Aller au contenu principal

74e Assemblée mondiale de Santé : quid des inégalités de distribution des vaccins contre la Covid-19

Tedros Adhanom Ghebreyesus, chef de l’OMS, et Antonio Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), ont déploré, ce lundi 24 mai, une «inégalité scandaleuse» de distributions des vaccins contre la Covid-19. Les deux responsables ont confirmé lors de l’ouverture de la 74e Assemblée mondiale de Santé que plus de 75% de tous les vaccins ont été administrés dans seulement 10 pays dans le monde.

Par Nora Jaafar, Publié le 24/05/2021 à 17:33, mis à jour le 24/05/2021 à 18:10          Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
74e Assemblée mondiale de Santé : quid des inégalités de distribution des vaccins contre la Covid-19

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) fixe de nouveaux objectifs de vaccination contre la pandémie de la Covid-19 pour les pays les plus pauvres afin de mettre fin à une «inégalité scandaleuse» de distributions des vaccins. Lors de l’ouverture de la 74e Assemblée mondiale de Santé (AMS), qui réunit ce lundi 24 mai les ministres des 194 États membres de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, chef de l’OMS, a annoncé qu’aucun pays ne doit se croire «sorti d’affaire», quel que soit son taux de vaccination, tant que le virus SRAS-CoV-2 et ses variantes circulent encore dans le monde. Selon lui, pendant les cinq premiers mois de 2021, le nombre de nouvelles contaminations à la Covid-19 a été beaucoup plus élevé que celui enregistré durant toute l’année 2020. «Si la tendance actuelle se poursuit, le nombre de décès dépassera le total de l’année dernière dans les trois prochaines semaines. C’est très tragique», a-t-il déploré.

Adhanom Ghebreyesus a avancé que plus de 75% de tous les vaccins ont été administrés dans seulement 10 pays. «Il n’y a pas de manière diplomatique de le dire : un petit groupe de pays qui fabriquent et achètent la majorité des vaccins contrôlent le sort du reste du monde», a-t-il lancé. Le programme COVAX, géré par l’OMS et l’alliance pour les vaccins GAVI, a livré 72 millions de doses à 125 pays et économies depuis février, ce qui est à peine suffisant pour 1% de leurs populations, fait savoir le responsable. Il a exhorté dans ce sens les pays riches à faire don de doses de vaccin à COVAX pour permettre à 10% des populations de tous les pays en développement d’être inoculées d’ici septembre et à 30% d’ici la fin de l’année. Cela signifie qu’il faut vacciner 250 millions de personnes supplémentaires en seulement quatre mois, insiste le responsable. Il estime que cette démarche est «cruciale pour mettre fin aux infections et aux décès, pour assurer la sécurité des travailleurs de la santé, pour rouvrir les sociétés et relancer les économies».

 

Intervenant lors de cette réunion, le président français Emmanuel Macron a demandé que l’OMS soit habilitée à se déplacer rapidement en cas d’apparition de virus susceptibles de déclencher une pandémie mondiale. Avec la chancelière allemande Angela Merkel, il a demandé que le financement de cette agence onusienne soit renforcé et qu’un nouveau traité international de santé soit mis en place pour prévenir les éventuelles pandémies.

 

De son côté, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, a appelé à l’application de la logique de guerre dans la lutte contre le nouveau coronavirus. Soulignant que plus de 3,4 millions de personnes sont mortes et que quelque 500 millions d’emplois ont disparu depuis que le virus est apparu en 2019, il a affirmé : «Nous sommes en guerre contre ce virus». «Les pays les plus vulnérables souffrent le plus, et je crains que ce soit loin d’être terminé», a regretté Guterres, insistant sur les dangers et menaces d’une «réponse mondiale à deux vitesses». Joignant sa voix à celle de Tedros Adhanom Ghebreyesus, il a déploré : «Malheureusement, si nous n’agissons pas maintenant, nous sommes confrontés à une situation dans laquelle les pays riches vaccinent la majorité de leur population et ouvrent leurs économies, tandis que le virus continue de causer de profondes souffrances en circulant et en subissant des mutations dans les pays les plus pauvres».

Enfin, cette Assemblée, qui a débuté par les déclarations de divers dirigeants mondiaux, de ministres de la Santé et d’autres hauts responsables, se poursuivra jusqu’au 1er juin. Elle devrait se concentrer sur les efforts déployés pour lutter contre la pandémie du coronavirus. Une révision potentielle de l’approche globale de la gestion des futures urgences sanitaires mondiales sera également examinée lors des travaux de cette semaine.

La France établit un pont maritime pour aider la Tunisie à faire face à la Covid-19

La France a établi un "pont maritime" pour fournir des vaccins anti-Covid-19 et de l’oxygène médical à la Tunisie, qui fait face à une grave recrudescence des contaminations et des décès. En effet, au...

L’Afghanistan aux mains des talibans

Ce jeudi 22 juillet, les talibans ont affirmé qu’ils contrôlaient 90% des frontières de l’Afghanistan. «Les frontières de l’Afghanistan avec le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, le Turkménistan, l’Iran» son...

France : grande polémique autour des nouvelles mesures anti-Covid

En France, le projet de loi sur l’extension du pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants ont été adoptés en première lecture par les députés. Les échanges ont duré toute la nuit avant le ...

Pfizer et AstraZeneca efficace contre Delta, Epsilon résistant aux vaccins à ARN messager

Selon une étude récemment publiée dans le New England Journal of Medicine, les vaccins anti-Covid-19 de Pfizer et AstraZeneca sont efficaces contre le variant Delta. En effet, deux doses du vaccin Pfi...

Pourquoi y a t-il une place de la Grand'Goule à Poitiers ?

Dans cet épisode du podcast consacré aux histoires extraordinaires, récits et légendes, 20 minutes évoque la Grand’Goule, le monstre sanguinaire devenu emblème de Poitiers. La Grand'Goule est une bête...

Pedro Castillo élu président du Pérou

Ce lundi soir, Pedro Castillo a été proclamé officiellement vainqueur de l’élection présidentielle. «Je proclame président de la République José Pedro Castillo Terrones», a déclaré le président du Jur...