Aller au contenu principal

Inde : le bilan des décès dus à la Covid-19 serait en réalité plus élevé

Par Nora Jaafar, Publié le 12/05/2021 à 15:30, mis à jour le 12/05/2021 à 15:34
         Temps de lecture 3 min.
Teaser Media
Inde : le nombre de victimes de la Covid-19 serait plus élevé

En Inde, la récente vague dévastatrice de la Covid-19 a inondé les hôpitaux de patients et les crématoriums de cadavres. Selon certains experts indiens, de nombreux décès liés à cette pandémie ne sont toutefois pas correctement enregistrés. Ils soulignent que les 250.000 morts déclarés officiellement par le ministère de la Santé ne représentent qu’une partie du total réel des décès induits par le virus dans le pays.

Pour l’AFP, les images poignantes de crématoriums, de cimetières et même de bûchers funéraires de fortune débordés prouvent l’ampleur de la crise sanitaire en Inde. Des corps de victimes présumées de la Covid-19 ont également été vus flottants sur le fleuve sacré du Gange. À Rajkot, dans l’ouest de du pays, le bilan officiel des décès survenus entre le 1er et le 23 avril est de 154, alors que les autorités sanitaires de la ville l’estiment à 723. À Bharuch, le décompte officiel pour la même période n’était que de 23 morts, alors qu’il y a eu 600 funérailles.

Lire aussi : OMS : la pandémie aurait pu être évitée, selon des experts indépendants

De son côté, le ministre en chef du Gujarat, Vijay Rupani, a insisté sur le fait que l’État suit les directives du Conseil indien de la recherche médicale. Celles-ci stipulent que seuls les décès directement causés par la Covid-19 peuvent être enregistrés comme tels, mais pas les décès déclenchés par des comorbidités, notamment lorsqu’un patient a succombé à des problèmes cardiaques (par exemple).

D’après l’AFP, même avant la pandémie, seuls 22% de 10 millions de décès annuels sont déclarés en Inde, et les experts déplorent que le pic des funérailles que connait actuellement le pays indique qu’il en va de même pour les décès dus au nouveau coronavirus.

La même source rapporte que les chiffres officiels des décès dans certains autres États, dont l’Uttar Pradesh et l’Haryana, ne correspondent pas non plus au nombre croissant des enterrements. Selon les médias indiens, les chiffres officiels de la capitale New Delhi sont également bien en deçà de la réalité. «Notre estimation est que 50% des décès liés à la Covid-19 ne sont pas enregistrés par le gouvernement», a lancé Jitender Singh Shanty, responsable de l’un des 26 crématoriums de Delhi. Une déclaration qui a été très vite rejetée par R.P. Singh, porte-parole du parti au pouvoir en Inde, le Bharatiya Janata Party. Ce dernier a avancé qu’«il n’est pas possible pour quiconque de cacher ces chiffres à notre époque».

Enfin, une chose est sûre, l’Inde continue de crouler sous les nombres de contaminations quotidiennes et de décès liés à la pandémie de la Covid-19. Les aides que le pays a reçues ne suffisent pas à satisfaire les besoins de ses citoyens en matériaux et outils médicaux. L’Organisation mondiale de la Santé se dit pour sa part de plus en plus inquiète face à la situation épidémiologique alarmante de l’Inde, surtout après qu’elle a classé le variant indien dans la catégorie des virus «préoccupants».

 

Le gaz renouvelable expliqué

Le biogaz est une source d’énergie verte obtenue par la fermentation de la matière organique dans un environnement anoxique. Pour fabriquer le gaz renouvelable qui remplacera le gaz d'origine fossile ...

France : les écoles ont rendu hommage à Samuel Paty, un an après sa mort

Les élèves des écoles françaises ont rendu hommage ce vendredi à Samuel Paty, un an après que l’enseignant a été décapité par un extrémiste pour avoir montré à sa classe les caricatures de Charlie Heb...

Liban : vers une nouvelle guerre confessionnelle ?

Une nouvelle guérilla urbaine au Liban a fait six morts et une trentaine de blessés. Des échanges de tirs ont éclaté en marge d’une manifestation des mouvements chiites Amal et Hezbollah, venus protes...

Liban : une escalade meurtrière entre chiites et chrétiens

Six personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées ce jeudi 14 octobre à Beyrouth, lorsque des violences ont éclaté après un rassemblement de manifestants chiites exigeant le retrait du jug...

Qui sont ces hackeurs qui nous attaquent ?

Qui se cache derrière les attaques informatiques ? Outre l’assouvissement de la curiosité, la réponse à cette question est très utile, car elle permet de comprendre les méthodes, procédures et intenti...

OMS : un nouveau groupe a été chargé d’enquêter sur l’origine de la Covid-19

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a formé ce jeudi un nouveau groupe consultatif scientifique chargé de déterminer les origines du virus SRAS-CoV-2. Ce dernier comprendra des experts des États...