qui se poursuit à travers le Maroc.

 

Les futures blouses blanches s'en tiennent à leur position et se préparent à descendre à nouveau dans la rue pour revendiquer leurs droits. "Immédiatement après la date limite des examens, le 25 juin, nous organiserons une marche nationale, mais nous n'avons pas encore fixé la date", a déclaré le coordinateur.

 

Le représentant et membre de la coordination nationale des étudiants en médecine du Maroc, Hamza Karmane, déclare que "le mouvement ne suit pas une logique de conflit, c'est une démarche  citoyenne visant uniquement à améliorer les conditions de formation dans les facultés publiques".

 

Pour Karmane, l'origine de la grève était la crainte des étudiants que les conditions de leur scolarité se dégradent au fil des ans. " Face à cette situation, personne n'est gagnant ou perdant. Si les étudiants obtiennent gain de cause, c'est tout le pays qui gagne. Par contre, s'ils échouent dans ce boycott, le Maroc est également perdant", affirme-t-il.

Réseaux sociaux : le tberguig 2.0 prend le dessus

Il y a 10 jours, alors que le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, faisait les 100 pas en attenda...

Automobile : Opel pourrait délocaliser une partie de son activité au Maroc

Selon les supports médiatiques allemands Hessenschau et Ntv, la société mère du constructeur automobile Opel, Stellantis, a menacé de délocaliser ses activités au Maroc. Les mêmes sources rapportent :...

Don d’organes : le Maroc accuse un énorme retard

Dans le domaine du don d’organe, régi par un cadre légal, le Maroc accuse un énorme retard. En effe...

Air France prolonge les vols Tanger-Paris jusqu’à la saison d’hiver

Dans un communiqué de presse, datant du 8 octobre, Air France a annoncé qu’elle prolonge le programme de vols entre l’aéroport Ibn Battouta de Tanger et l’aéroport Charles de Gaulle en France pendant ...

Hamza mon bb : Soukaina Glamour sort de prison

Ce jeudi 14 octobre, la youtubeuse Soukaina Janah, alias Soukaina Glamour, est sortie de prison. Arrêtée en septembre 2019, elle avait été condamnée dans l’affaire Hamza mon bb. Selon les investiga...

Abderrahim Bourkia : «les Marocains se sont toujours montrés solidaires avec l’Algérie»

Alors que la crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc bat son plein, la relation entre les de...