Vers de premières exportation des céréales ukrainiennes «dès cette semaine», malgré les bombardements

Temps de lecture : 5 minutes


Vers de premières exportation des céréales ukrainiennes «dès cette semaine», malgré les bombardements

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 5 minutes

L’invasion russe est entrée ce dimanche dans son sixième mois. Bien que marqués par une baisse d’intensité, les combats se poursuivent sur plusieurs fronts. Sloviansk, ville de l’oblast de Donetsk, serait sur le point de subir une attaque russe d’envergure. Son maire, Vadym Liakh, demande aux habitants de quitter de toute urgence la commune voisine de Kramatorsk. Mykolaïv a de nouveau été bombardée dimanche matin. La veille au soir, «quatre missiles de croisière de type Kalibr» ont fait cinq blessés, dont un adolescent, et ont endommagé plusieurs immeubles, selon la présidence ukrainienne. Elle a également fait état de bombardements dans la région de Kharkiv, où «plusieurs bâtiments d’habitation ont été endommagés et des bâtiments résidentiels incendiés». Pour la Russie, le défi des ressources humaines est un aspect délicat de la guerre. D’après des éléments rendus publics ces derniers jours par diverses sources russes et occidentales, le président Vladimir Poutine recruterait à bas bruit, renonçant à la mobilisation générale, de crainte qu’elle ne soit impopulaire. Moscou aurait deux principaux leviers : la voie classique de la souscription de contrat dans l’armée et les sociétés privées de mercenaires, comme Wagner.

Dans son dernier bulletin, le ministère de la Défense britannique indique que les combats dans les secteurs du Donbass se poursuivent, mais sont «non concluants». Dans la région de Kherson, largement occupée par les troupes russes depuis le 3 mars, la défense ukrainienne affirme amplifier leur contre-attaque. «Nous pouvons parler de retournement de situation sur le terrain. Au cours des récentes opérations, ce sont les forces armées ukrainiennes qui ont eu l’avantage», a assuré dimanche le conseiller du chef de l’administration militaire régionale fidèle à Kiev, Sergiy Khlan.

De plus, des missiles russes ont touché samedi le port d’Odessa, selon l’Ukraine. Kiev accuse Vladimir Poutine d’avoir «craché au visage» des Nations unies et de la Turquie, et de compromettre l’application de l’accord signé la veille sur la reprise des exportations des céréales bloquées par la guerre. En réponse, ce lundi matin, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que les bombardements russes sur Odessa «visent uniquement l’infrastructure militaire. Ce n’est pas du tout lié à l’infrastructure utilisée pour la mise en œuvre de l’accord sur les exportations de céréales». Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a de son côté précisé que ces missiles ont visé une «vedette militaire» ukrainienne, «à une importante distance du terminal des céréales».

Les Occidentaux et l’ONU ont condamné cette frappe que Moscou ne nie pas. Sergueï Lavrov insiste que «rien ne figure dans les engagements pris par la Russie, notamment dans le cadre des accords signés le 22 juillet à Istanbul, qui nous interdirait de poursuivre l’opération militaire spéciale, en détruisant des infrastructures militaires» ukrainiennes. Le Kremlin estime de ce fait que les céréales ukrainiennes au départ de ce port stratégique en mer Noire peuvent continuer d’être exportées, en conformité avec l’accord d’Istanbul, et ce malgré les bombardements. «(…) C’est pourquoi ça ne peut ni ne doit gêner le début du processus de chargement», a déclaré Dmitri Peskov.

