Aller au contenu principal

Tourisme : un premier trimestre décevant et toujours pas de visibilité

On en sait un peu plus sur les chiffres du secteur touristique durant ce premier trimestre 2021 et le plan d'action mené par le ministère pour la mise en œuvre des stratégies de relance sectorielles.

Par Mohamed Laabi, Publié le 19/05/2021 à 16:55, mis à jour le 19/05/2021 à 17:35          Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Le Maroc a fermé ses liaisons aériennes avec 54 pays © DR

La ministre du Tourisme Nadia Fettah Alaoui n’a pas pu se rendre ce lundi au Parlement afin de prendre part aux questions orales à la Chambre des représentants. C’est Jamila El Moussali, ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille, qui l’a remplacée et s’est chargée de lire la présentation de sa collègue.

 

Le nombre de visiteurs et des recettes touristiques en baisse respectivement de 78% et 69%

430.000 touristes sont arrivés au Royaume du 1er janvier au 31 mars 2021, ce qui représente une baisse de 78% par rapport à la même période de l’année dernière. Par ailleurs, une baisse de 69% a été enregistrée sur les recettes touristiques (5,3 milliards de DH (MMDH) durant les trois premiers mois de l’année). Aucune information concernant la réouverture des frontières et l’ouverture des liaisons aériennes n’a été divulguée ce qui laisse les professionnels du secteur dans le flou total pour cette saison estivale.

 

L’activité aérienne en chute libre

L’activité du transport aérien a enregistré une baisse de 70,16% par rapport à l’année 2020 et de 73,90% en comparaison avec 2019. La ministre a relevé que la baisse devrait persister jusqu’en 2023 et que le trafic aérien ne devrait retrouver son niveau de 2019 qu’à partir de l’année 2024.

Lire aussi : Tourisme : entre volonté de relance et peur du variant

De son côté, la flotte d’avions de la Royal Air Maroc est en majorité clouée au sol. Une immobilisation qui pourrait être maintenue à hauteur de 30% durant les prochaines années. Les coûts fixes de cette immobilisation sont estimés à deux MMDH par an.

 

5.518 entreprises ont déposé leurs déclarations pour l’indemnité forfaitaire CNSS

Afin de soutenir les entreprises dans cette période difficile, le ministère avait instauré certaines mesures. Parmi ces dernières, le versement d’une indemnité forfaitaire de 2.000 DH aux salariés des entreprises touristiques déclarés à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). La ministre a précisé que jusqu’à fin avril, 5.518 entreprises touristiques ont déposé leurs déclarations pour faire bénéficier leurs salariés de ce soutien qui concerne plus de 79.000 personnes.

Par ailleurs, le ministère a entrepris d’autres mesures tels que la mise en place d’une plateforme électronique au profit des acteurs touristiques. Cette dernière leur permet de suivre des formations gratuites dans plusieurs secteurs. Par ailleurs, un décret relatif au mécanisme des chèques-vacances est en cours d’approbation. Les chèques-vacances sont des coupons dont le montant est approvisionné par l’employeur, exonéré de l’Impôt sur le revenu et des cotisations sociales.

Lire aussi : Tourisme : comment le Maroc compte relancer la machine cet été

Le ministère a également fait savoir que son département est en cours d’élaboration d’études approfondies et de recherches sur le terrain consacrées aux marchés externe et interne en prévision de la reprise de l’activité touristique, en plus de campagnes promotionnelles.

 

Une annonce faite demain au Conseil de gouvernement ?

Le gouvernement marocain envisagerait un assouplissement des restrictions et une réouverture progressive des liaisons aériennes dès cette semaine. Le sujet est en tout cas au-devant de la scène. Deux réunions ont été tenues lundi et mardi entre plusieurs départements ministériels et le Comité national scientifique. Ces derniers ont émis un avis favorable sur une levée progressive des restrictions. Le comité s’est basé dans son avis sur les chiffres et statistiques positifs de l’état de la vaccination et la situation épidémiologique.

Rappelons que le Maroc a fermé ses frontières aériennes à 54 pays à travers le monde en raison de la pandémie de la Covid-19 et de l’apparition de nouveaux variants du virus. L’annonce ce jeudi d’une réouverture (même progressive) de ces liaisons serait une bouffée d'oxygène pour les professionnels de ce secteur qui ont souffert d’une année 2020 étouffante.

AIVAM : 107.383 ventes de voitures neuves à fin juillet

L’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM) vient de publier ses statistiques mensuelles. Ces derniers ont révélé que durant les sept premiers mois de cette année, les ven...

Croissance économique : les prévisions du FMI pour le Maroc et le monde

Selon le dernier rapport de Perspectives de l’économie mondiale (PEM) du Fonds monétaire internatio...

Marché du travail : légère hausse du taux de chômage au Maroc

Dans sa récente note portant sur la situation du marché du travail au deuxième trimestre 2021, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a révélé que le taux de chômage a connu une légère hausse pendant cett...

BAM table sur le rebond de l'économie

Plus d’un an après que la pandémie de la Covid-19 a plongé le monde dans une crise sanitaire, socia...

PLF 2022 : comme un vent d'optimisme

Lors de sa rencontre, ce mercredi avec les Commissions des finances des deux Chambres du Parlement,...

Ce qu’il faut retenir du Conseil d’Administration de la CGEM

Ce mercredi 28 juillet, à la veille des élections de la Chambre des conseillers, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu son Conseil d’Administration (CA) et une réunion du Co...