Agriculture : image d'illustration © DR

Temps de lecture : 3 minutes


Sécurité alimentaire : quelle riposte à la dépendance du blé russe et ukrainien ?

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Afrique , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Victimes collatérales de la guerre en Ukraine, nombre de pays africains se retrouvent au bord de la crise alimentaire. Au-delà des solutions de court terme, les initiatives pour mettre fin ou tout au moins pour limiter la dépendance des importations de blé émergent. Le sorgho, la banane plantain, le voandzou, le niébé, le manioc… se présentent comme des alternatives intéressantes au blé. De façon générale, l’Afrique doit renforcer les investissements dans l’adaptation pour éviter de se retrouver dos au mur. Un dollar investi pour l’adaptation permettait d’éviter plus tard, 30 à 40% de dépenses face à ses effets, rappelle Dr Beth Dunford, vice-présidente du Groupe de la Banque africaine de développement.

Temps de lecture : 3 minutes

Au Bénin, au Sénégal, en Egypte ou encore en RDC, des pays qui dépendent entre 65% et 100% du blé ukrainien et russe, le conflit entre les deux pays pose un défi immense en matière d’approvisionnement. En visite en Russie cette semaine, Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine, s’est dit rassuré par ses échanges avec Vladimir Poutine. Victimes collatérales de la guerre en Ukraine, nombre de pays africains se retrouvent au bord de la crise alimentaire. Le conflit constitue potentiellement une source d’instabilité sociale du fait de la flambée des prix à la consommation (une inflation à 13,5% en moyenne prévue en 2022) qu’elle engendre.

Lire aussi : Tchad : l’urgence alimentaire est officiellement déclarée

Cependant, l’Afrique ne peut pas se reposer uniquement sur des promesses. Au-delà des solutions de court terme, les initiatives pour mettre fin, ou tout au moins pour limiter la dépendance des importations de blé, émergent. Le sorgho, la banane plantain, le voandzou, le niébé, le manioc… se présentent comme des alternatives intéressantes au blé.

Lire aussi : Les Africains sont «victimes» du conflit en Ukraine, affirme Macky Sall

 

Augmenter la production agricole

Consciente du danger qui plane sur les économies africaines, la BAD a approuvé une facilité de 1,5 milliard de dollars pour les aider à prévenir une crise alimentaire imminente. Cette aide d’urgence permettra de fournir des semences certifiées à 20 millions de petits exploitants agricoles africains et leur élargira l’accès aux engrais pour produire rapidement 38 millions de tonnes de denrées alimentaires. Des fonds supplémentaires viendront de la Banque mondiale et serviront à financer des projets existants ou nouveaux dans l’agriculture, la nutrition, la protection sociale, l’eau et l’irrigation. Certains acteurs comme l’OCP ou encore le groupe Crédit Agricole du Maroc travaillent en faveur de la résilience de l’agriculture africaine. Leader de l’industrie des engrais, l’OCP aide les agriculteurs africains à accroître leur rendement tout en utilisant moins d’engrais.

Aujourd’hui, l’Afrique doit renforcer les investissements dans l’adaptation pour éviter de se retrouver dos au mur. «Un dollar investi pour l’adaptation permettait d’éviter plus tard, 30 à 40% de dépenses face à ses effets», rappelle Dr Beth Dunford, vice-présidente du Groupe de la Banque africaine de développement chargée de l’Agriculture, du Développement humain et social. Avec ses partenaires, la BAD a lancé, lors des assemblées (23-27 mai), le programme d’accélération de l’adaptation de l’Afrique doté de 25 milliards de dollars. Il a pour but de soutenir 30 millions de petits exploitants agricoles sur le continent. Appelant à la mobilisation de financement pour l’adaptation à une grande échelle, Patrick Verkooijen, PDG du Centre mondial sur l’adaptation, estime que 15 milliards d’investissements sur l’adaptation en Afrique rapporteront à l’avenir 200 milliards de dollars par an.

Agriculture, afrique, urgence alimentaire

Recommandé pour vous

Economie africaine : Le secteur privé doit jouer un rôle moteur

Temps de lecture : 2 minutes

Pendant que les ministres des finances du Comité F15 de l’Union africaine étaient en conclave à Rabat en début de semaine, des chefs d’États et…

IDE mondiaux : l’Afrique tire son épingle

Temps de lecture : 3 minutes

Après l’effondrement (-35%) des flux d’investissement directs étrangers (IDE) dans le monde, provoqué par la pandémie, le rebond est tout aussi…

Accès à l’électricité : l’énorme chantier africain

Temps de lecture : 5 minutes

568 millions d’Africains n’ont toujours pas accès à l’électricité alors que le continent dispose de grands gisements de pétrole, gaz et charbon…

Variole du singe : l’OMS plaide pour le soutien des pays africains

Temps de lecture : 5 minutes

«Nous comptons aujourd’hui plus de 550 cas confirmés dans 30 pays répartis dans quatre des six régions que couvre l’Organisation mondiale de la…

Économies africaines : la lourde facture des crises successives et du changement climatique

Temps de lecture : 2 minutes

Les ministres des finances et les banquiers centraux africains sont repartis d’Accra où se tenaient les assemblées annuelles de la BAD quelque …

Le Maroc, l’Algérie et la Tunisie se disputent l’accueil de l’Agence africaine des médicaments

Temps de lecture : 5 minutes

La détermination de l’accueil du siège permanent de l’Agence africaine des médicaments (AMA) devrait être tranchée lors du prochain sommet de l…

Crise climatique : l’Afrique pourrait lutter contre le réchauffement de la planète

Temps de lecture : 6 minutes

Bien qu’elle ait enregistré les émissions par habitant les plus faibles de toutes les régions du monde depuis 1960, l’Afrique subit une augment…

Sécurité alimentaire : la mobilisation se renforce

Temps de lecture : 2 minutes

À la veille des assemblées générales de la Banque africaine de développement (BAD) à Accra (23-27 mai), le conseil d’administration de la Banqu…

Guerre en Ukraine : le conflit pourrait accélérer les fractures ou renforcer la cohésion africaine

Temps de lecture : 4 minutes

L’inflation est désormais plus que palpable dans les économies africaines. Elle s’est accélérée à 5,3% en mars sur un an au Maroc. Dans la zone…

Marché du travail : la succession des chocs creuse les inégalités

Temps de lecture : 3 minutes

Malgré le retour de l’inflation, le marché du travail reste très dynamique dans les économies développées. Les États-Unis sont quasiment au pl…

Dépenses militaires : les Africains à la traîne

Temps de lecture : 3 minutes

Les dépenses exceptionnelles occasionnées par la crise du coronavirus et les arbitrages pour y faire face n’ont pas freiné la course à l&rsquo…

Dette africaine : les alertes se multiplient

Temps de lecture : 3 minutes

Les gouvernements africains ont emprunté en masse pour financer la riposte contre le covid-19 et l…