Et les premières répercussions n’ont pas tardé à se faire ressentir. Ce lundi, les prix du blé ont enregistré une forte hausse, l’attaque sur Odessa ayant ravivé les doutes quant à la possibilité de mettre en œuvre l’accord d’Istanbul. Alors qu’ils avaient chuté de près de 6% après l’annonce d’un compromis trouvé, les contrats à terme sur le blé à la Bourse de commerce de Chicago ont grimpé de près de 4% (à 7,86 dollars) le boisseau. Kiev reste toutefois positive, disant s’attendre à reprendre ses premières exportations de céréales depuis la guerre «dès cette semaine», et ce malgré le bombardement du grand port. «Nous nous attendons à ce que l’accord commence à fonctionner dans les prochains jours et nous prévoyons qu’un centre de coordination sera mis en place à Istanbul dans les prochains jours. Nous préparons tout pour commencer dès cette semaine», a déclaré le ministre de l’infrastructure ukrainien, Oleksandr Kubrakov, lors d’une conférence de presse. «Dans les deux prochaines semaines, nous serons techniquement prêts à effectuer des exportations de céréales depuis tous les ports ukrainiens», a-t-il ajouté. Koubrakov a appelé les garants de l’accord, la Turquie et l’ONU, à protéger les convois ukrainiens. «Si les parties ne garantissent pas la sécurité, cela ne marchera pas», a-t-il prévenu.


Recommandé pour vous

Israël accentue son offensive contre Gaza et dit se préparer «à une semaine de raids»

Temps de lecture : 2 minutes

L’armée israélienne a annoncé, ce samedi 6 août, se préparer à «une semaine» de raids sur la bande de Gaza, où les échanges de tirs avec …

Vers de nouvelles relations russo-turques ?

Temps de lecture : 5 minutes

163 jours après son enclenchement, l’offensive russe en Ukraine continue. Vitoria Kravchenko, psychologue militaire qui a plus de 10 ans …

Aux États-Unis, la variole du singe devient une urgence de santé publique

Temps de lecture : 1 minute

Les États-Unis ont décrété, jeudi 4 août, l’épidémie de Variole du singe comme une urgence de santé publique. Une annonce faite par le sec…

Kiev indignée par les accusations d’Amnesty international

Temps de lecture : 5 minutes

L’avancée territoriale de la Russie a ralenti au mois de juillet, selon le compte Ukraine War Map, qui cartographie les positions russes et ukr…

Affaire Hassan Iquioussen : la CEDH s’oppose à la suspension de son expulsion

Temps de lecture : 2 minutes

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) s’est prononcée ce jeudi contre la suspension de la mesure d’expulsion depuis…

Guerre en Ukraine : première livraison de céréales et augmentation quasi dérisoire des objectifs de production de pétrole

Temps de lecture : 3 minutes

Sur le terrain, dans la région de Kherson, la première ville d’importance tombée aux mains de l’armée russe, le 3 mars, «la situation reste ten…

Paris : le Maroc prêt à accueillir un imam expulsé de France

Temps de lecture : 1 minute

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé, mardi 2 août, que le Maroc a délivré un «laissez-passer consulaire, il y a 24 h…

Au 160e jour, Moscou et Kiev intensifient leurs offensives dans les territoires occupés 

Temps de lecture : 3 minutes

L’Ukraine, qui a intensifié ses efforts pour reprendre les régions sous contrôle russe dans le Sud, a déclaré la semaine dernière avoir vu des …

Espagne : plus de 200.000 hectares de forêt brûlés en 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Le feu persiste en Espagne et les températures élevées de ces derniers jours compliquent les efforts d’extinction et de contrôle des incendies …

France : levée des restrictions sanitaires pour les voyageurs

Temps de lecture : 1 minute

En France, toutes les restrictions sanitaires d’entrée dans le pays ont été entièrement levées. Aucun test ne pourra être exigé même pour les pe…

Afghanistan : le chef d’Al-Qaïda tué lors d’une frappe américaine

Temps de lecture : 2 minutes

Le président américain, Joe Biden, a annoncé lundi 1ᵉʳ août la mort d’Ayman al-Zawahiri, successeur d’Oussama ben Laden à la tête d’Al-Qaïda. I…

Reprise des exportations de céréales ukrainiennes, un «soulagement pour le monde»

Temps de lecture : 4 minutes

Les frappes russes se poursuivent sur les villes ukrainiennes. Dans la nuit de dimanche à lundi, de «puissantes explosions» ont retenti de nouv…