Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Société / Permis de conduire : après le mécontentement, la NARSA réagit

Permis de conduire : après le mécontentement, la NARSA réagit

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Oui, oui, on vous le concède ! A une époque il suffisait de savoir légèrement bouger en première et passer la deuxième sans caler, et c’était dans la poche. Nouvelle génération, s’en est finit de cette belle époque !

Plus sérieusement, nous ne pouvons pas réellement parler de belle époque, puisque ce permis était comme une sorte de pass pour pouvoir apprendre à conduire et non pour se lancer directement sur une autoroute Casablanca-Marrakech ! Les jeunes conducteurs étaient des dangers à ciel ouvert.

Une génération mécontente

Les nouveaux inscrits au passage de l’examen du permis de conduire ont exprimé leur mécontentement. Et ce, dès le premier jour de sa mise en œuvre. En effet, selon le journal Al Ahdath Al Maghribia du 27 mars 2024, environ 80% des candidats ont échoué à l’examen théorique du lundi 25 mars 2024.

L’introduction d’une nouvelle banque de Questions à Choix Multiples (QCM) par l’Agence nationale de sécurité routière (NARSA) a mis à l’épreuve un certain nombre de candidats. Ces derniers sont confrontés à des questions jugées complexes et déconnectées des leçons dispensées dans les auto-écoles. On est vraiment loin des examens où l’image affichée donnait la moitié de la réponse !

Des commentaires sur les réseaux sociaux soulignent que l’augmentation du nombre de questions de 600 à 1.000 a eu un impact significatif sur les résultats. De nombreux professionnels du secteur critiquent également la rapidité avec laquelle cette réforme a été mise en œuvre, sans aucune coordination préalable avec eux.

Lire aussi : NARSA renforce l’intégrité de l’examen du permis avec des mesures innovantes

Certains de ces professionnels vont même jusqu’à demander au ministère des Transports de retirer complètement cette réforme. Malgré les critiques, la NARSA affirme que les nouvelles questions restent alignées sur les cinq axes définis par le code de la route : le véhicule, le conducteur, les infractions, la route et les règles de la circulation.

En réponse aux contestations, le directeur de la NARSA, Nacer Boulaajoul, a expliqué que la baisse du taux de réussite au début était normale. Et d’ajouter que l’objectif du nouveau système était de renforcer la crédibilité du permis de conduire.

Deux sons de cloche

Toutefois, après un mauvais départ, et de nombreuses plaintes, la NARSA parle de progrès encourageants, et ce, dès les deux premiers jours! Selon un communiqué de l’agence: au deuxième jour, mardi 26 mars 2024, les taux de réussite se sont situés entre 32/40 et 39/40 pour le permis de type « B », et entre 38/46 et 42/46 pour les autres types. La NARSA encourage les auto-écoles à préparer les candidats sur les cinq axes approuvés, mettant à leur disposition la plateforme d’apprentissage « Perminou ».

Et à propos des  informations dites  »erronées » qui circulent sur les réseaux sociaux, la NARSA dit se réserver le droit de prendre des mesures légales à leur encontre. La NARSA s’engage à suivre quotidiennement le déroulement de cette nouvelle épreuve, visant à améliorer la qualification des conducteurs et la sécurité routière dans le Royaume.

 

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité


Et sur nos réseaux sociaux :

permis

RH Awards : les meilleurs DRH choisis par les établissements d’enseignement supérieur

Les établissements d'enseignement supérieur joueront un rôle essentiel dans la sélection des lauréats des RH Awards, qui se tiendront simult…
permis

Alerte météo et routière : fortes averses et vents violents prévus ce samedi

La Direction générale de la météorologie (DGM) a émis un bulletin d'alerte orange prévoyant des conditions météorologiques extrêmes pour ce …
permis

Journée nationale du consommateur : une 11e édition axée sur l’économie de l’eau

Organisée par le ministère de l’Industrie et du Commerce en partenariat avec le ministère de l’Équipement et de l’Eau, ainsi que les fédérat…
permis

Aid al-Adha : le gouvernement veut doubler le nombre d’ovins importés

Le gouvernement œuvre à doubler le nombre d'ovins destinés à l'abattage à l'occasion de Aïd al-Adha par rapport à l'année dernière, a fait s…
permis

Berkane : arrestation pour piratage informatique et détournement d’appels téléphoniques

À Berkane, la police a arrêté mardi deux hommes, dont un citoyen libanais, pour leur implication présumée dans des infractions de piratage i…
permis

Crise des enseignants : appel à la grève le 22 avril

Le secteur de l'enseignement au Maroc s'apprête à entrer dans une nouvelle phase de tension suite à l'annonce d'un mouvement de protestation…
permis

Nador : mise en échec d’une tentative de trafic de 116.605 comprimés psychotropes

Les éléments de la sûreté nationale et des douanes au centre de Béni Ansar à Nador ont réussi, mercredi, à mettre en échec une tentative de …
permis

Service militaire 2024 : plus que quelques jours pour s’inscrire

Dans le cadre de l’opération de recensement relative au service militaire au titre de l’année 2024, le ministre de l’Intérieur rappelle que …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire