Aller au contenu principal

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Par Khansaa Bahra, Publié le 14/06/2021 à 11:01, mis à jour le 14/06/2021 à 16:07          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
OCP

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son Conseil d’Administration ainsi que de sa dernière Assemblée générale, le groupe a procédé à une émission pour un montant total de 1,5 milliard de dollars américains. Il s’agit du deuxième montant le plus important réalisé par le géant du phosphate. Ceci intervient après l’emprunt historique de trois milliards de dollars du Trésor sur le marché financier international en décembre de l’année dernière.

Dans le détail, cette nouvelle émission est composée de deux tanches de maturités de 10 et 30 ans, assorties de coupons respectifs de 3,750% et 5,125%, indique le communiqué du groupe. Les fonds levés devraient être utilisés pour le financement de la seconde phase de son programme d’investissement ainsi que pour le rachat partiel de ses obligations internationales existantes arrivant à maturité en 2024 et 2025, afin d’allonger le profil de maturité de sa dette. Il s’agit notamment de l’Eurobond de 1,25 milliard de dollars émis en 2014 et de l’emprunt obligataire de 1 milliard de dollars réalisé en 2015.

«L’objectif de cette démarche proactive de l’OCP est d’optimiser notre structure financière en tirant profit de l’évolution des conditions de marché», a indiqué, Mostafa Terrab, président directeur général d’OCP, cité dans le communiqué. Avec une souscription de plus de 4,7 fois pour un total d’environ sept milliards de dollars pour les deux tranches, cette transaction a connu un franc succès illustré par plusieurs indicateurs. Ceci a permis un resserrement significatif des taux pour les deux maturités.

Par ailleurs, le choix du marché dollar, qui offre aussi des conditions très favorables, était justifié. Selon le communiqué, «le choix du dollar permet de maximiser la participation à l’échange, qui est l’un des objectifs clés, et de s’assurer d’une participation massive des investisseurs à l’opération pour en réduire le coût au maximum. Par ailleurs, notre chiffre d’affaires étant libellé en dollars, nous n’avons pas de risque de change». Les résultats de l’offre de rachat seront connus le 7 juillet 2021.

BAM table sur le rebond de l'économie

Plus d’un an après que la pandémie de la Covid-19 a plongé le monde dans une crise sanitaire, socia...

PLF 2022 : comme un vent d'optimisme

Lors de sa rencontre, ce mercredi avec les Commissions des finances des deux Chambres du Parlement,...

Ce qu’il faut retenir du Conseil d’Administration de la CGEM

Ce mercredi 28 juillet, à la veille des élections de la Chambre des conseillers, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu son Conseil d’Administration (CA) et une réunion du Co...

M. Benchaâboun présente le cadre général de la loi de Finances 2022

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a p...

Renouvèlement des accords entre Renault et le Maroc

Ce mardi 27 juillet, le groupe Renault Maroc a annoncé la signature du renouvèlement de ses accords avec le Maroc sur la période 2021-2030. Cette convention, paraphée dans le cadre du plan d’accélérat...

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...