Sécurité alimentaire

Temps de lecture : 4 minutes


Perspectives alimentaires : les catégories vulnérables, victimes de la crise mondiale

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Monde, Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a bouleversé l’économie mondiale sur tous les fronts. Affectant les marchés mondiaux, cette guerre a fait grimper les prix des intrants agricoles, notamment le carburant et les engrais. L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié un rapport accablant sur les répercussions de la flambée des prix sur les catégories les plus vulnérables. Quid des éléments rapportés par la FAO sur les perspectives alimentaires.

Temps de lecture : 4 minutes

«Les pauvres paieront plus, pour avoir moins». Un fait soulevé dans le nouveau rapport publié par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L’agence onusienne a indiqué que la facture des importations alimentaires dans le monde pourrait atteindre des sommes records. Une hausse de 51 milliards de dollars (USD) est attendue cette année par rapport à 2021.

En effet, la flambée des prix intervient en raison du conflit entre Moscou et Kiev. Par conséquent, le prix des transports a grimpé et les pays vulnérables qui en dépendent ont du mal à s’en sortir. «Le constat a de quoi inquiéter : bon nombre de pays vulnérables dépensent davantage sans toutefois recevoir plus de nourriture», indique la FAO dans la dernière édition de Perspectives de l’alimentation.

De plus, les pays les moins avancés (PMA) et l’Afrique subsaharienne subiront une contraction de leur facture d’importations alimentaire. C’est le cas aussi pour le groupe des pays en développement importateurs nets de produits alimentaires qui verront le total de leur facture d’importation hausser. «Ce sont des signes alarmants du point de vue de la sécurité alimentaire, car ils indiquent que les importateurs ont du mal à financer ces coûts internationaux toujours plus élevés, ce qui annonce peut-être la fin de leur résilience face à la hausse des prix», alerte le rapport.

La guerre en Ukraine a entrainé des répercussions mondiales en matière de sécurité alimentaire. Après la crise de la Covid-19, les pays ont commencé à reprendre un rythme normal et à mettre en place des stratégies de relance de leur système économique. Notons que même les pays les plus développés n’ont pas été épargnés par les effets de la pandémie.

Lire aussi : Sécurité alimentaire : quelle riposte à la dépendance du blé russe et ukrainien ?

Céréales : la flambée des prix des produits essentiels

Concernant le blé, la FAO rapporte que sa production mondiale devrait légèrement baisser à 771 millions de tonnes. En Ukraine, principal pays exportateur du blé, la production céréalière baissera d’au moins 40%, avec un recul de 50% des exportations cette année. C’est ce qu’a indiqué l’association céréalière nationale ukrainienne.

De plus, les factures d’importation des graisses animales et huiles végétales vont aussi afficher d’importante hausse cette année. Une progression qui fait suite à la baisse des importations de céréales, de viande et de graines oléagineuses en provenance des pays en développement.

Du côté marocain, l’importation du blé brésilien a atteint 360.000 tonnes au cours des quatre premiers mois de 2022. Elle a augmenté de 632% par rapport à la même période en 2021. De fait, la valeur des exportations est passée de 122 à 714 millions de dollars.

En Chine, en Russie et en Ukraine, les réserves mondiales pourraient par contre croitre légèrement durant l’année, en raison de l’accumulation des stocks, rapporte la FAO.

Par ailleurs, l’Organisation a mis en place un nouvel outil relatif à l’indice des prix mondiaux des intrants. Il a effectivement «atteint un niveau inédit et a progressé encore plus vite de l’indice FAO des prix des produits alimentaires», indique le rapport.

Pour y faire face, l’institution onusienne propose un mécanisme de financement des importations alimentaires. Ce dernier a pour objectif d’apporter un appui en matière de balance des paiements aux pays qui dépendent des importations alimentaires. Ces pays à faible revenu pourront, ainsi, préserver leur sécurité alimentaire.

Conflit russo-ukrainien, FAO

Recommandé pour vous

Drame de Melilia : retour sur ce qui s’est passé

Temps de lecture : 6 minutes

Les opérations dissuasives menées par les forces de l’ordre marocaines et espagnoles ne découragent pas les candidats à la migration illégale. …

Eaux de baignade : 88,14% des plages marocaines déclarées conformes

Temps de lecture : 5 minutes

La saison estivale 2022 est marquée par la relance du secteur touristique. L’ouverture des frontières maritimes et aériennes, ainsi que le lanc…

Covid-19 : une nouvelle vague s’installe au Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

Le Maroc enregistre une nouvelle détérioration de la situation épidémiologique. Bien que le nombre d’infections ne soit pas encore alarmant, ma…

Harcèlement sexuel : comprendre l’affaire Jacques Bouthier

Temps de lecture : 4 minutes

Emprisonné en France depuis mai dernier, l’ancien PDG du groupe Assu 2000, rebaptisé Vilavi, a fait l’objet de quatre plaintes déposées par de …

Étudiants marocains d’Ukraine, un dossier qui sera résolu en juillet

Temps de lecture : 6 minutes

Le dossier des étudiants marocains rentrés d’Ukraine sera définitivement réglé en juillet prochain. C’est ce qu’a indiqué, mardi 21 juin à Raba…

Maroc : l’abolition de la peine de mort n’est toujours pas envisagée

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc, bien que les peines de mort soient encore prononcées, leurs exécutions sont toujours reportées. Depuis les exécutions effectuées en 1…

Code pénal : le CNDH présente un projet d’avis sur les peines alternatives

Temps de lecture : 5 minutes

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a examiné, samedi 18 juin, à Rabat, lors de la 8eme session de son assemblée générale ordinair…

Aïd Al-Adha : quid des prix du cheptel

Temps de lecture : 5 minutes

Prévu début juillet, Aïd Al-Adha est non seulement une fête religieuse, mais aussi une tradition culturelle particulière. Pour cette célébratio…

Bac 2022 : coup d’envoi des épreuves de la session ordinaire

Temps de lecture : 4 minutes

La période des épreuves du baccalauréat est de retour. Comme chaque année, cette période est très stressante pour des milliers d’élèves qui amb…

Variole du singe : faut-il craindre une nouvelle épidémie ?

Temps de lecture : 4 minutes

En mai 2022, le Royaume-Uni a enregistré son premier cas de variole du singe. Une nouvelle qui a inquiété le monde entier, qui est une nouvelle…

Egalité dans l’héritage : le débat revient au devant de la scène

Temps de lecture : 5 minutes

La question de l’égalité dans l’héritage, entre femme et homme, continue de susciter une large polémique au Maroc entre intellectuels, chercheu…

Protection sociale : beaucoup reste à faire

Temps de lecture : 5 minutes

Accompagné des ministres Abdelouafi Laftit, Khalid Aït Taleb, Mohamed Sadiki, Fatim-Zahra Ammor et Faouzi Lekjaa, le chef du gouvernement a reç…