Aller au contenu principal

Huawei : le coût de l'interdiction imposée par les États-Unis

Par Khansaa Bahra, Publié le 17/06/2019 à 10:22, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le fondateur et PDG du géant chinois de la technologie, Huawei, a déclaré que la société perdrait environ 30 milliards de dollars de prévisions de revenus au cours des deux prochaines années, et a accusé la campagne américaine de nuire à son activité.

 

"Dans les deux prochaines années, je pense que nous allons réduire notre capacité, nos revenus seront en baisse d'environ 30 milliards de dollars par rapport aux prévisions. Notre chiffre d'affaires sera donc d'environ 100 milliards de dollars cette année et l'année prochaine", a déclaré lundi Ren Zhengfei lors d'une table ronde au siège de Huawei à Shenzhen.

 

La société de technologie chinoise est devenue un point tournant dans la guerre commerciale américano-chinoise. L’administration Trump a porté un coup dur le 16 mai dernier, en ajoutant Huawei à une liste noire interdisant aux entreprises américaines de vendre leur technologie sans obtenir une licence au préalable.

 

Huawei est devenu le premier fabricant mondial d’équipements de télécommunication et la deuxième marque de smartphones, bien qu’il ait été exclu du marché américain pendant près de 10 ans.

 

Mais seulement quatre semaines sur la liste noire des échanges américains ont eu un mauvais impact sur la société, nuisant à son activité et érodant sa domination dans les équipements 5G. Jusqu'à présent, ses ventes de smartphones à l'étranger ont "chuté de 40%", a déclaré Ren.

 

Les réseaux mobiles des pays tels que le Japon et le Royaume-Uni ont retardé le lancement des smartphones Huawei et des sociétés telles que Google et Facebook ont été contraintes de suspendre l'accès à certains de leurs services aux nouveaux appareils de la société chinoise.

Sahara : l'Espagne appelle à parvenir à une solution «mutuellement acceptable»

Lors d'un discours prononcé ce mercredi 22 septembre devant l'Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez, a défendu la nécessité de parvenir à une solut...

Crise des sous-marins : tout ce qu’il faut savoir

Dans ce podcast, Elise Vincent, journaliste chargée de la défense au Monde, revient sur les détails de l’affaire actuelle des sous-marins. Elle explique ainsi pourquoi la rupture du contrat entre la F...

Qui sont les grands perdants de la crise des sous-marins ?

Voilà une semaine que la crise des sous-marins a explosé entre la France, l'Australie et les États-Unis. Depuis, l'hexagone a rappelé ses ambassadeurs des deux pays et le président américain Joe Biden...

Quelle Allemagne après Merkel ?

Après 16 ans de pouvoir, la chancelière allemande Angela Merkel quitte sa fonction. L’Allemagne va voter ce 26 septembre pour renouveler ses députés et désigner qui succèdera à la chancelière inoxydab...

Le Maroc candidat pour la présidence de la 6e Assemblée de l'ONU pour l’Environnement

Le 16 septembre dernier, Aziz Rabbah, ministre sortant de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, a pris part à la 18e Conférence ministérielle africaine sur l’Environnement. Tenue virtuellement s...

AG de l’ONU : la nouvelle doctrine de politique étrangère de Joe Biden

Le président américain Joe Biden a prononcé ce mardi son premier discours devant l’Assemblée générale des Nations unies. Cette allocution intervient alors que les États-Unis connaissent une escalade d...