Aller au contenu principal

Une pétition appelle à la libération de Raïssouni et Radi

Par Khansaa Bahra, Publié le 15/04/2021, mis à jour le 15/04/2021          Temps de lecture 1 min.
Teaser Media
Un portrait du journaliste marocain détenu Omar Radi, lors d'une manifestation de soutien en septembre 2020 à Casablanca © AFP

120 journalistes ont signé une pétition exhortant le gouvernement de Saad Dine El Otmani à libérer Soulaiman Raïssouni et Omar Radi, en détention préventive depuis respectivement huit et dix mois dans l’attente de leur jugement. Dans un communiqué publié ce mercredi 14 avril, les signataires de cet appel ont indiqué qu’ils suivent «avec une grande inquiétude les derniers développements relatifs aux dossiers» des deux journalistes incarcérés.

Exigeant que Raîssouni et Radi obtiennent «immédiatement la liberté provisoire», ces journalistes ont demandé «un procès équitable». Et d’ajouter que «Soulaiman Raïssouni et Omar Radi présentent, depuis le début de l’instruction judiciaire, toutes les garanties nécessaires». Pour les signataires, «les récentes évolutions de ces deux dossiers sont préjudiciables en premier lieu à l’état de santé des deux journalistes et de leurs familles et, en deuxième lieu, à l’image du pays». Notons que ce lundi 12 avril, les avocats des journalistes marocains Omar Radi et Soulaimane Raissouni ont annoncé que ces derniers ont entamé une grève de la faim pour réclamer leur libération provisoire. Ainsi, les signataires ont appelé les deux détenus «à suspendre leur grève de la faim» pour préserver leur vie et protéger leur santé.

Par ailleurs, appelant les autres journalistes à se mobiliser pour «défendre le droit des citoyens à un paysage médiatique professionnel et indépendant», les signataires dénoncent «l’impunité dont bénéficie la presse de diffamation au Maroc». «Soulaiman Raïssouni et Omar Radi ont été visés par cette ‘presse’ avant même leur arrestation. Des campagnes diffamatoires violentes ont été menées dans un silence assourdissant du régulateur de la profession», précisent ces signataires.

Arrivée au Caire de l’aide humanitaire d’urgence envoyée par le Maroc aux Palestiniens

Ce mardi matin, deux avions des Forces armées royales (FAR) ont atterri à l’aéroport de la Base aérienne Est du Caire, en Égypte. Ces appareils transportaient 20 tonnes d’aides humanitaires d’urgence ...

De nombreuses attentes autour de l’allégement des restrictions

Après la fin du mois sacré de ramadan et l’amélioration de la situation épidémiologique du Royaume,...

Les médecins annoncent une grève, des boycotts et un sit-in

Las des tergiversations du gouvernement face à leurs revendications, les médecins menacent d'observer une grève. Malgré leurs conditions de travail intenables, «les médecins, les pharmaciens et l...

Sebta : 1.500 migrants renvoyés au Maroc

Ce lundi 17 mai, quelque 6.000 personnes sont entrées à Sebta, un record. Face à cette situation exceptionnelle, l’Espagne a déployé «200 agents (supplémentaires)», dont 150 policiers nationaux et 50 ...

86 migrants ont forcé la barrière de Melilia

Après Sebta, c’est Melilia qui connaît un nouvel afflux massif de migrants. En effet, la préfecture du préside a signalé dans un communiqué, publié ce mardi 18 mai, que plus de 300 personnes orig...

Vaccin chinois : un 2e Dreamliner vient de décoller pour Pékin

Un second Dreamliner de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a décollé à 8h45 de l'aéroport Mohammed V de Casablanca pour Pékin. Le vol AT3886 arrivera en Chine dans environ 12 heures. Il ramè...