Aller au contenu principal

Covid-19 : panne mondiale de vaccins

La hausse des cas de contamination inquiète les gouvernements et les institutions internationales. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié ce jeudi la lenteur de la vaccination contre la Covid-19 en Europe d’“inacceptable” appelant ainsi à un renforcement du processus de production. Sur le plan national, le Maroc qui reste en attente d’une prochaine livraison de ses partenaires a besoin d’un nouveau lot en urgence au risque de voir sa campagne de vaccination suspendue. Les détails.

Par Mohamed Laabi, Publié le 01/04/2021 à 12:24, mis à jour le 01/04/2021 à 14:14
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Le monde connaît une hausse de cas de contamination et une pénurie de vaccins © DR

C’est un fait, le monde connaît une véritable panne de vaccins. Seulement 590 millions de doses ont été administrées à ce jour pour une population globale de plus de 7,8 milliards de personnes. L’OMS a été contrainte de taper du poing sur la table ce jeudi contre la lenteur de la vaccination en Europe notamment. L’OMS a qualifié cette lenteur d’inacceptable, d’autant plus que le vieux continent fait face à une situation épidémiologique très inquiétante. 

«Le rythme lent de la vaccination prolonge la pandémie. Les vaccins sont notre meilleure voie pour sortir de la pandémie. Non seulement ils fonctionnent, mais ils sont aussi très efficaces pour limiter les infections. Néanmoins, le déploiement de ces vaccins est d'une lenteur inacceptable», a déclaré Hans Kluge, directeur de l'OMS avant d’ajouter : «Nous devons accélérer le processus de vaccination en renforçant la production, en réduisant les obstacles à l'administration des vaccins, et en utilisant la moindre dose que nous avons en stock», note-t-il. 

Lire aussi : Covid-19 : les cas de contamination de nouveau en hausse

L’Europe fait face à une véritable hécatombe épidémiologique. Le nombre de décès a dépassé la barre des 24.000 durant la semaine passée. Quant au nombre de nouveaux cas, il a atteint 1,6 million, alors qu’il était tombé sous le million, il y a encore 5 semaines.

 

Près d’un mois sans livraison de vaccins au Maroc

Le Maroc qui a tout de même réussi une bonne campagne de vaccination jusque-là avec près de 8 millions de doses administrées (10,3% de la population ayant reçu les deux doses), se confronte aujourd’hui à l’obstacle d’une rupture de son stock de vaccins. Afin de ne perdre aucune dose, les différents centres de vaccination optent pour une nouvelle approche, réunir obligatoirement 10 personnes avant d’ouvrir un flacon. «C’est une stratégie qui vise à minimiser les gâchis de doses. Chaque flacon continent en moyenne 10 doses qui doivent être consommés dans un laps de temps réduit. Afin de garantir l’administration totale et effective des doses, les professionnels de la Santé s’assurent de la disponibilité des patients avant d’ouvrir chaque flacon», nous déclare Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politique et systèmes de santé.

Interrogé sur les éventuelles livraisons, notre interlocuteur indique que les livraisons de Sinopharm, Gamaleya et du dispositif de l’OMS Covax devraient arriver dans les prochains jours. Selon certaines sources médiatiques, le Maroc devrait prochainement recevoir plus de 4 millions de doses (2 millions de doses du vaccin chinois de Sinopharm, 1 million de Sputnik V et 1,2 million d'AstraZeneca via le dispositif Covax). Une livraison très attendue puisque cela fait près d’un mois que le Maroc n’a pas reçu de vaccins de ses partenaires. La dernière livraison reçue date du 7 mars dernier. 

 

L’EMA rassure de nouveau sur AstraZeneca

Alors que le Canada et l’Allemagne ont décidé cette semaine de suspendre respectivement l’utilisation d’AstraZeneca pour les moins de 55 ans et 60 ans après le signalement de quelques cas de problèmes de caillots sanguins, l’Agence européenne des médicaments a une nouvelle fois tenu à rassurer.

«Les experts enquêtant sur des liens présumés entre le vaccin AstraZeneca contre la Covid-19 et des caillots sanguins n'ont pas trouvé de facteurs de risque spécifique, y compris l'âge», a annoncé ce mercredi l'Agence européenne des médicaments (EMA). Le régulateur européen a cependant précisé que son comité de sécurité devrait publier des «recommandations actualisées» sur le vaccin controversé après sa réunion mensuelle.

Lire aussi: Sinopharm, AstraZeneca, Gamaleya, Johnson and Johnson : où en sommes-nous ?

Rappelons que plusieurs pays ont ces derniers temps soupçonné AstraZeneca d’être derrière des cas de décès. Quatorze décès ont été enregistrés en Europe de patients ayant perdu la vie quelques jours voir quelques heures après avoir été vaccinés, mais aucun pays n’a pu prouver un lien direct avec le vaccin. La Grèce a même annoncé qu’elle va autopsier une sexagénaire vaccinée mardi et retrouvée inconsciente une vingtaine de minutes plus tard sur le banc d’un parc.

Malgré les annonces de l’EMA, certains pays restent prudents. C’est le cas de la Norvège qui a décidé de prolonger jusqu'au 15 avril la suspension du vaccin d'AstraZeneca jusqu’à ce que les résultats finaux des recherches et analyses soient dévoilées. 

Oppo annonce le lancement du Reno6 Z 5G

Oppo prépare le lancement de son smartphone Reno6 Z au Maroc, dernier appareil de sa série Reno. “Expert en Portrait IA” pour ses performances de pointe en capture d'images, il permet aux utilisateurs...

Documents Covid-19 : arrestation de 300 individus pour fraude

La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) poursuit ses opérations de lutte contre les faux tests PCR, les faux pass vaccinaux et le trafic de kits de tests rapides pour la Covid-19. Ainsi, d...

Primaire et collégial : des cours de soutien gratuits

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement supérieur a annoncé que l’État va garantir des heures supplémentaires gratuites aux élèves en difficulté. Ce...

20 millions de transactions sans contact depuis début 2021

Ce jeudi 16 septembre, le centre monétique interbancaire a annoncé avoir enregistré 20 millions de transactions sans contact depuis début 2021. Selon la même source, 3,7 milliards de DH ont été rég...

DGSN : suspension de quatre responsables pour manquements dans l’exercice de leurs fonctions

Ce jeudi 16 septembre, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a publié un communiqué annonçant avoir suspendu quatre responsables de leurs postes de responsabilité et provisoirement de le...

Formation du gouvernement : la semaine prochaine sera décisive

Le Chef de gouvernement désigné, Aziz Akhannouch, a conclu mercredi le premier round des consultati...