Temps de lecture : 4 minutes


Perspectives alimentaires : les prix ont atteint des niveaux records !

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Afrique, Société, Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

L’indice des prix mondiaux des produits alimentaires continue de fléchir. En dépit de la baisse signalée, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a signalé que les prix des produits alimentaires ont atteint des chiffres records en 2022. En effet, le conflit entre la Russie et l’Ukraine a bouleversé l’économie mondiale sur tous les fronts. Quid des éléments rapportés par la FAO sur cet aspect ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le monde traverse actuellement une période très difficile. La crise alimentaire s’accentue de plus en plus à cause de la guerre en Ukraine. D’autres troubles menacent aussi la stabilité et l’équilibre mondiaux, notamment la sécheresse, la flambée des prix des produits alimentaires et les pénuries de plusieurs matières de première nécessité.

Il convient de souligner que les catégories sociales les plus vulnérables sont celles qui souffrent le plus de ces crises. «Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Ce fait avait été soulevé, en juin dernier, dans un rapport publié par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). 

Ces pauvres continuent de subir des hausses croissante des prix. Certaines populations en Afrique subsaharienne ou dans les pays les moins avancés (PMA) n’ont même plus de quoi se nourrir quotidiennement.

Lire aussi : Sécurité alimentaire : les conseillers sonnent la cloche d’alerte

 

Les chiffres de la FAO

L’Indice FAO des prix des produits alimentaires a fléchi pour le neuvième mois consécutif en décembre 2022. Ainsi, il a reculé de 1,9% par rapport au mois de novembre. Cet indice permet de suivre l’évolution mensuelle des prix mondiaux des produits alimentaires couramment échangés. En revanche, sur l’ensemble de l’année 2022, il a affiché une valeur moyenne de 143,7 points, soit une hausse de 14,3% par rapport à 2021.

Selon l’économiste en chef de la FAO, Maximo Torero, a déclaré : «Il est important de rester vigilant et de continuer de s’employer à atténuer l’insécurité alimentaire dans le monde, car les prix alimentaires mondiaux se maintiennent à des niveaux élevés. Il s’agit notamment des prix de nombreux produits de base proches de niveaux record, du prix du riz en augmentation, et de nombreux risques liés aux approvisionnements futurs».

 

 

S’agissant des huiles végétales, le sous-indice FAO des prix y afférent a baissé de 6,7% en décembre 2022, par rapport à novembre dernier. Les cours internationaux des huiles de palme, de soja, de colza et de tournesol ont tous reculé en décembre. Cela s’explique par «la demande d’importation mondiale modérée et des perspectives d’augmentation saisonnière de la production d’huile de soja en Amérique du Sud, ainsi que par la baisse des prix du pétrole brut», indique la FAO.

Concernant l’Indice FAO des prix des céréales, il a également connu une baisse de 1,9% en 2022, par rapport à novembre. Cependant, les prix internationaux du riz ont augmenté, soutenus par les achats asiatiques et l’appréciation de la monnaie par rapport au dollar pour les pays exportateurs. Quant aux prix des produits laitiers, ils ont enregistré une hausse de 1,2% en décembre, après cinq mois consécutifs de baisse. L’augmentation des prix mondiaux du fromage a contribué à la hausse mensuelle de l’indice. En outre, les cours internationaux du beurre et du lait en poudre ont baissé.

Lire aussi : HCP : zoom sur les perspectives économiques au Maroc

 

Au Maroc, l’envolée des prix se poursuit

Les chiffres publiés par le Haut-commissariat au plan (HCP) au titre du dernier trimestre de 2022 montrent une poursuite de la tendance haussière de l’Indice des prix à la consommation (IPC). La tendance haussière des prix des produits alimentaires auraient accéléré de 14,1% par rapport au trimestre précédent. Le récent reflux des prix des produits à base de céréales aurait été contrebalancé par la hausse des prix des produits laitiers, des œufs, des viandes et des huiles, notamment ceux de l’huile d’olive.

 

 

Enfin, le cumul des crises à l’échelle internationale accentue l’insécurité alimentaire dans les pays en voie de développement. Les experts nationaux suggèrent la création d’une institution nationale indépendante de souveraineté et de sécurité alimentaires. Celle-ci sera chargée de coordonner les stratégies nationales pour assurer une meilleure sécurité alimentaire.

Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Le Maroc a réalisé des progrès significatifs pour stimuler la croissance économique et créer des opportunités d’emplois. Le gouvernement de Aziz Akhannouch a adopté une stratégie a…
Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Le Maroc a réussi encore une fois à se placer à la tête des pays maghrébins en matière de préparation des systèmes financiers pour soutenir l'action climatique. Tel est le constat …
Entrepreneuriat : comment être "IPO ready" ?

Entrepreneuriat : comment être « IPO ready » ?

Une "Initial public offering" (IPO), ou introduction en bourse, définie la cotation des actions d’une société sur un marché boursier. C’est un moyen important pour les entreprises …
Maroc-Espagne : un nouveau souffle à la coopération économique

Maroc-Espagne : un nouveau souffle pour la coopération économique

C’était la première étape de la Rencontre de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne, qui s’étale sur deux jours, à l’initiative de la Confédération générale des entreprises …
FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…
Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…